En matière d’assurance automobile, la grille tarifaire n’est pas déterminée en fonction des produits proposés par le service (assureurs), mais en fonction des attentes et du comportement du conducteur lorsqu’il est sur la route. La compagnie d’assurance tient également compte de l’âge ou de la situation de famille du conducteur pour déterminer le montant à payer.

Pas de discrimination, mais seulement de la prévoyance

Le calcul des tarifs d’assurance en fonction, par exemple, de l’âge du conducteur peut sembler discriminatoire.

Mais pour se justifier, les compagnies d’assurance s’appuient sur des études qui montrent que plus le conducteur est âgé, plus il est imprudent au volant et plus il risque de subir un sinistre.

Cependant, être jeune peut aussi être synonyme d’inexpérience au volant. Cela peut aussi être une source de malchance. En augmentant les dépenses des personnes considérées comme « à risque », les assureurs tentent d’anticiper.

Il en va de même pour la profession, le type de véhicule et l’adresse de l’assuré. Certains travaux nécessitent l’utilisation fréquente d’un véhicule. Cela augmente le risque d’accident.

Selon le type de voiture, la différence de coût de l’assurance auto s’explique par le fait que certains modèles sont plus puissants que d’autres. Ensuite, les assureurs se rendent compte qu’il est raisonnable de demander un prix plus élevé pour les voitures susceptibles d’être impliquées dans un accident.

>> CLIQUEZ ICI POUR RÉSERVER Assurance Auto <<

Attention au malus

Une autre caractéristique de la tarification de l’assurance automobile est le système de bonus/malus qui vise à récompenser les bonnes voitures et, à son tour, à pénaliser ceux qui ne sont pas assez prudents.

À Lire  Découvrez quelles villes sont les moins chères pour étudier

Le principe est simple : si le conducteur n’est impliqué dans aucun accident nécessitant l’intervention de l’assureur, il perçoit une indemnité sous forme de réduction de son assurance. D’autre part, lorsque le conducteur accumule les accidents. Il se verra facturer un malus, ce qui signifie une révision plus élevée de son assurance. Le contrat peut également être résilié.

Des contrats personnalisés

Outre les informations du client, le montant de l’assurance est également basé sur les garanties que la voiture choisit.

En choisissant la formule « multirisques », il peut être indemnisé si la voiture est endommagée, volée ou blessée (que ce soit lui ou ses passagers). Mais la vérité est que ce type de contrat sera plus cher qu’une assurance normale.