Sur les chantiers, le risque d’accident est très élevé.

Il est donc fortement recommandé de souscrire une assurance pour être couvert en cas de sinistre.

Certains sont obligatoires, tandis que d’autres sont facultatifs.

Cependant, ces assurances ne sont pas des mesures inutiles car elles protègent vos engins de chantier, etc.

Vous n’aurez donc rien à craindre en cas de perte opérationnelle par exemple. Que faut-il savoir sur l’importance de l’assurance construction ?

Les assurances obligatoires

Toutes les assurances construction sont principalement destinées à vous protéger, ainsi que vos équipements et machines de construction. Ce sont ceux pour lesquels l’abonnement est obligatoire, ainsi que leur importance :

La garantie décennale

Le client bénéficie d’une couverture pendant une durée de 10 ans après la livraison du chantier. Cette assurance prend en compte tous les vices cachés ou vices de construction qui entraînent la détérioration du bâtiment. Ainsi, sa solidité peut être compromise ou sa destination peut être inadéquate. C’est le cas lors de l’apparition de fissures et autres défauts liés à l’étanchéité. Vous paierez tous les travaux de réparation si votre responsabilité est prouvée.

Cela souligne l’importance d’avoir contracté cette assurance qui couvrira le coût des travaux.

La responsabilité civile professionnelle

Avant le démarrage du chantier, l’idéal serait de souscrire cette assurance travaux publics. Ainsi, vous êtes couvert en cas de dommages à :

Selon la souscription de votre contrat d’assurance, vous pouvez également choisir les conditions et options associées :

Les assurances non obligatoires

Ces protections sont certes facultatives, mais il est fortement recommandé d’y souscrire. Votre entreprise sera ainsi protégée de tous les risques éventuels pouvant survenir sur place.

À Lire  Les distributeurs d'assurance de prêt du point de vue de l'Eiopa

La garantie biennale

Aussi appelée garantie de bon fonctionnement, elle protège les différents équipements installés pendant deux ans à compter de la réception des travaux. Toute personne intéressée par un chantier de construction devrait acheter cette garantie de deux ans. De plus, il prend en compte tout ce qui n’est pas couvert par la garantie décennale.

La garantie de parfait achèvement

Cette assurance permet au client de déclarer les vices liés aux travaux de construction ou de rénovation. Ici, la durée considérée est l’année suivant la réception du site. Par conséquent, vous avez l’obligation de réparer tous les dysfonctionnements signalés, quelle que soit leur nature. Voici les différents éléments couverts par cette assurance :

Les réparations doivent être effectuées dans un délai fixé par les deux parties, c’est-à-dire l’entreprise de construction et le client.

L’assurance multirisque professionnelle

L’importance de cette assurance est spécifique. Elle couvre les locaux de la société, ainsi que ses biens. En cas de sinistre tel que dégât des eaux ou autre, voici ce qui est couvert :

Il est possible de personnaliser votre contrat d’assurance multirisque professionnelle en tenant compte des besoins de votre entreprise. D’autres garanties spécifiques et complémentaires peuvent également être ajoutées. C’est notamment le cas pour :

L’assurance perte d’exploitation

Son importance se manifeste surtout en cas d’accidents sur un chantier de construction, et qui entraînent la réduction ou l’arrêt total des travaux. De telles conséquences conduisent dans la plupart des cas à une importante perte de chiffre d’affaires pour l’entreprise. Vous percevrez alors une indemnisation de l’assurance perte d’exploitation pour limiter l’étendue des dégâts. Les charges et dépenses générales sont également couvertes.