Quatre ans après l’incroyable duel Joyon-Gabart, le contournement de l’île pourrait encore se révéler décisif pour la victoire finale. Même si Caudrelier a creusé l’écart ce lundi sur le skippeur de « SVR-Lazartigue ».

Quatre ans après l’incroyable duel Joyon-Gabart, le contournement de l’île pourrait encore se révéler décisif pour la victoire finale. Même si Caudrelier a creusé l’écart ce lundi sur le skippeur de « SVR-Lazartigue ».

Mis à jour le 15 novembre 2022 à 00:16

Ces deux derniers jours, des orages ponctuels se sont abattus sur la Guadeloupe. Que se passerait-il la nuit suivante, lorsque le premier Ultim (32 m), s’approchant de la tête de l’Anglais, allait entamer un tour de l’île, d’environ 60 milles (110 km), pour un total de 3 500 milles (6 480 km), à couvert le long de la côte sous le vent (protégée par les montagnes), via le flotteur de la Basse-Terre et le canal des Saintes.

À Lire  Maurice Delage, Retour de voyage