L’assurance emprunteur fait partie des éléments que la banque exige lors d’une demande de crédit immobilier. Son coût s’ajoute à ceux des intérêts, des frais de dossier et des garanties. Négocier un contrat permet de faire des économies, des économies non négligeables, même si la loi Lemoine 2022 entre en vigueur augmente les prix.

L’assurance de prêt immobilier : un coût important

Le taux débiteur ou taux hypothécaire nominal, qui exprime les intérêts destinés à rémunérer la banque pour le service rendu, ne permet pas de connaître le coût total du prêt. Les autres coûts sont pris en compte dans le calcul du TAEG ou taux annuel effectif annuel, l’indicateur de coût final :

Dans APR, l’assurance est exprimée en pourcentage du capital principal ou du capital restant. Selon votre profil d’emprunteur, c’est-à-dire le risque que vous représentez, le taux d’assurance est plus ou moins élevé : entre 0,11% et plus de 1% du montant emprunté. En moyenne, l’assurance emprunteur représente entre 30% et 40% du coût total d’un crédit immobilier, deuxième poste de coût après les intérêts.

Lors de la souscription à l’assurance, vous remplissez le questionnaire de l’assurance de prêt immobilier, qui renseigne l’assureur sur :

En cas de risques importants (santé, travail, pratique dangereuse), l’assureur peut appliquer des exclusions de garantie, c’est-à-dire que les dommages (interruption de travail, accident) causés par le risque identifié ne seront pas couverts, sauf en cas d’exclusion. -retour proposé en option au moment de la souscription. Les pathologies du dos et les maladies psycho-psychiatriques, appelées maladies non objectives en assurance de prêt, peuvent être souscrites moyennant une surprime de l’assurance emprunteur.

L’assurance emprunteur et la loi Lemoine

Malgré la loi assurance emprunteur Lagarde en place depuis 2010, plus de huit emprunteurs sur dix souscrivent à l’assurance proposée par leur banque. Même si entre-temps les lois Hamon et Bourquin ont permis la résiliation du contrat de prêt existant, les banques ont maintenu leur quasi-monopole sur ce produit aux marges bénéficiaires élevées (jusqu’à 70%). En revanche, les assureurs alternatifs, et jusqu’à quatre fois moins chers. Le législateur a voulu introduire plus de concurrence en renforçant les droits des emprunteurs.

Votée en février 2022 et entrée en vigueur le 1er juin, la loi Lemoine représente une avancée majeure en matière d’assurance de prêt immobilier car elle permet de modifier les contrats à tout moment, sans attendre une échéance. L’assurance prêt immobilier devient ainsi la seule assurance résiliable à tout moment, sans engagement minimum d’un an, comme l’exige la réglementation en matière d’assurance habitation ou de mutuelle.

À Lire  Assurance auto : pourquoi la prime a (légèrement) baissé en 2021

L’emprunteur n’est plus captif de sa banque et peut, le lendemain de la signature de l’offre de prêt, résilier le contrat d’assurance et le remplacer par une offre plus compétitive. Au final, des milliers d’euros d’économies sur la durée de remboursement restante. Pour un prêt de 250 000 € sur 20 ans, le remplacement de la bancassurance par une formule externe permet de réaliser plus de 15 000 € d’économies.

Au changement d’assurance à tout moment, la loi de Lemoine ajoute deux dispositifs supplémentaires :

La loi Lemoine offre un meilleur accès à l’assurance prêt immobilier grâce à ces deux mesures inclusives, mais elles ont pour effet néfaste de faire monter les prix pour la collectivité. L’impossibilité de fixer une tarification en fonction du risque oblige les assureurs à s’interconnecter, ce qui augmente les primes pour les emprunteurs appartenant aux segments concernés. Les jeunes travailleurs sans obligation de santé paient les emprunteurs plus âgés et ceux qui seraient autrement stigmatisés par leurs antécédents médicaux.

Les courtiers en assurance de crédit immobilier estiment que les primes sont en moyenne 20 % plus chères depuis l’introduction de la loi Lemoine. Chez certains fournisseurs, le surcoût peut atteindre 40 %. La réglementation prévoit d’évaluer l’impact de la loi Lemoine sur les taux et les éventuelles inégalités de traitement entre emprunteurs d’ici deux ans. Cependant, on peut estimer qu’une concurrence active permettra de maîtriser les surcoûts pour les emprunteurs en 2023.

L’assurance de prêt immobilier : comparable, négociable et substituable

Que ce soit en amont ou en aval du crédit immobilier, l’assurance emprunteur se choisit librement. Si vous n’avez pas pu souscrire à une offre déléguée lors de votre demande de prêt, vous pouvez la modifier à tout moment. Utilisez le comparateur d’assurance prêt immobilier pour comparer les offres et choisir celle qui correspond à vos besoins au meilleur prix.

Pour vous faciliter la tâche, faites appel aux services d’un courtier en assurance de prêt. Chez Magnolia.fr, notre équipe d’experts prend en charge toute la procédure d’annulation/remplacement, dans le respect du niveau de garantie équivalent, avant que la banque n’accepte l’assurance déléguée.