Auvergne : Voyage au cœur du Puy-de-Dôme Cités de Petits Caractères

Si les volcans en sont le symbole, l’Auvergne offre un autre trésor bien gardé, et parfois secret : ses « Petites Cités de Caractère ». Immersion au coeur du Puy-de-Dôme, de Nonette à Besse.

Saviez-vous que le volcan Cantalien est le plus ancien stratovolcan d’Auvergne (-11 et -3 millions d’années) et s’étend sur 70 km (diamètre) où se nichent des villages reposants et secrets ? Les volcans et les Cités de Caractère [1] du Puy-de-Dôme et du Cantal sont intimement liés par la pierre. Menet la blanche, Murat et Besse la grise, La Sauvetat, Nonette et La Roquebrou dans les ocres… Chaque commune a sa pierre volcanique et sa couleur, premier caractère. Personne n’est pareil. Et chacun protège (au moins) un trésor : une belle église, une forteresse encore debout, un château debout, une tour impériale, une forteresse de village, une vierge miraculeuse, des fontaines et des jardins anciens, des peintures décoratives résistantes au temps, remarquables et classées les monuments. . Les passionnés d’histoire et de patrimoine se réjouiront.

Chacun est libre de choisir son itinéraire pour les explorer et vivre un voyage éveillant les cinq sens ; laissez-vous toucher par la beauté de l’histoire, goûtez aux saveurs locales, humez l’air vert, contentez vos élèves avec les vues panoramiques et excitez vos oreilles avec le silence ou le bruit d’une rivière ; un voyage qui répond à ce besoin grandissant de retour à l’essentiel, à la terre et à l’Histoire.

Nonette, une cité perchée

Nonette, une cité perchée

Au coeur du Pays d’Issoire, la commune est située au pied d’un « indica » volcanique et d’un piton rocheux (578 m) vestige d’un volcan d’environ 12 millions d’années, où s’élevait autrefois un château qui jouait un rôle historique. . Le château n’existe plus, cependant il en reste des traces (les étreintes des tours, la place du porc-épic et le pont-levis). Et pour la petite histoire, du fait de son importance stratégique, Nonette relevait directement des Rois de France. Un sentier permet de faire le tour de la butte et d’atteindre le sommet (au bout de 20 minutes). Récompense à l’arrivée : de là-haut la vue sur les Monts Dore, Le Sancy, le volcan du Cantal et la chaîne des Puys est impressionnante. Les légendes des religieuses kidnappées, des chefs de brigands et des chevaliers traîtres sont intéressantes et peuvent être découvertes lors des activités proposées en été.

Incontournable : La visite guidée panoramique « Get to the Top ». Au pied de Nonette, coule la rivière Allier ; une petite plage permet de s’y baigner en traversant un autre point emblématique de cette ville discrète qui a marqué l’histoire de France.

Notre conseil : reposez-vous au Parc des Horts. Calme olympique dans ce parc propice à la détente, sur les contreforts de la commune, et avec vue sur le Sancy ; Des arbres centenaires y sont plantés (cèdres du Liban, sophoras du Japon, mélèzes, pins, marronniers d’Inde et érables).

A lire aussiQuiz : connaissez-vous bien les volcans d’Auvergne ?

La Sauvetat, fort villageois par excellence

« C’est comme ça »… L’entrée dans un (vrai) décor de film historique. La Sauvetat est une Cité de Caractère incroyablement préservée. A 20 km de Clermont-Ferrand, seules 707 âmes habitent ce village forteresse aux maisons construites en arkose (pierre volcanique ocre) ; chacun avec une cave. La Sauvetat était autrefois une terre de vignerons ; l’activité reprend et on peut désormais déguster son nectar (Côte d’Auvergne de Nicolas Chambe). Autres trésors, classés aux Monuments Historiques : la tour ronde de 24 mètres, maîtresse, et Vierge en Majesté ; cette statuette fut offerte en 1319 à la chapelle Saint Jean-Baptiste par Odon de Montaigu, grand prieur de l’Ordre des Hospitaliers. Autre atout important, la situation géographique de La Sauvetat, proche des principaux lieux incontournables d’Auvergne : le Puy de Dôme, Vulcania et le Plateau de Gergovie.

