Si l’on parle souvent de déblocage d’assurance-vie, l’argent n’est jamais vraiment enfermé dans ce type de placement, qui est l’un des placements préférés des Français. En effet, il est possible de retirer votre argent quand vous le souhaitez, par le biais d’un remboursement total ou partiel, selon que vous souhaitiez récupérer tout ou partie des sommes investies. Si la fiscalité des rachats d’assurance-vie peut être différente selon le type de rachat et l’ancienneté du contrat, l’argent investi y est disponible à tout moment. La loi fixe même des délais aux assureurs pour débloquer les fonds.

Quel délai pour obtenir son argent lors d’un rachat d’assurance-vie?

Quel que soit le type de rachat en assurance-vie, le délai d’obtention des fonds demandés est de deux mois maximum à compter de la réception par l’organisme investisseur (assureur ou banque) de la demande de rachat avec accusé de réception. L’article L132-21 du code des assurances fixe ce délai et ajoute qu’une fois celui-ci écoulé, « les sommes impayées portent de plein droit intérêt au taux légal majoré de moitié pendant deux mois, puis, à l’expiration de ce délai de deux mois, au taux le double du taux légal. Ainsi, l’assuré recevra des fonds plus des intérêts supplémentaires de la part de la banque ou de l’assureur si le délai de deux mois n’a pas été respecté.

À Lire  Assurance auto : La vignette verte pourrait bientôt se dématérialiser

Pour cette raison, peu d’organismes d’investissement libèrent des fonds tardivement. Celles-ci prévoient même parfois un délai contractuel inférieur à deux mois pour avoir une obligation supplémentaire qui les oblige à respecter le délai légal. En pratique, l’argent est versé dans un délai qui oscille généralement entre une et deux semaines, même si certains assureurs ou banques peuvent s’engager à effectuer le paiement en moins de sept jours.

Assurance-vie: quel délai est prévu pour le versement des fonds après le décès du souscripteur?

Lorsque les fonds doivent être versés au(x) bénéficiaire(s) de l’assurance-vie après le décès du souscripteur, « la compagnie d’assurance verse, dans un délai qui ne peut excéder un mois, le capital ou le revenu garanti au bénéficiaire de l’assurance-vie. contrat d’assurance-vie » (article L132-23-1 du code des assurances). Ce délai court à compter de la réception des pièces nécessaires au paiement (pièce d’identité, relevé bancaire, etc.). Ces pièces justificatives doivent également être demandées par l’organisme pour le(s) bénéficiaire(s) dans les quinze jours suivant la réception de l’avis de décès.

Là encore, la loi prévoit des sanctions pour l’assureur ou la banque en retard. En cas de non-respect de l’un des deux termes, le capital est rémunéré au double du taux légal pendant deux mois, puis au triple du taux légal.

Par la rédaction de l’agence hREF