Spécifiquement conçues pour les petits conducteurs, les formules d’assurance auto « pay as you drive » ne prennent en compte que les kilomètres parcourus. Comment et avec quelles garanties ? Découvrez l’assurance auto au kilomètre, une solution parfois utile pour payer moins cher.

Qu’est-ce-que l’assurance « pay as you drive » ?

« Pay as you drive » signifie littéralement « pay as you drive ». Ce type d’assurance adapte le montant de la prime aux kilomètres parcourus, contrairement aux assurances classiques avec kilométrage illimité.

L’objectif est de proposer un tarif préférentiel aux petits cavaliers. En choisissant cette formule, vous êtes sûr de ne payer que les trajets réellement effectués.

Je trouve la meilleure assurance auto

Dans quels cas choisir une assurance « pay as you drive » ?

Un tel contrat d’assurance auto peut être avantageux pour les conducteurs occasionnels et les jeunes conducteurs à la recherche d’une assurance abordable. Les premiers cotisent pour un kilométrage illimité inadapté à leurs besoins. Ces derniers paient des primes élevées pour couvrir tout risque de perte dû à leur manque d’expérience.

Quel que soit le conducteur, l’assurance auto au km permet en fait de faire des économies sur l’assurance auto… tant qu’il n’y a pas de dépassement. Il s’avère beaucoup moins avantageux si vous ne respectez pas le forfait kilométrique prévu ou quittez la catégorie petit cavalier. Cela demande aussi un minimum de sensibilité aux nouvelles technologies.

Si vous ne souhaitez pas surveiller vos déplacements ou si vous vous sentez mal à l’aise avec les objets connectés, ce type d’assurance auto n’est pas adapté.

Les avantages d’un contrat d’assurance auto au kilomètre

Selon les assureurs, cette forme de couverture permet d’économiser plus de 40% par rapport aux offres classiques. Mais l’assurance auto au km est soumise à certaines conditions qui, si elles ne sont pas respectées, peuvent augmenter considérablement les primes. Les prix seront fixés en fonction de l’appréciation des professionnels et une option forfaitaire est parfois proposée avec le « Pay as you drive ». Enfin, chaque formule ayant ses particularités, les professionnels ont établi une liste en fonction des caractéristiques et des tarifs en vigueur (notamment via notre comparateur). Le futur assuré n’aura qu’à comparer les propositions des enseignes et soumettre sa situation afin d’obtenir un devis.

* Etude Ipsos réalisée en ligne auprès de 400 assurés en août 2017. 76% économiseraient en moyenne 335 euros sur le site mieuxassurance.com

Je trouve la meilleure assurance auto

Comment trouver une assurance auto au kilomètre ?

Si vous envisagez de souscrire une assurance voiture connectée, prenez le temps de faire une simulation. Il est essentiel de vous assurer d’obtenir un contrat qui répond à vos besoins. N’oubliez pas que la meilleure assurance auto n’est pas forcément la moins chère : c’est celle qui vous offre les meilleures garanties en fonction de votre budget et de votre façon de conduire.

Une fois votre choix fait, utilisez un comparateur d’assurance auto pour affiner votre choix en quelques clics. Comparez plusieurs devis d’assurance pour trouver la meilleure assurance auto en étudiant attentivement les garanties proposées, les franchises, les exclusions et les garanties facultatives.

Payez ce que vous roulez, trouvez un contrat sur mesure !

L’assurance auto au km permet d’économiser de 10% à 20% sur les primes. Pour trouver les meilleures offres, il suffit de passer par un comparateur d’assurance auto.

Comment se calcule le prix de l’assurance ?

Il existe deux offres d’assurance auto connectées : une offre forfaitaire ou une offre au kilomètre. La contribution est donc calculée soit au kilomètre, soit forfaitairement.

L’assurance auto au km près

Une offre d’assurance « pay as you drive » se base sur les relevés de l’appareil électronique pour adapter le montant des cotisations au kilométrage parcouru. Dans ce cas, vous payez une prime annuelle fixe comme pour toute assurance classique, complétée par un tarif au kilomètre. Cette tarification varie selon votre profil : expérience, sinistres, bonus ou malus…

Pour cela, vous devez équiper votre voiture d’un boitier GPS. Cet appareil transmettra à votre assureur diverses informations concernant votre conduite, comme les trajets ou la distance totale parcourue. Grâce à ces données, la compagnie d’assurance pourra calculer votre prime au centime près.

À Lire  Le permis de conduire. 240 millions de points retirés en 30 ans. Une nouvelle assurance pour les automobilistes ?

