Arrivée de 200 personnes de la communauté Gens du voyage à Nuits-Saint-Georges

Les arrivées de voyageurs sont habituelles à cette période de l’année. Ils ont investi le terrain de rugby de Nuits-St-Georges ce samedi après-midi. Deux cents personnes pour une quarantaine de caravanes qui resteront une quinzaine de jours.

« Ils ne sont pas malvenus »

« Ils ne sont pas indésirables » explique les différents maires de droite de la ville, Alain Cartron. Reste que le lieu n’est pas dédié à ce type d’installation, d’ailleurs il n’y en a pas à Nuits-Saint-Georges. Ainsi, pour avoir accès à l’eau et à l’électricité, les voyageurs utilisent le système D, ce qui est préoccupant.

Branchement sur les bornes à incendie

Branchement sur les bornes à incendie

« Ce qui nous dérange un peu, c’est qu’ils s’enfoncent dans les conduites d’eau. Ils vont se mettre sur les bouches d’incendie. Avec le peu d’eau que nous avons dans les nappes phréatiques, ce n’est peut-être pas le moment de pomper les niveaux d’eau. « et risquer de ne pas avoir assez de pression dans les bouches d’incendie », s’inquiète Alain Cartron.

« L’an dernier, tout s’est  bien passé »

"L'an dernier, tout s'est  bien passé"

La gendarmerie a donc demandé que les caravanes ne soient pas lavées car le territoire est en alerte rouge à la sécheresse. Message reçu assure Ruben, l’un des hommes du camp : « On va respecter les consignes des gendarmes. On y était l’année dernière, tout s’est bien passé. Il n’y a eu aucun dégât, aucune plainte, rien, c’est cassé. vu. par certains, mais nous essayons de faire en sorte que tout se passe bien. » Le maire a prévu de leur rendre visite lundi.

À Lire  Les passagers ont quitté le terrain de football de Villeneuve-lès-Maguelone