Les cotisations à l’assurance maladie augmenteront en moyenne de 3% l’an prochain, selon un communiqué de la Fédération nationale de la mutualité française (FNMF). Cette déclaration intervient quelques jours après que le ministre de la Santé a accepté que les assureurs complémentaires santé (Ocam) revoient la réforme « 100 % santé ».

Hausse de 3 % des cotisations en 2020

C’est dans un communiqué que la Mutualité Française annonce que les primes santé vont augmenter de 3% en 2020. « Les cotisations d’assurance maladie vont augmenter au même rythme que les années précédentes, en moyenne de 3% par an sur les dix dernières années. » dit son président, Thierry Beaudet.

Cette évolution n’est pas surprenante. Avec l’indice des prix des assurances privées (IPAP), Assurland a également prévu une telle publication. Pour rappel, Agnès Buzyn, la ministre de la Santé a demandé aux complémentaires santé de ne pas augmenter leurs tarifs en 2020, après la mise en place de la réforme « 100% santé ».

Une entrevue pour faire le point sur la réforme « 100 % santé »

Cette annonce du changement de tarifs intervient après une rencontre entre des représentants de mutuelles et d’associations avec Agnès Buzyn. Le but de la discussion était d’explorer la transition « 100 % sain ». Bien que ce changement, également connu sous le nom de « Remainder 0 », soit entré en vigueur en avril 2019, la plupart des modifications apportées aux paiements des aides auditives, dentaires et visuelles auront lieu au début de 2020. Ainsi, le ministre a souligné que la conversation devrait « sauver le prochain marcher ».

À Lire  MetLife a revu ses tarifs en tant qu'emprunteur

Dans un communiqué publié après cet entretien, Agnès Buzyn a confirmé la position du gouvernement, à savoir que ce changement « ne sera pas la raison de l’augmentation en 2020 ». Le ministre a dit espérer une « modification modérée du supplément ». Par conséquent, le gestionnaire a ressenti le même changement que ces dernières années. Le président de la Fédération nationale de la mutualité française a toutefois précisé que « des cas particuliers sont toutefois toujours possibles, pour récupérer le solde des contrats ».

Les seniors devraient pâtir de la réforme du RAC 0

Si la Mutualité Française réitère son soutien au changement RAC 0 et encourage tous les acteurs du secteur à le promouvoir, reste à savoir si les résultats ne se feront pas sentir plus tard. Interrogé par L’Opinion, Stanislas di Vittorio, fondateur d’Assurland.com, prévient qu’il y a peu d’espoir : « Je n’ai pas l’ombre d’un doute : petit à petit les coûts vont augmenter pour les assureurs, ils vont les reporter sur les tarifs des assurances. , tous les Français ne devraient pas subir les mêmes conséquences, donc les retraités et les familles les plus modestes devraient être les plus exposés .

Voir les retraités comme des « victimes » du RAC 0 n’est pourtant pas surprenant. Un récent sondage mené par mieuxassurance.com a mis en évidence le fait que les retraités ont eu très peu d’opportunités en matière de prestations d’assurance maladie. Alors que les couples avec deux enfants en bas âge doivent débourser en moyenne 1 052 €/an (263 € par personne), les couples plus âgés voient la redevance grimper à 2 560 €/an (1 280 € par personne).

&#xD ;

Économisez jusqu’à 40 % sur l’assurance maladie&#xD ;