(Crédit photo : © Olivier Le Moal – stock.adobe.com)

Les contrats d’assurance auto couvrent-ils la panne d’essence ?

Avec la grève des salariés des deux géants du secteur des hydrocarbures, TotalEnergies et Esso-ExxonMobil, les Français ont de plus en plus de mal à trouver de quoi remplir le réservoir de leur voiture. Les résultats? Les pénuries de carburant se multiplient en France, notamment dans les régions où l’approvisionnement est le plus difficile. Le comparateur Assurland.com s’est donc intéressé à la question du moment : les conducteurs peuvent-ils se référer au contrat d’assurance auto pour prendre en charge ce problème ?

Pour répondre à cette question, chaque conducteur concerné doit consulter une section de son contrat d’assistance. Il comprend des conditions liées à la réparation du véhicule assuré, qui diffèrent non seulement d’un assureur à l’autre, mais aussi d’un contrat à l’autre. Un problème de moteur du véhicule, un accident de la circulation… plusieurs cas de figure peuvent être couverts, et parfois une panne de carburant, mais à condition que cela soit spécifiquement stipulé dans le contrat.

Lire aussi : Assurance : 2023 devrait voir une forte hausse des prix des contrats auto et habitation

Quels frais peuvent être pris en charge par la compagnie d’assurance ?

Le carburant restant est un problème pour le retour du véhicule à la station-service, ainsi que pour le conducteur et ses passagers. Un élément qui peut générer des coûts considérables en fonction de la localisation de la panne et de la distance de la station service la plus proche. Une assurance automobile qui couvre la perte d’essence évite donc de payer des frais de dépannage.

À Lire  Allianz France propose une offre de garantie de loyer impayé

Pour profiter de la couverture de votre police d’assurance automobile, vous devez appeler le numéro d’assistance téléphonique figurant sur la carte verte de votre véhicule. Mais attention : l’assistance dépannage ne sera prise en charge qu’en fonction de la distance qui vous sépare de votre domicile, souvent supérieure à 25 ou 50 kilomètres, sauf si vous avez souscrit la garantie « panne 0 kilomètre », qui coûte environ 25 à 50 euros par an.

Quid des conducteurs non-couverts par leur assurance en cas de panne de carburant ?

De nombreuses compagnies d’assurance ne couvrent pas la panne d’essence car elles l’attribuent à l’imprudence du conducteur, au même titre qu’une erreur de carburant (par exemple, verser du gasoil dans une voiture roulant au SP95). « Le coût du déplacement du véhicule tracteur et des réparations éventuelles est alors entièrement à la charge du conducteur », explique Assurland.com dans un communiqué.

Si vous tombez en panne d’essence, vous devez appeler un réparateur à proximité pour qu’il vienne remorquer le véhicule jusqu’à l’atelier de réparation le plus proche. Assurland.com précise que « le remorquage coûte au moins une centaine d’euros, et les prix peuvent aller du simple au double selon la distance jusqu’au garage ou à la station-service ». La nuit ou les jours fériés, le coût est encore plus élevé.

Il ne faut pas oublier le cas particulier des autoroutes, où seuls certains services de remorquage sont autorisés à intervenir, et où le coût de l’intervention est fixé par arrêté du ministre chargé de l’économie. Celle-ci varie de 138,01 euros (en journée et en semaine) à 207,02 euros (à partir de 18h, le week-end ou les jours fériés). De plus, le conducteur peut être tenu de payer une amende allant de 35 à 135 euros.