Elles sont grandes, majestueuses et contribuent à l’activité touristique du Département. Les paquebots de croisière reviennent à La Réunion après une interruption de deux ans suite à la crise sanitaire. L’Esprit hanséatique a ouvert le bal ce lundi 7 novembre.

Le Hanseatic Spirit est un paquebot de luxe qui a accosté au port lundi avec 186 passagers à bord en provenance d’Allemagne. Après plusieurs étapes à Madagascar, il passe désormais par La Réunion avant de prendre la direction de Mayotte.

Reprise de la saison des croisières : le premier bateau a accosté ce lundi 7 novembre

🇧🇷

©Laurent Figon

Une escale sur Ilha Intense qui renoue avec la saison des croisières. En effet, en 2020, l’arrivée de bateaux pleins de passagers à Porto, même avec l’apparition du Covid dans le département, a fait couler beaucoup d’encre, faisant craindre une propagation plus rapide de la maladie au vu de la promiscuité des personnes. à bord.

À l’époque, à l’instar d’autres destinations prisées de l’océan Indien comme l’île Maurice, La Réunion a choisi de fermer temporairement ses ports aux navires de croisière.

Regardez le reportage Réunion La 1ère :

Reprise des croisières, premier bateau de la saison à quai lundi

L’Esprit hanséatique met ainsi fin à deux années de pénurie d’agents touristiques qui ont profité de l’arrivée de ces passagers en grand nombre. Avec ses 186 passagers, le navire est considéré comme un petit acteur du secteur puisque d’autres de plus grande capacité doivent faire escale à La Réunion dans les prochaines semaines.

Ainsi, l’Europa 2, parti d’Afrique du Sud, accostera cette semaine sur l’île avec 500 passagers à son bord. Les visiteurs qui resteront trois jours avec des excursions au programme.

À Lire  Croisière meurtrière à Budapest, un bateau de tourisme coule dans le Danube

Comme les touristes de l’Esprit hanséatique, qui n’ont aujourd’hui qu’à profiter des activités locales, certains d’entre eux pourront survoler l’île en hélicoptère, prendre un taxi ou un VTC, faire du shopping à Saint-Paul ou Saint-Gilles ou même louer un bus pour aller vers des destinations un peu plus éloignées de Porto.

Des touristes qui n’hésitent pas à dépenser de l’argent dans les escales des transatlantiques pour le plus grand bonheur des acteurs touristiques du département.

D’ici la fin de l’année, les navires MSC feront escale sur l’île avec des milliers de touristes à bord.

En 2019, (La Réunion a accueilli) 67 000 croisiéristes pour 500 000 touristes traditionnels de plus arrivés en avion

Patrick Serveaux, Président de l’UMIH