Le taux d’attrition, le taux maximum que vous pouvez emprunter, a été relevé le 1er octobre. Parfois, il est difficile d’emprunter l’argent nécessaire à ses projets de logement. Que faire si le taux d’usure clôt votre prêt ?

Le taux d’attrition est le montant maximum que vous pouvez emprunter. Son but est d’éviter d’emprunter à de mauvais taux. En période d’inflation, cette protection restreint malheureusement certains emprunteurs. L’augmentation de ce taux est l’une des conséquences des nouvelles mesures prises par la Banque centrale européenne (BCE) qui durcit le système monétaire afin de lutter contre l’inflation.

Comment vérifier mon taux d’usure ?

C’est à un APR (taux d’intérêt annuel composé), ce qui signifie qu’un montant maximum sera radié. Le TAEG comprend les intérêts, les frais d’assurance et les frais de dossier. Ce TAEG devrait être inférieur au taux actuel de 3,05% pour les prêts sur 20 ans. S’il passe, votre banquier ne pourra pas conclure légalement ce prêt avec vous.

Comment faire baisser mon taux d’usure ?

Si votre TAEG est trop élevé, plusieurs solutions s’offrent à vous : elles jouent sur l’assurance emprunteur, des taux fixes ou encore le fractionnement du montant emprunté en plusieurs petits prêts.

L’assurance emprunteur : entre 8 000 et 15 000 € d’économies

La première option à mettre en place est de négocier une assurance emprunteur dès que vous empruntez. La banque en accorde généralement une, environ 30% à 40% du prêt, mais il est possible de changer cette assurance ou d’essayer de négocier avec elle.

Inclus dans le calcul du TAEG, jouer sur l’assurance peut vous permettre de faire baisser ce taux. Il est également possible de changer d’assurance-crédit. Le taux d’intérêt sera une compétition entre le pourcentage que votre banque vous fixera et ce que vous pourrez obtenir d’un autre assureur.

À Lire  Logement : pourquoi devriez-vous gagner trois fois le prix de votre loyer ?

A lire aussi :

Crédit immobilier : prêts difficiles à obtenir après 45 ans, 5 astuces pour éviter le taux d’usure

Dans l’article, TF1 explique que « les Français économisent entre 8.000 et 15.000 euros » en se tournant vers une police d’assurance au lieu de celle proposée automatiquement par leurs banques « sur le montant moyen des prêts immobiliers qui tourne actuellement autour de 200 dollars ».

L’emprunt à taux variable : gare au plafond

Les couples mariés peuvent également réduire leurs primes d’assurance. En effet, si celui-ci est réduit à 75% et que l’un des deux emprunteurs décède avant le remboursement du prêt, l’autre doit continuer à payer les 25% restants. Cela permet de réduire le poids de l’assurance pret. Il est également possible de demander une caisse de prévoyance afin qu’elle soit couverte à 100%.

Le prêt multiligne : pour échelonner les emprunts

Il est également possible d’emprunter à différents taux. Cependant, il est important de s’assurer que le plafond est prévu et qu’il reste raisonnable. « Ils permettent d’obtenir des taux de prêt initialement plus attractifs qu’avec un prêt normal », expliquait en septembre Pierre Chapon, fondateur du courtier Pretto chez Midi Libre. le risque est faible puisque le taux de prêt peut varier de 1 % à la hausse ou à la baisse. En revanche, si le taux révisable fermé 2 peut être utile pour un investisseur averti, je le déconseille aux emprunteurs inexpérimentés »

L’emprunt sous forme de SCI familiales

Les deux dernières réponses peuvent être avancées par Cécile Roquelaure, directrice d’études du courtier Empruntis, interrogée par Midi Libre le mois dernier. « Un prêt multiligne, par exemple, permet d’emprunter une partie de l’argent sur 10 ans et une autre partie sur 20 ans afin de réduire le coût annuel qui fonctionne sous le niveau d’usure »