La Globe est la première cafetière de CoffeeB et fonctionne avec un nouveau type de code. Développés avec Café Royal, ce sont des boules de café compressées gratuites et 100% compostables. Avec le Globe, le café portionné prend une tournure distincte.

Nouvelle marque de la coopérative Migros (propriétaire du Café Royal), CoffeeB est un nouvel acteur qui entame une petite révolution écologique dans le monde du café portionné. En effet, le fabricant suisse lance une alternative aux capsules en plastique et en aluminium avec ses billes de café compressées recouvertes d’une fine enveloppe 100% végétale. Pour accueillir cette innovation inédite – les dosettes ESE sont recouvertes de papier – CoffeeB sort sa première cafetière, la Globe, disponible au prix public conseillé de 179€.

Facilité d’emploi

Avec 37,3 cm de haut, 15,3 cm de large et 26,7 cm de profondeur, la Globe est une cafetière assez conséquente. Ses lignes ondulées ne nous fâchent pas car elles lui confèrent une certaine élégance. Sa construction en plastique, en revanche, est un peu décevante ; avec sa situation tarifaire, on aurait pu espérer des finitions plus nobles. Qu’à cela ne tienne, les plastiques utilisés sont de bonne qualité et il n’y a aucun jeu entre les différentes pièces amovibles.

Pour s’inscrire dans un écosystème écologique cohérent, le Globe a été conçu en partie avec des matériaux recyclés (34% pour la couleur noire et 15% pour la machine blanche). De plus, la machine CoffeeB est modulaire et facile à réparer : le percolateur, la pompe, la buse, le système de chauffage et l’électronique peuvent être remplacés séparément.

Avec son distributeur de balles, situé sur le dessus de la machine, le Globe a quelque chose de ludique. Celui-ci peut contenir 9 dosettes et libérer une boule de café qui glisse alors naturellement vers le percolateur. Qu’on se le dise, ce distributeur ne présente pas un grand intérêt et fait tout pour le gadget. Parce qu’il est recouvert de plastique transparent et non hermétique, il existe de sérieux doutes quant à la bonne conservation du café, qui doit normalement être conservé à l’abri de la lumière et à l’abri de l’air.

L’utilisation de la cafetière est simplifiée au maximum. Après avoir inséré une boule de café dans l’orifice, actionnez le levier latéral pour préparer le processus d’extraction et choisissez l’une des deux longueurs de tasse : expresso (20 ml) ou café allongé (110 ml). La longueur de cette tasse peut être ajustée en effectuant une combinaison de touches spécifiée dans le manuel d’utilisation.

Le distributeur de dosettes est amovible ; nous pouvons l’ignorer complètement.

Le distributeur de dosettes est amovible ; nous pouvons l’ignorer complètement.

Pour extraire le café de ces petites billes, le Globe utilise un système de percolation breveté. Comme les dosettes sont généralement très fermes (leurs 5,5 g de café sont tassés), la cafetière doit d’abord les mouiller pour les ramollir avec de l’eau chaude (cette action dure 10 s). La machine pèse ensuite la balle, la perfore et pulvérise de l’eau à haute pression. La pompe peut également délivrer jusqu’à 19 bars.

À l’arrière de la machine se trouve un réservoir d’eau de 1,3 L – une capacité assez généreuse. Nous aurions aimé qu’il ait une poignée qui nous aurait permis de le retirer et de le repositionner plus facilement.

La buse de distribution, non réglable en hauteur, permet de distribuer un seul café. Si vous souhaitez y placer une tasse, retirez le petit repose-tasse amovible.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Facilité d’entretien

Entretenir le Globe, c’est apprendre les codes couleurs des LED qui illuminent les boutons de préparation du café. Quand ils sont bleus, il y a un manque d’eau. Lorsqu’ils clignotent en rouge en préparation, il est temps de rétrograder la machine. Lorsqu’ils sont rouges statiques, il y a un problème électronique et lorsqu’ils deviennent violets, le réservoir d’eau doit être changé pendant le processus de détartrage. Il est donc indispensable de passer par le mode d’emploi. Ce qui est étonnant, c’est que, bien que toutes les étapes de maintenance passent par un système de diodes, une seule passe par un message en toutes lettres : « Container » s’allume en orange lorsqu’il est temps de vider le conteneur de pod usagé. Il peut en contenir jusqu’à 9, ce qui évite d’avoir à le vider trop régulièrement. Notez que le bac d’égouttage doit être retiré de la machine pendant au moins 8 secondes pour que l’affichage « Conteneur » se réinitialise.

