Pour un jeune conducteur, le choix d’une assurance auto doit combiner une couverture suffisante tout en respectant son budget afin de ne pas engendrer de frais excessifs.

Vous venez d’obtenir votre permis de conduire et d’acheter votre première voiture ? En tant que jeune conducteur, c’est le moment de choisir votre assurance auto. Ce n’est pas facile, car l’offre est riche en formules, qu’il est important de comprendre pour comprendre le niveau de couverture des services et les garanties proposées. Si vous n’avez pas encore d’expérience, il est important de bien connaître vos besoins afin de trouver l’offre qui vous conviendra le mieux et respecter votre portefeuille. Choisir une assurance en tant que jeune conducteur ? Nous examinons l’objet.

Être jeune conducteur c’est quoi ? 

La notion de « jeune conducteur » est au cœur de l’assurance automobile. Si les définitions diffèrent selon les compagnies d’assurance, on peut reconnaître qu’un jeune conducteur est :

Pour compléter cette définition, les compagnies d’assurance ajoutent les points suivants :

Assurance jeune conducteur : des tarifs plus élevés à la hauteur des risques

Chaque automobiliste doit souscrire une assurance automobile. Cette obligation légale s’applique également aux jeunes conducteurs. Plusieurs formules sont possibles, mais le minimum requis sera une assurance « responsabilité civile ».

Par ailleurs, l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) considère les 15-29 ans comme la tranche la plus accidentée de la population. Les jeunes sont plus souvent impliqués dans des accidents mortels.

Pour l’assureur, un jeune conducteur montre moins d’expérience au volant et a moins de bons réflexes sur la route par rapport à un conducteur expérimenté.

Tous ces paramètres liés aux risques et dommages augmentent le prix de l’assurance pour les jeunes conducteurs.

Les compagnies d’assurances affichent donc une « surtaxe » réglementée par le code des assurances. Elle sera systématiquement appliquée au profil du jeune conducteur et sera limitée à 100% du prix de la formule d’assurance choisie. Il sera réduit de moitié chaque année, à savoir la deuxième année de 50%, la troisième année de 25% et la quatrième année de 0%…

À Lire  Transfert d'assurance automobile | Assurance comparative

De plus, les compagnies d’assurance se réservent le droit de refuser d’assurer certains véhicules premium ou de limiter leur couverture à des tiers.

Quelles astuces pour payer moins cher ? 

Avec des tarifs élevés, voici quelques conseils pour guider le jeune conducteur dans le choix de son assurance.

Il a été démontré qu’apprendre à conduire dès l’âge de 15 ans améliore le contrôle du véhicule et réduit les risques. Elle limitera donc la surprime à 50 % au lieu de 100 % la première année, jusqu’à ce qu’elle disparaisse complètement la troisième année.

Cette formule est avantageuse car elle permet de ne commencer à conduire qu’occasionnellement. La carte grise reste au nom des parents, le jeune conducteur expérimente la conduite à tarif réduit avant de décider de s’assurer en son propre nom et bénéficie d’une prime s’il n’a subi aucun dommage.

Le prix de l’assurance est fortement influencé par le prix du véhicule. D’autant plus que les frais de réparation seront beaucoup plus élevés sur un véhicule neuf ou haut de gamme.

Avec les compagnies d’assurance, plusieurs critères sont pris en compte : l’âge du véhicule, la marque, le prix d’achat, l’assujettissement à la fiscalité…

Choisir un véhicule de faible valeur et de faible puissance limitera donc le prix de l’assurance.

Choisir une voiture de faible valeur ne nécessite pas une assurance tous risques. Une assurance responsabilité civile sera plus adaptée. Si la couverture est plus étroite et la franchise plus élevée, le prix à l’année restera beaucoup plus avantageux.

Il peut être intéressant de négocier des garanties supplémentaires ou le montant des franchises si la voiture est beaucoup utilisée. Des garanties couvrant par exemple le bris de glace, le vol ou l’incendie permettent d’éviter des frais supplémentaires en cas de sinistre sans faire exploser la facture en fin d’année.

Le premier point de départ de l’évaluation peut être à partir du contrat des parents qui bénéficient de l’ancienneté. Aussi, utiliser un outil de comparaison en ligne peut vous permettre de voir de nombreuses offres en quelques clics.