Lors de l’achat d’un nouveau smartphone, l’assurance est toujours disponible. Cependant, il couvre peu de risques et ses garanties peuvent exister dans d’autres contrats.

&#xD ;

Auteur –

&#xD ;

Une assurance affinitaire

Hier à 8h00

&#xD ;

Limites et exclusions

– Temps de lecture :

La chasse aux doublons

&#xD ;

La plupart des assurances couvrent le bris, l’oxydation, le vol à la tire ou le cambriolage. Adobe stock illustration

Évaluez les offres

Une vidéo d’un homme faisant tomber un smartphone d’une dizaine d’étages circule sur les réseaux sociaux. Surprise : hormis quelques dégâts sur l’écran, le téléphone portable continue de fonctionner et peut même transmettre une vidéo de sa chute d’une hauteur d’une trentaine de mètres. L’histoire ne dit pas si son propriétaire était assuré. Et s’il l’était, qu’est-ce que cela changerait ?

L’assurance téléphonie mobile est une assurance dite affinitaire, c’est-à-dire liée à un produit ou service distribué par un non-assureur qui n’est pas le motif principal de l’achat. C’est ainsi que l’on retrouve ce type d’assurance, par exemple, pour l’extension de garantie ou l’annulation de voyage. Ce n’est absolument pas obligatoire.

En ce qui concerne les téléphones portables, la plupart des polices d’assurance couvrent la casse, l’oxydation, le vol à la tire ou le cambriolage. Selon les contrats et les compagnies qui les délivrent (compagnies d’assurances spécialisées), les prix varient entre 3 euros et 30 euros par mois.

Cependant, l’assurance mobile présente plusieurs inconvénients. Le premier concerne les exclusions de garantie. La simple perte de l’appareil ou sa défaillance par un tiers est souvent exclue des contrats. Celles-ci incluent également des limitations de garantie telles que le nombre de réclamations par an ou une limitation géographique (la couverture est limitée à la France). La plupart d’entre eux ne prévoient pas non plus de franchise ou celle-ci est très faible. Enfin, ils peuvent fixer une période d’attente, par exemple un mois, pendant laquelle vous ne pouvez pas utiliser l’assurance.

À Lire  Qu'est-ce qu'un agent immobilier ? Comment ça marche ? : actualité économique, financière, mutualiste et boursière