Notre conseil : choisissez la visite guidée « La Sauvetat, village forteresse du Moyen Age » pour avoir le privilège de grimper au sommet de La Tour Ronde (24m) ; car de là-haut se dévoile une vue à 360° sur le Puy de Dôme, du Sancy à Clermont-Ferrand, et sur le plateau de Gergovie, champ de bataille du célèbre affrontement de 52 avant JC. UN D entre Jules César et Vercingétorix. L’Office de Tourisme Communautaire de Mond’Arverne propose des visites guidées du quartier fortifié de La Sauvetat par un guide conférencier durant l’été (et date en septembre).

Lire aussi Destination Clermont-Ferrand, nature volcanique

Champeix, la cité des jardins

Champeix, la cité des jardins

Au premier regard, ses tuiles rouges et ses coteaux de vignes lui donnent un air méridional. Mais elle est vraiment l’Auvergne. Ses roches d’arkose et son patrimoine bâti en témoignent. Champeix est un village forteresse « Pays d’art et d’histoire ». Si son château Marchidial fut détruit sur ordre de Richelieu, son église trône sur les hauteurs. Point culminant de l’éperon sur lequel s’épanouit une nature consacrée composée de jardins communautaires, de jardins d’agrément ou potagers et de vignes bien exposées, le tout en terrasses ; autant d’invitations à se promener et assouvir l’envie de dormir sous un cerisier, un abricotier ou un prunier selon vos goûts, ou de faire l’amour sur le bien nommé banc des amoureux, au-dessus. Que dire du « Jardin des femmes » : véritable cabinet de curiosités. Il faut suivre les chemins de haut en bas, car c’est en plongeant vers le village que l’on découvre le mieux les trésors de Champeix. Maisons en pierre aux jardins fleuris restaurées avec amour avec l’aide du maire et ancien antiquaire Roger-Jean Méallet et de son équipe municipale. Un symbole de la vie en harmonie ici.

Notre conseil : marchez grâce aux visites guidées et dormez au cœur de Champeix. De nombreuses balades accompagnées sont proposées (surtout en été) : commentées dans le village pour découvrir les lieux insolites du village et une balade commentée de la forteresse du village au jardin des sœurs. Étonnamment, la visite guidée et dansée sur le site de Marchidal (en septembre). Bien accompagné pour être éclairé et voir ainsi les trésors de Champeix.

À Lire  De Guidela, cette Morbihannaise transmet la gastronomie française dans le monde entier

Saint-Floret, une cité d’or

Saint-Floret, une cité d'or

Non, il n’y a pas d’or à Saint-Floret (mais des trésors, oui) ; peut-être dans la rivière, qui sait, la Couze Pavin dont la musique est accueillante. Première impression : ici on a l’impression de vivre des jours heureux. Comme le vin coulait, quand la vigne fleurissait ; ses maisons vigneronnes sont encore visibles, aujourd’hui habitées. Son or tient en elle. Où commencer? Plantons le décor : sur la route historique des châteaux d’Auvergne, Saint-Floret est un village entouré de deux versants, deux éperons volcaniques, sur lesquels s’érigent des pépites. Sur l’une, on devine la présence d’un donjon, d’une forteresse et d’une église. Le château bas conserve de magnifiques fresques du XIVe siècle dont la seule représentation française de la légende de Tristan et Iseult. Pour découvrir l’autre versant, le mieux est de monter là-bas, à côté du chemin de croix. Une belle arrivée là-haut où se dévoile le « Site du Chastel » avec ses tombeaux anthropomorphes encore visibles et sa chapelle du XIIIe siècle qui renferme une peinture incroyablement conservée. Autre arrêt recommandé : la source Tête de Lion et son eau minérale salée. providentiel Tout pourrait être classé à Saint-Floret.

Conseil : faites les « Circuits du patrimoine ». Balades sur le thème « Histoire et légendes de Saint-Floret » avec un accompagnateur. Trois options : visiter la vieille ville, puis se rendre au château du XIIIème siècle jusqu’au Pont de la Vierge ; visite du Musée de la Vigne du XIIIe siècle et du site du Chastel ; visite du site archéologique, ses tombes rupestres, ossuaire et ses mystères et l’église du 13ème siècle.

Besse, médiévale et montagnarde

Besse, médiévale et montagnarde

Cette cité historique surnommée « capitale de la montagne » s’adosse aux monts du Sancy, à deux pas de la station de Super Besse. Liée à l’histoire de France et à la royauté, la ville de Bessard est restée longtemps l’une des places fortes des Médicis. La soi-disant « Maison de la Reine Margot » a-t-elle abrité la fille de Catherine de Médicis pendant une nuit alors qu’elle fuyait son mari Henri IV, entre le Béarn et son château d’Usson ? Besse cultive un art de vivre : des jardins où poussent des plantes d’un autre temps et où fleurissent des transats en été, les trois fontaines où coule parfois le vin, des places où se dressent des terrasses et d’où l’on écoute des DJ sets conçus en résonance avec la pierre de lave.

