Que ce soit suite à l’achat d’un véhicule, lors d’un dépannage, d’un déménagement ou tout simplement pour se rendre à un événement ou sur un circuit avec un véhicule de collection, il n’est pas rare de devoir transporter sa voiture dans une remorque. Quelles sont les choses à savoir ? Êtes-vous autorisé à transporter votre voiture sur une remorque ? Avec quelle autorisation ? Le véhicule doit-il être assuré ? Nous avons posé ces questions à Maître Jean-Baptiste Le Dall, avocat automobile.

&#xD ;

Par –

&#xD ;

Tout est question de PTAC

Tout est question de PTAC

5 septembre 2022 à 06h05

&#xD ;

Le véhicule doit-il être assuré ?

Le véhicule doit-il être assuré ?

– Temps de lecture :

&#xD ;

On se soumet au code de la route

On se soumet au code de la route

« Peu importe si le véhicule vient d’être acheté, est en panne ou doit être restauré, il doit être assuré », rappelle Maître Le Dall. Adobe Stock Photo

Comment se passe une conduite supervisée ?

Comment se passe une conduite supervisée ?

« Transporter une voiture sur un plateau, c’est se poser les bonnes questions. Nous remorquons souvent avec un véhicule utilitaire et une remorque qui ne vous appartiennent pas nécessairement. Qu’ils aient été empruntés à son beau-frère ou loués, les questions demeurent. La première vraie question à se poser sera la licence. Avez-vous le droit de tracter cet ensemble avec votre permis de conduire ? », précise Maître Le Dall.

« La règle numéro un avant d’accrocher votre remorque au crochet est de vérifier le PTAC du véhicule tracteur et de la remorque. Il s’agit de la masse totale autorisée, c’est-à-dire la masse maximale autorisée du véhicule. Ce poids total doit comprendre le poids du véhicule ainsi que ce qu’il transporte (passagers, fret, etc.) », ajoute Maître Le Dall.

Quel document pour conduite supervisée ?

« Avec votre permis de conduire classique, vous pouvez tracter une remorque jusqu’à 750 kg. Si votre remorque pèse plus de 750 kg, vous devez vérifier que la somme des PTAC de l’ensemble ne dépasse pas 3 500 kg. C’est-à-dire que le PTAC de votre véhicule plus le PTAC de la remorque ne doit pas dépasser 3 500 kg. Si le poids dépasse cette limite, une formation s’impose, on parle ici de « B96 trailer training ». Dans le cas du transport de wagons à plate-forme, il est clair que cette limite sera rapidement atteinte. »

Quelle est la durée de la conduite supervisée ?

« Tout d’abord, n’oubliez pas les règles d’assurance de remorquage. Ainsi, en dessous de 750 kg, votre assurance auto protégera généralement votre remorque. En revanche, une assurance spécifique remorquage doit être souscrite si le PTAC dépasse 750 kg. Ce sera certainement le cas lors du transport d’un véhicule. »

Comment faire de la conduite supervisée en candidat libre ?

« Mais l’erreur la plus courante vient du manque d’assurance du véhicule transporté. Peu importe si le véhicule vient d’être acheté, est tombé en panne ou doit être restauré, il doit être assuré. Bien sûr, vous pouvez négocier avec votre assureur des garanties spécifiques pour les véhicules de grande valeur. Le plafond d’indemnisation n’est pas le même que vous transportiez une Peugeot 104 ou une Ferrari 250 GTO », ajoute Maître Le Dall.

Quel est le prix de la conduite supervisée ?

« On a tendance à oublier quand on utilise occasionnellement une remorque, mais les limites de vitesse ne sont pas les mêmes avec un accroc. Le code de la route fixe des limites de vitesse à respecter avec un véhicule tractant une remorque ou une caravane. Sur route, on ira à 90 km/h au lieu de 130 km/h. Cette vitesse sera réduite à 80 km/h sur les autoroutes au lieu de 110 km/h. Sur les routes départementales et nationales, nous sommes à 80 km/h », ajoute Maître Le Dall.

Est-ce payant la conduite supervisée ?

La conduite accompagnée permet aux candidats âgés de 18 ans ou plus, inscrits dans une auto-école, de compléter leur formation initiale par une phase de conduite « supervisée » par un accompagnateur, afin de passer l’épreuve pratique dans des conditions plus sereines.

Comment mettre en place la conduite supervisée ?

Quels sont les avantages de la conduite accompagnée ? Avantages de cette formule La conduite accompagnée présente certains avantages : Le candidat acquiert de l’expérience et de la confiance au volant avant de passer l’examen de conduite. Il améliore ses connaissances à moindre coût, en attendant de repasser l’examen pratique (s’il échoue).

Est-ce payant la conduite supervisée ?

Est-ce payant la conduite supervisée ?

Documents obligatoires le livret d’apprentissage contenant l’autorisation de conduire en conduite accompagnée, ainsi que la lettre d’avenant signée par la compagnie d’assurance (le livret peut être dématérialisé) le disuq « Conduite Accompagnée » apposé à l’arrière du véhicule.

À Lire  La garantie d'un véhicule acquis frauduleusement entre en jeu lors d'un sinistre

La durée de la formation est de 13 heures minimum, dont 10 heures sur voies ouvertes à la circulation, ou d’au moins 7 heures dans un simulateur de conduite.

