Commençons par l’assurance proposée par les associations de parents d’élèves ou les assureurs traditionnels : l’assurance scolaire. Elle n’est pas obligatoire, sauf… Pour les activités scolaires obligatoires (listées dans le planning), comme la piscine, l’assurance n’est pas obligatoire.

En revanche, une assurance scolaire sera exigée pour les activités facultatives (visites de musées, etc.), pour l’utilisation de la cantine ou pour les activités périscolaires – culturelles ou sportives – organisées en dehors des heures scolaires.

L’assurance scolaire protège votre enfant contre les dommages causés ou subis à l’école, au collège ou au lycée. Non valable pendant les vacances, les jours fériés ou à domicile. La responsabilité civile couvre les dommages causés par l’enfant et la garantie dommages corporels couvre les dommages causés à l’enfant, y compris s’il se blesse.

Il existe principalement deux garanties : « scolaire et transport » et « scolaire et parascolaire ». L’école et les voyages sont les plus économiques, mais la couverture des voyages est l’itinéraire le plus direct, tandis que la deuxième formule couvre tous les déplacements.

Utilisation d’un deux-roues motorisé

La romobile électrique, toujours très populaire, est un EDPM (Appareil de Transport Personnel Motorisé) disponible à partir de 12 ans. Il est couvert par l’assurance responsabilité civile incluse dans votre GRH (assurance habitation complexe) dans le cadre des dommages causés aux tiers.

Si votre enfant est responsable d’un accident, la garantie dommages vous évitera de payer les frais de réparation du romobile, et la couverture dommages corporels vous sera également utile.

Pour les véhicules à deux roues tels que les scooters (dont la conduite est autorisée à partir de 14 ans avec un permis AM qui a remplacé le BSR à partir du 19 janvier 2013), la loi impose la souscription d’une assurance responsabilité civile automobile pour la conduite de tout véhicule à moteur.

À Lire  Assurance, banque, énergie... Comment maîtriser son budget : les conseils de professionnels

En cas d’accident lors d’un transport scolaire (transport vers l’école ou une excursion organisée par l’école), l’assurance du transporteur interviendra pour indemniser les dommages subis par votre enfant. Les indemnités prévues au contrat d’assurance scolaire peuvent également être versées au titre de la garantie accidents corporels.

Si votre enfant est renversé par une voiture sur le chemin de l’école, l’assurance automobile paie; l’assurance dommages corporels (dont assurance scolaire) que vous avez souscrite peut ouvrir droit à une indemnisation complémentaire.