Notre conseil : suivez le circuit pour découvrir l’architecture et le patrimoine de Besse. Pour savoir où aller : 14 panneaux vous invitent à découvrir l’histoire et l’architecture de Besse. Autre circuit intéressant : le sentier des bords de la Couze. Y séjourner au moins 3 jours n’est pas de trop pour vivre l’expérience complète : cité médiévale et gastronomie, balade nature au lac Pavin, baignade au lac Chambon et balade aérienne à Super-Besse. Autre étape fortement recommandée : Saint-Nectaire (pour un délicieux souvenir).

[1] Cités de Caractère : l’association est née en 1975 de la volonté de fédérer un réseau de petits villages au patrimoine remarquable et soucieux de le préserver, dans une logique de développement touristique mais surtout de revitalisation du territoire.

Carnet pratique

Chambre d’hôtes de la Prieuré, 2, rue de Beauregard, 63340 Nonette. Tel : 04 73 71 69 88.

La Maison de Roussi, Lieu-dit Roussi, 63340 Nonette. Tel : 04 73 54 44 34.

Domaine de Chalaniat, 14 rue de Pranly, 63730 La Sauvetat. Tel : 04 73 70 13 34

Chambe Gaec (Côte des Vins d’Auvergne), 20 rte de la Gazelle, 63730 La Sauvetat. Tel : 04 73 39 55 44.

Lit & Broc – La maison du Fort Champeix en Auvergne, 10 rue du Fort, 63320 Champeix. Tel : 06 66 58 41 91.

La Lentille Blonde de Champeix, Lavos 63320 Champeix. Tel : 09 80 31 89 34.

Savonnerie Les Mains Sales, 2 rue des Moulins, 63320 Champeix. Tel : 06 89 56 54 82.

La maison de Mathilde & Zoé (bougies Champeix), 33 rue de la Halle, 63320 Champeix. Tel : 06 85 35 97 79.

Hôtel Mildiss**** et Spa, Serre Bas, 63610 Besse-et-Saint-Anastaise. Tel : 04 73 79 10 10.

Chambres d’hôtes AAISA (au coeur de la ville), 2 rue du Marché, 63610 Besse-et-Saint-Anastaise. Tel : 04 73 79 59 50.

Maison d’hôtes Datcha Anastasia (à Saint Anastaise à une dizaine de minutes en voiture de Besse), 63610 Besse-et-Saint-Anastaise. Tel : 06 89 37 72 24.

Restaurant Tourna Bouta Quo, 24 pl. Dr Alfred Pipet, 63610 Besse-et-Saint-Anastaise. Tel : 06 81 77 15 59.

Le Bessoi (cuisine régionale traditionnelle), 1 pl. de la Gayme, 63610 Besse-et-Saint-Anastaise. Tel : 04 73 79 56 63.

Brasserie du Sancy, rue de La Tour-d’Auvergne, 63610 Besse-et-Saint-Anastaise. Tel : 06 95 52 43 03.

Brasserie Volca Besse, site de l’église, 63610 Besse-et-Saint-Anastaise. Tel 04 73 79 57 27.

Dormir dans un buron traditionnel

Buron est un édifice en pierre, recouvert de loess ou d’ardoises, que l’on retrouve sur les montagnes, pâturages d’altitude que les éleveurs de la vallée possèdent et exploitent à la saison dans les monts du Cantal, de l’Aubrac, du Cézallier et des Monts Dore. Les adresses en Auvergne à découvrir ici.

Petites cités de caractère : petitecitesdecaractere.com

Destination Auvergne : auvergne-destination.com

Clermont Auvergne Tourisme : clermontauvergnetourisme.com

Office de Tourisme de Mond’Arverne (La Sauvetat). Tel : 04 73 79 37 69. mondarverne.com

Office de Tourisme Auvergne Pays d’Issoire (Champeix, Saint-Floret, Nonette). Tel : 04 73 89 15 90. issoire-tourisme.com

Office de Tourisme du Massif du Sancy (Office de Besse). Tel : 04 73 79 52 84. sancy.com

Auvergne Rhône Alpes Tourisme : auvergnerhonealpes-tourisme.com

VOIR AUSSI – Le champagne d’été minute Besserat De Bellefon