Parce que les tarifs des assurances sont gratuits, le premier réflexe à avoir, quand on veut assurer un véhicule, est de faire entrer la concurrence dans le jeu. C’est vrai lorsque l’on souhaite souscrire un contrat pour la première fois, mais aussi lorsque l’on est déjà assuré et que l’on souhaite s’améliorer, notamment financièrement. Dans ce dernier cas, il est également conseillé de faire un comparatif tous les deux ans environ, au fur et à mesure de l’évolution de votre offre et de vos besoins. Mais faites attention à vos critères de sélection. En effet, le tarif le plus bas ne correspond pas forcément à la couverture la plus adaptée. Il faut toujours considérer le rapport entre la garantie offerte et le prix demandé, sans oublier de lire attentivement toutes les clauses.

Avant de vous engager, vous devez donc bien identifier votre situation. Par exemple, il n’est pas nécessaire de souscrire une assurance tous risques si votre véhicule a plus de dix ans et que vous roulez peu. En revanche, augmenter le kilométrage avec un véhicule neuf sans bonne couverture peut être préjudiciable en cas de sinistre. Ensuite, il y a les trois principaux types de contrats, qui s’imbriquent, chacun ajoutant des garanties supplémentaires par rapport à des tarifs plus bas.

Trois niveaux de contrats

Trois niveaux de contrats

L’assurance responsabilité civile est idéale pour les véhicules plus anciens qui ne sont plus immatriculés auprès d’Argus. Cela inclut le minimum requis par la loi, à savoir la responsabilité civile, qui couvre les dommages corporels et matériels causés à votre victime potentielle en cas d’accident. Il est préférable d’ajouter une garantie conducteur supplémentaire, sinon vous serez déboursé si vous vous blessez.

À Lire  ARTICLE - EthiFinance nomme un actuaire et actuaire - ACTUALITÉS DATA RSE

Si votre voiture est neuve, ou si vous roulez beaucoup, optez pour une assurance « responsabilité civile étendue ». Elle intègre les tiers de base et ajoute des garanties complémentaires telles que crash et crash cover (service dommages), bris de glace ou vol, selon les compagnies. Mais attention : certaines formules ne s’appliquent que si l’incident se produit à plus de 30 ou 50 km de votre domicile.

La formule la plus complète – et donc la plus chère – est l’assurance « tous risques ». Recommandé uniquement si votre voiture est très récente et si vous roulez beaucoup. Ce contrat couvre entièrement votre voiture, même si vous êtes responsable de l’accident. Cela comprend l’assurance responsabilité civile, la protection contre les dommages et les accidents, ainsi que la protection contre le vol et l’incendie. Entre autres avantages, vous pouvez bénéficier d’un véhicule de remplacement pendant l’indisponibilité de votre véhicule. Encore une fois, lisez attentivement les termes. Notamment dans le cadre d’un vol (certaines offres ne couvrent que le vol avec violence par exemple) ou dans des scénarios où votre voiture ne peut pas être récupérée (certaines compagnies remplacent pour une valeur à neuf dans les 6 mois suivant la prise de contrat, d’autres à 24 mois…).