Quelle est la durée de la conduite supervisée ?

Pour pouvoir débuter une formation de conduite encadrée, l’apprenti doit être âgé d’au moins 18 ans, avoir obtenu l’épreuve théorique du code de la route et avoir : suivi une formation initiale d’au moins 20 heures de cours de conduite dans une auto-école.

Quel voiture pour une conduite supervisée ?

En comptant les 15 heures supplémentaires pour être prêt pour l’épreuve pratique, un jeune pilote peut s’attendre à débourser entre 643 € et 780 € de plus que les 20 heures de formation lui ont déjà coûté.

Quelle est la durée de la conduite supervisée ?

Coût de la conduite accompagnée Le prix de la formation est… libre. Et oui, l’auto-école ne vous forme pas, c’est votre guide qui s’en occupe gratuitement. Il n’y a donc pas de supplément à payer à votre auto-école.

La conduite encadrée débute par un rendez-vous préalable d’au moins 2 heures avec un moniteur de conduite et en présence d’au moins un guide. Le moniteur donne des conseils pour la période de conduite surveillée. Il donne un guide au guide.

Puis-je conduire avec le à de mon fils ?

Coût de la conduite accompagnée Le prix de la formation est… libre. Et oui, l’auto-école ne vous forme pas, c’est votre guide qui s’en occupe gratuitement. Il n’y a donc pas de supplément à payer à votre auto-école.

Combien coûte la conduite accompagnée ? En comptant les 15 heures supplémentaires pour être prêt pour l’épreuve pratique, un jeune pilote peut s’attendre à débourser entre 643 € et 780 € de plus que les 20 heures de formation lui ont déjà coûté.

Quand enlever le a permis de conduire ?

La durée de la formation est de 13 heures minimum, dont 10 heures sur voies ouvertes à la circulation, ou d’au moins 7 heures dans un simulateur de conduite.

Comment savoir la fin du permis probatoire ?

Il suffit d’avoir obtenu l’accord préalable de la compagnie d’assurance du véhicule. Les véhicules autorisés à la conduite accompagnée sont tous des véhicules de catégorie B.

Comment savoir si je suis encore jeune conducteur ?

La durée de la formation est de 13 heures minimum, dont 10 heures sur voies ouvertes à la circulation, ou d’au moins 7 heures dans un simulateur de conduite.

Qui peut conduire avec un A ?

Quelle voiture pour la conduite accompagnée ? Il suffit d’avoir obtenu l’accord préalable de la compagnie d’assurance du véhicule. Les véhicules autorisés à la conduite accompagnée sont tous des véhicules de catégorie B.

Pourquoi mettre un à sur sa voiture ?

Disque « A » et « conduite accompagnée », les parents d’un nouveau conducteur peuvent-ils conduire avec ces disques apposés sur la voiture ? oui, aucune loi ou réglementation n’exige leur suppression.

Quelle vitesse avec un A ?

Puis-je conduire la voiture du jeune conducteur de quelqu’un d’autre ? Il est d’usage de prêter sa voiture à n’importe qui : un jeune conducteur, son conjoint, ses enfants, un ami ou tout autre tiers à condition d’être titulaire d’un permis de conduire en cours de validité.

Quelle voiture ne peut pas conduire un jeune conducteur ?

Le disque A est obligatoire pendant toute la période d’essai. Vous devez donc le conserver 3 ans après l’obtention du permis en formation classique, ou 2 ans en formation conduite accompagnée. Au-delà de ce délai, vous pouvez le retirer.

Quelle est la différence entre la conduite supervisée et la conduite accompagnée ?

codes sur votre permis indiquent si vous avez obtenu le permis pour la 1ère fois (code 106) ou après une invalidation ou une annulation (code 105). Le code est suivi de la date de début et de fin de la période d’essai. Exemple : « 106.24/06/13 – 24.06.16 ».

Selon le code de la route, un jeune conducteur est une personne qui a obtenu un permis de conduire il y a moins de 3 ans et qui doit respecter des limitations et obligations précises.

Est-ce que la conduite supervisée est bien ?

« A », comme élève conducteur Très souvent attribué par l’auto-école après l’obtention du permis de conduire, la vignette « A » est une abréviation du mot « élève » : elle permet d’avertir les autres automobilistes de la présence sur la route d’un jeune conducteur.

Le disque A sert à informer les autres usagers que le conducteur au volant du véhicule est un apprenti conducteur et qu’il est toujours soumis à un permis probatoire.

Qui perd les points en conduite supervisée ?

Sur les routes nationales et départementales, sans séparateur central, les jeunes conducteurs sont soumis à la même limitation de vitesse que les autres conducteurs, à savoir 80 km/h.

Qui perd des points ?

Une voiture neuve, chère et puissante n’est pas recommandée pour un jeune conducteur, surtout s’il est le conducteur principal du véhicule. Ce type de véhicule est plus cher à assurer, car en cas d’accident, le coût des réparations sera élevé.

Quand s’arrête la conduite supervisée ?

La conduite accompagnée permet de réduire la période d’essai après l’obtention du permis à 2 ans. En revanche, ce n’est pas le cas pour la conduite accompagnée, où la période d’essai est maintenue à 3 ans, comme dans la formation classique.