Épargne et immobilier : faut-il ouvrir un PEL en 2023 ?

Le plan d’épargne logement, le fameux PEL, verra son taux de rendement doubler en janvier 2023. Cette hausse est la première depuis 22 ans. La nouvelle est reçue différemment selon que vous soyez du côté de l’épargnant ou de l’emprunteur. Explications. 2% de taux PEL en 2023 Dès le 1er janvier 2023, toute personne ouvrant un PEL pourra bénéficier d’un taux de rendement de 2%, contre 1% à partir du 1er août 2016. C’est la première fois depuis 2000 que le taux PEL augmenté. Depuis le 1er juillet 2000, il n’a cessé de diminuer, passant de 4,7 % à 1 %. Il faut remonter au 1er février 2015 pour trouver 2% d’intérêt. L’annonce de cette revalorisation du PEL faite par le ministère de l’Economie le 8 décembre s’explique par la hausse des taux monétaires à partir de juillet 2022, le taux du PEL est calculé par la Banque de France sur la base des taux européens dits « swaps », avec des maturités de 2,5 à 10 ans. Ce taux de 2% ne s’appliquera qu’aux plans nouvellement ouverts en 2023, les PEL en stock conserveront leur taux initial. La limite reste la même, soit 61 200 €, et ne peut être dépassée qu’en capitalisant les intérêts. La particularité du PEL est que vous pourrez vous constituer une épargne en vue de financer votre résidence principale ou des travaux de rénovation dans votre logement. Après une phase d’épargne minimum de 4 ans, le PEL vous permet de demander un prêt épargne logement au taux d’intérêt en vigueur à la date d’ouverture. Le taux d’investissement et le taux de prêt sont en effet connus à la signature du PEL, alors qu’ils sont garantis sur toute la durée du plan. Seuls les plans souscrits avant le 1er janvier 2018 sont éligibles à une prime de performance ou à une prime d’Etat (jusqu’à 1 525 €), en l’absence d’hypothèque pour un PEL ouvert avant le 12 décembre 2002, et uniquement en cas de demande de prêt pour PEL ouvert entre le 1er Mars 2011 et 31 décembre 2017. Epargne : que vaut le PEL 2023 ? Sur un an à fin novembre, le taux d’inflation atteint 6,2%. Une réduction de l’inflation est attendue en 2023 mais l’indice restera élevé. Bercy vise 5 % début 2023, puis 4 % fin 2023, des prévisions qui pourraient rapidement devenir obsolètes en cas de dégradation du contexte politique et économique. Les 2% bruts offerts par le PEL sont donc loin de la réalité monétaire. Une fois la taxe appliquée, le PEL rapportera 1,4 % en 2023, soit un rendement négatif par rapport à l’inflation, également inférieur aux 2 % défiscalisés du Livret A. Mais en comparaison avec le très discret 1 % des plans ouverts avant août 2018, soit 0,845 % net de prélèvements sociaux, il est encore bon à prendre. Fermer son PEL pour en ouvrir un nouveau peut être judicieux pour bénéficier d’une meilleure rémunération. Attention, si vous clôturez votre PEL moins de 4 ans après son ouverture, vous ne pourrez pas bénéficier du taux de 2%, les intérêts seront recalculés au taux CEL en vigueur à la date de clôture soit 1,25 %. Prêts immobiliers : à quoi bon avoir le PEL 2023 ? En raison de la baisse historique des taux des crédits immobiliers depuis fin 2016, le PEL avait perdu son attrait en tant que solution de financement. La situation est toute autre en 2022 avec des taux au plus haut depuis 7 ans, ce qui pourrait signer le retour en faveur du PEL. A partir de 2016, le taux lié au prêt épargne logement a été fixé à 2,20 %. A la fin de l’été 2022, il était hors de propos de casser son PEL pour financer l’achat d’un logement. Aujourd’hui, le taux moyen sur 20 ans est d’environ 2,50 % (hors frais d’assurance emprunteur et de caution). Il devient alors intéressant de profiter du taux lié au PEL plutôt que d’emprunter à taux t comme le marché. Si vous avez un PEL ouvert après août 2016 et que vous avez un projet immobilier, mieux vaut conserver le plan plutôt que d’en ouvrir un nouveau, car le taux de prêt pour les PEL neufs passe de 2,20% à 3,20% à partir du 1er janvier 2023. Selon les courtiers en crédit immobilier, le pic de la hausse des taux de crédit sera atteint au printemps prochain. Des taux supérieurs à 3 % sont attendus pour le deuxième trimestre 2023, avant une stabilisation au second semestre 2023, suivie d’un retour à des taux plus efficaces en 2024. La décision d’ouvrir un nouveau PEL dépendra de vos projets : rester uniquement épargnant ou envisager d’acheter un bien immobilier. A noter que vous n’avez droit qu’à un seul PEL, mais que chaque membre d’une même famille peut en ouvrir un à son nom, même les mineurs. Le PEL est cumulable avec le Livret A et le Compte Epargne Logement (CEL).

À Lire  Action : Comment un prêt pour véhicule de société attire les employés qui en profitent