Le chômage a diminué en Guadeloupe au troisième trimestre 2022. A noter que la libération pour radiation administrative a fortement augmenté.

Au troisième trimestre 2022, en Guadeloupe, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de trouver du travail et sans activité (catégorie A) était en moyenne de 44 970 au cours du trimestre. Ce nombre a diminué de 3,1% au cours du trimestre (soit -1 430 votes) et de 9,9% sur l’année. En France (y compris Drom), ce nombre est en baisse de 0,1 % sur le trimestre (–10,9 % sur un an).

En Guadeloupe, le nombre de demandeurs d’emploi amenés à trouver du travail, ayant ou non exercé une activité (catégories A, B, C) s’est établi en moyenne à 57 230 au troisième trimestre 2022. Ce nombre a diminué de 1,8 % au cours du trimestre (soit – 1 050 personnes) et 5,3 % pendant un an. En France (y compris Drom), ce nombre est stable ce trimestre (–7,1 % sur un an).

Sur un quart, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A a diminué en Guadeloupe de 3,2 % pour les moins de 25 ans (–9,9 % sur un an), de 2,6 % pour les 25 à 49 ans (–11,6 % sur un an) et 3,7 % pour les personnes âgées de 50 ans ou plus (–7,5 % en glissement annuel).

En Guadeloupe, le nombre moyen d’entrées en catégorie A, B, C au troisième trimestre 2022 a augmenté de 9,7 % par rapport au trimestre précédent (+18,4 % sur un an). Au troisième trimestre 2022, les entrées pour rupture conventionnelle (–12,0 %) et première entrée sur le marché du travail (–4,4 %) diminuent. Les entrées pour licenciement économique, autres licenciements, autres motifs sont stables.

À Lire  Sanctionné pour voyeurisme, l'ancien évêque du Val-de-Marne, Michel Santier, accusé par de nouvelles victimes

Entrée pour fin de contrat (+30,5%), fin de mission temporaire (+11,1%), démission ; (+8,3 %), retours d’inactivité (+14,1 %), réinscriptions rapides (+14,0 %) et motifs indéterminés (+5,4 %) en hausse.

A noter également que les sorties pour licenciements administratifs (+43,2%) ont fortement augmenté