Un suivi précis de vos trajets est nécessaire pour assurer la rentabilité de l’offre. Elle est souvent couplée à une analyse comportementale, ou « pay how you drive ».

L’assurance auto au kilomètre forfaitaire

Dérivée de la précédente, cette offre d’assurance vise à conserver le principe tout en simplifiant les démarches. Il est basé sur un forfait kilométrique annuel, de 4 000 à 8 000, voire 20 000 km selon les compagnies d’assurance. Veuillez noter que si ces montants sont dépassés, des pénalités peuvent s’appliquer. Il peut s’agir d’une majoration des kilomètres supplémentaires, de la prime et/ou de la franchise. Ce type d’offre n’inclut en principe pas d’analyse comportementale.

Pour le forfait kilométrique, vous vous engagez à respecter un seuil de kilométrage spécifique. Ici, l’installation du GPS n’est pas obligatoire. A la fin de la période, il vous suffit de déclarer le nombre de kilomètres parcourus à l’assureur. Ce dernier pourra néanmoins vous demander de faire contrôler votre compteur chez un garagiste agréé. Attention toutefois, car en cas de dépassement, des frais souvent exorbitants peuvent s’appliquer pour chaque kilomètre excédentaire.

L’assurance au kilomètre est particulièrement adaptée aux personnes qui utilisent peu leur véhicule (jeunes conducteurs, personnes qui prennent souvent les transports en commun, personnes âgées, etc.). Financièrement intéressante, cette formule est un bon moyen de payer moins cher son assurance auto tout en bénéficiant des mêmes garanties qu’un contrat classique.

Qu’est-ce-que le « pay how you drive » ?

Certains assureurs vont plus loin en proposant le « pay how you drive » ou « pay for how you drive », également appelé assurance comportementale. Dans ce cas, l’unité électronique utilise les données recueillies pour analyser votre comportement au volant : accélération, freinage, vitesse… Un score de conduite est établi sur cette base. Le montant de la prime d’assurance en dépend et peut être ajusté chaque mois. Les conditions de conduite peuvent également influencer le prix de l’assurance, avec par exemple une prime pour la conduite de nuit, plus risquée.

Bon à savoir : Le cas des véhicules anciens L’assurance responsabilité civile automobile au km peut être avantageuse pour une voiture qui roule peu, qui a été mise en circulation il y a plus de dix ans. Le prix moyen des cotisations d’assurance peut alors dépasser la valeur d’achat du véhicule assuré, sur laquelle est basée l’indemnisation. S’assurer au tiers et au kilomètre peut vous permettre de payer moins cher, quitte à ajouter des options.

Je trouve la meilleure assurance auto

Comment se mesure le kilométrage ?

Bref, assurer sa voiture au kilomètre implique d’accepter son suivi. Le nombre de kilomètres parcourus est mesuré à l’aide d’un boîtier électronique fourni par la compagnie d’assurance. Il est installé dans la voiture, par le garagiste ou, plus souvent, par l’assuré. Il est généralement gratuit et simple à utiliser, fonctionnant parfois avec une application mobile.

Cette box connectée enregistre tous les détails de vos trajets : la distance parcourue, les horaires et les destinations, les trajets choisis ou encore la manière de conduire. Il fournit ensuite à l’assureur les données nécessaires, en fonction des contrats d’assurance choisis. La collecte et l’utilisation de ces données sont strictement encadrées par la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés, la CNIL. La présence du boîtier peut également être utile en cas de tentative de vol, en permettant de localiser le véhicule.

Notez que le suivi du kilométrage concerne le véhicule, pas les conducteurs. Les kilomètres parcourus seront pris en compte qu’il s’agisse du conducteur principal, du conducteur secondaire ou de la conduite accompagnée.

L’origine et l’originalité de la garantie au km

C’est aux États-Unis que l’assurance au km a été appliquée pour la première fois. Les professionnels l’ont adopté depuis le début des années 2000, mais la pratique n’est arrivée qu’un peu plus tard en France. Le calcul du montant se base ici sur le kilométrage effectué par an. Un barème sera fixé dans le contrat et varie selon les assurances (entre 5 000 et 8 000 km en général). Et grâce à une unité GPS installée dans la cabine, vous pouvez connaître exactement le nombre de kilomètres en question.

L’objectif est de réduire le prix des primes pour les propriétaires qui utilisent très rarement leur véhicule ou qui possèdent de nombreuses voitures.

En ce qui concerne les garanties, les formules habituelles seront également retenues. Comme pour une formule classique, la responsabilité civile (aux tiers) sera le choix minimum. L’assurance tous risques sera la meilleure et ceux qui souhaitent bénéficier d’autres options pourront toujours accéder à des offres intermédiaires ou complémentaires.