La garantie contre les tempêtes est présente dans de nombreux contrats automobiles. Également appelée « couverture contre les intempéries » ou « assurance contre la grêle », elle couvre les dommages causés à votre voiture par, par exemple, des vents violents, un ouragan, la grêle ou une tempête de neige.

Pour qu’un événement réponde à la définition de « tempête » en assurance, il doit répondre à quelques conditions. La tempête a dû affecter, en particulier, une zone importante. Et donc, que de nombreux véhicules subissent également des dommages dans un rayon de 5 km autour de vous.

Une garantie pas toujours présente

Lorsque vous souscrivez votre assurance auto « tous risques », vous êtes systématiquement couvert. Certains contrats dits « tiers + » ou « tiers maxi » incluent cette garantie, renseignez-vous auprès de votre assureur.

Dans le cas d’un contrat « Responsabilité Civile » ou « tiers simple », vous n’êtes assuré que pour les dommages que vous causez, pas pour ceux qui vous ont été causés ; il n’y a pas de compensation pour les dommages dans ce cas. Conformément à l’article L 126-2 du Code des assurances, la garantie « tempête » est associée à celle « attentats et actes de terrorisme ».

Quelles sont les situations couvertes ?

C’est le contrat d’assurance automobile et donc l’assureur qui doit définir les situations couvertes par la garantie tempête, comme l’intensité avec laquelle le vent a été détecté. Il peut s’agir d’une chute de grêle, d’un séisme, d’un raz-de-marée, d’un affaissement ou d’un glissement de terrain, d’une inondation causée par des événements climatiques ou encore d ‘une avalanche.

À Lire  Assurance auto : Vol d'effets personnels dans la voiture

Dans le cas du vent, il doit avoir soufflé à plus de 100 km/h. En cas de fortes pointes de vent, l’assureur pourra exiger la présentation d’une attestation d’intempéries, qui pourra être demandée à Météo-France pour un montant d’environ 70 euros et sera remboursée.

La tempête n’est pas une catastrophe naturelle

Cependant, il existe une différence principale entre la couverture des tempêtes et la couverture des catastrophes naturelles. En cas de couverture tempête, la localisation et/ou l’intensité de l’événement climatique en cause ne justifient pas la publication par les autorités d’un arrêté interministériel constatant qu’il s’agit d’une catastrophe naturelle.

La couverture contre les tempêtes couvre généralement tous les dommages causés à votre voiture après un ouragan ou des vents violents. Vous devez aviser votre assureur par courrier recommandé dans les 5 jours suivant le sinistre.

Attention aux exclusions

Les dommages peuvent ne pas être remboursés si vous rouliez au plus fort de la tempête ; l’assureur considérera que vous avez fait preuve d’imprudence et qu’il ne doit pas présumer. Même situation si votre véhicule était garé à l’extérieur alors que vous disposez d’un garage couvert.

Pour étayer votre dossier d’indemnisation, n’hésitez pas à fournir des extraits de journaux, des témoignages ou des photographies d’autres véhicules concernés.