Chaque année, près de 500 000 Français signent un contrat d’obsèques. Un produit d’assurance qui n’est pas sans risque et qui doit être bien connu.

& #xD;

avec – &xD;

Le contrat en capital

& #xD;

Aujourd’hui à 8h15

& #xD;

– Temps de lecture : & #xD ;

Prévoir les prestations

& #xD;

Produit obsèques, le contrat d’assurance obsèques a pour objet de régler à l’avance le financement et les modalités de vos obsèques. Il ne faut pas la confondre avec l’assurance décès qui sert à protéger les proches en cas de décès prématuré. Il est souscrit auprès d’une compagnie d’assurance ou d’une banque, et le contrat obsèques prend deux formes.

Le premier est un contrat de financement destiné à garantir les dépenses funéraires. Elle désigne un bénéficiaire qui, au décès de l’assuré, recevra le montant épargné.

A partir de juillet 2013, la loi prévoit que le capital constitué sera affecté à l’organisation des obsèques du souscripteur et à cette seule fin ; seules les sommes supérieures à leur coût peuvent être utilisées au gré du bénéficiaire.

À Lire  Open Finance, une opportunité pour les épargnants