À quoi sert l’assurance de prêt immobilier ?

L’assurance prêt hypothécaire, aussi appelée assurance emprunteur, assure la personne qui demande le prêt. En même temps, il protège le prêteur en lui garantissant le paiement des mensualités du prêt en cas d’invalidité ou d’hospitalisation de longue durée ou en cas de décès. Couvre les éventualités pouvant affecter le remboursement.

L’hypothèque représente un montant conséquent, la banque exige donc une assurance lors de la souscription d’un prêt. Si l’emprunteur est en défaut de remboursement, l’assurance indemnisera le prêteur. En tant que souscripteur, l’emprunteur contribue à assurer la famille s’il devait lui arriver quelque chose. Il ne perd donc pas le bien qu’il acquiert.

Assurance emprunteur, quelles sont les obligations ?

L’assurance prêt immobilier implique certaines obligations de la part du prêteur et de l’assuré. Ce dernier est tenu de fournir les données requises lors de l’inscription. Il s’engage à payer les cotisations d’assurance. Il lui appartient d’informer la compagnie d’assurance s’il souhaite demander des garanties complémentaires. De plus, le prêteur est tenu de proposer un FSI ou une fiche d’information standardisée. Essentiel lors de la simulation de prêt, ce document fournit les informations nécessaires pour effectuer un comparatif des prix des assurances et des garanties. Si l’emprunteur passe par l’autorisation de la sûreté, le prêteur ne doit pas lui facturer le coût de l’autorisation. Enfin, il ne peut refuser le contrat d’assurance que vous choisissez tant que les garanties sont similaires à celles qu’il propose.

Quelles sont les garanties d’une assurance de prêt immobilier ?

Les garanties visent à protéger l’emprunteur et le prêteur. Certains sont obligatoires, tandis que d’autres sont considérés comme complémentaires.

Les garanties obligatoires

Lors de la souscription d’une assurance prêt immobilier, l’assurance décès reste la plus importante. Si l’emprunteur venait à disparaître, la compagnie d’assurance se charge de payer les mensualités du prêt. Il existe également une garantie PTIA qui vous couvre en cas de perte totale d’autonomie. Elle couvre vos frais si vous souffrez d’une maladie entraînant un degré d’invalidité important. Un abonné doit être âgé de moins de 65 ans pour obtenir le statut PTIA.

Les garanties complémentaires

Des garanties supplémentaires sont facultatives, mais les garanties IPT et ITT sont souvent requises pour les achats résidentiels. Lors de la signature du contrat, vous pouvez choisir l’IPT ou l’assurance invalidité permanente et totale. Vous devez avoir au moins 65 ans au moment de l’enregistrement de votre handicap. Ce statut signifie que vous ne pouvez pas exercer vos activités professionnelles. La garantie IPP ou l’invalidité permanente et partielle est également facultative. Il indique un taux d’incapacité d’environ 50 %. En cas d’incapacité temporaire totale, le client peut opter pour la garantie ITT. Cela le couvre lorsqu’il est incapable de travailler pendant une certaine période de temps. La couverture de la perte d’emploi est également importante. Si vous perdez votre emploi, la compagnie d’assurance est responsable du remboursement de votre prêt hypothécaire.

À Lire  Assurance auto jeune conducteur : une assurance qui se démarque

A noter qu’il existe des critères d’exclusion des garanties, notamment :

Ils invalideront probablement votre réclamation auprès de la compagnie d’assurance.

Comment fonctionne l’assurance de prêt immobilier en cas de sinistre ?

Si l’emprunteur se retrouve dans l’une des situations couvertes par l’assurance de prêt, il doit suivre certaines démarches pour déclencher l’indemnisation. Dans un premier temps, il doit déclarer les dommages à sa compagnie d’assurance. Le délai pour cela est souvent indiqué dans les conditions générales du contrat. Il doit également présenter des pièces justificatives. Un échantillon de son contrat de prêt immobilier est exigé pour l’indemnisation. Comme pour les autres pièces justificatives, cela varie d’une réclamation à l’autre, voici quelques exemples :

Quels sont les différents types de contrat d’assurance de prêt immobilier ?

La banque propose un contrat d’assurance appelé assurance groupe. Ce type de contrat permet à l’assureur de louer son prêt au moment de la souscription de l’assurance au même endroit. Les personnes ayant contracté un crédit immobilier auprès de cet établissement financier bénéficient d’un contrat unique qui comprend les mêmes garanties. Le taux utilisé est le même.

Les emprunteurs peuvent également choisir une assurance individuelle ou une délégation d’assurance. Ce contrat, qui est proposé par une compagnie d’assurance ou un courtier, est particulièrement apprécié en raison de son coût. Elle est souvent moins chère que l’assurance collective. Si vous souhaitez souscrire à cette forme d’assurance, vous devez vous assurer que le niveau des garanties n’est pas inférieur au contrat groupe (en moyenne en 2022, le taux d’intérêt est inférieur de 38% par emprunteur, soit l’économie moyenne sur crédit est de 7 650 euros). ). Si nécessaire, la banque ne le confirmera pas.

Il existe des plateformes spécialisées (comme Rassurez-moi) qui peuvent vous aider à trouver gratuitement le meilleur contrat et se chargeront pour vous de toutes les formalités.