À Lire  L'auto-école se révolutionne

Les billes de café étant 100% végétales, elles peuvent être recyclées en compost ou en plante.

La dégradation de la machine est automatique et toutes les étapes à suivre sont décrites dans le manuel d’utilisation.

Rapidité

Avec son processus de pré-humidification et d’infusion, la Globe n’est pas la cafetière la plus rapide de notre comparatif, loin de là. Bien qu’il ne faille que 22 secondes pour chauffer l’eau, il faut 1h15 pour préparer le premier expresso du matin, ce que la plupart des cafetières font en moins d’une minute, y compris le préchauffage. Le deuxième café court du matin sera prêt en 35 secondes.

Ce mode d’extraction est donc plus long qu’avec une cafetière à capsules classique, en plastique ou en aluminium, et presque aussi long qu’avec les dosettes Senseo qui nécessitent en plus une étape d’infusion (il faut du café filtre).

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Consommation électrique

Soucieux de sa consommation énergétique, le Globe se met en veille après 1 minute d’inactivité, ce qui est très appréciable. En mode veille ou éteint, nous avons mesuré la même consommation de 0,2 W, ce qui est ridicule.

Lors de la chauffe, qui est l’étape la plus énergivore du cycle de préparation du café (mais aussi la plus courte), elle affiche une consommation moyenne de 1230 W (avec un pic à 1461 W), soit la moyenne de notre comparatif. Heureusement, le Globe ne se réchauffe pas entre deux cafés.

Bruit

Lors de l’extraction, le CoffeeB Globe affiche un niveau sonore contenu de seulement 46 dB(A), atteignant un pic de 51 dB(A). C’est bien moins que la majorité des cafetières à capsules de notre comparatif ; certaines Nespresso en particulier montent à plus de 60 dB(A).

Disponibilité des capsules

Les boules de café CoffeeB sont disponibles en grande surface et sur le site du fabricant à partir de 3,49 € (boîte de 9 boules de café). La gamme se décline en seulement huit variétés (actuellement) : espresso, espresso forte, lungo, lungo forte, risretto et decaffeinato, ainsi que deux recettes certifiées biologiques. Ensuite chaque café coûte moins de 39 centimes, soit exactement le prix pratiqué par Nespresso pour ses capsules classiques (hors Vertuo). Cette gamme est donc parmi les plus chères du marché.

A noter que les balles sont conservées dans des boîtes en fibres moulées. Ils « conserveraient la fraîcheur du produit pendant près de 14 mois et 3 mois après ouverture ». Toujours dans une optique de revalorisation, le matériau d’emballage finit son existence dans les poubelles jaunes, destinées au recyclage.

Goût des lecteurs

Les amateurs de café La rédaction numérique a apprécié les antiquités proposées par CoffeeB. Ni trop acide, ni trop amer, le café n’a pas vraiment de saveur signature et ne se démarque pas vraiment du catalogue de boissons proposé par Nespresso.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Points forts

Qualité de fabrication.

Machine silencieuse.

Simplicité d’utilisation.

Veille automatique au bout d’une minute.

Grand réservoir d’eau.

Points faibles

Pas de poignée sur le réservoir d’eau.

Signalétique de l’entretien peu éloquente.

Coût de la boule de café.

Catalogue de boissons peu varié.

Conclusion

Comment fonctionne la notation ?

Avec le Globe, CoffeeB signe une première cafetière à succès. Simple d’utilisation et silencieux, il ouvre de nouvelles dosettes qui redistribueront les cartes dans le petit monde du café partagé. Le virage écologique pris par le constructeur suisse devrait mettre la concurrence en demeure. Reste que la Globe a ses défauts : avec son système de pré-humidification et d’infusion, elle délivre le café plus lentement que les cafetières à capsules « classiques ». De plus, les boules valent leur pesant d’or – elles sont aussi chères que les capsules Nespresso qui sont déjà parmi les plus chères du marché. L’écologie implique des concessions.