EF Education a révélé la semaine dernière les résultats de son étude EF EPI (English Proficiency Index) – la plus grande étude de compétences en anglais au monde – et la France arrive à 34 ans. Elle maintient donc sa réputation de mauvais élève de l’anglais. Comment améliorer ce score ?

Une des solutions : étudier à l’étranger quelques semaines ou un an pour se découvrir et progresser dans la langue de Shakespeare.

Un apprentissage de l’anglais difficile

L’indice de compétences EF EPI est l’étude la plus complète qui classe les pays ou les régions selon le niveau d’anglais des adultes (test possible à partir de 18 ans). Publié chaque année, l’EF EPI est basé sur les résultats de l’EF SET, qui est un test d’anglais adaptatif en ligne des compétences de lecture et d’écoute.

Sur les 35 pays européens ayant passé le test EF SET, la France se classe 26ème ; d’où la question : « Pourquoi les Français ont-ils autant de mal avec l’anglais par rapport à leurs voisins européens ? Les raisons que l’on retrouve le plus souvent : le manque de compétences orales à l’université et/ou au lycée, des heures passées à se concentrer sur la grammaire et les verbes irréguliers à la place d’apprentissage d’expressions courantes et idiomatiques, le manque de rencontres et d’échanges avec des anglophones, etc.

Les enfants apprennent maintenant l’anglais de plus en plus tôt ; les générations futures peuvent ainsi mieux se hisser au niveau « moyen » défini par l’EF EPI. Mais rappelons qu’en France ce sont les 26-40 ans qui obtiennent les meilleurs résultats à ce test, les 18-25 ans sont cantonnés à des cours d’anglais limités (soit à distance, soit totalement supprimés pendant la pandémie).

À Lire  Les jeux blancs veulent passer au vert

Comment augmenter le niveau d’anglais en France? 

Commençons par comprendre l’importance de l’anglais dans notre vie quotidienne, indispensable de nos jours au travail, au cinéma, en voyage, dans les relations internationales, etc. Si vous souhaitez une carrière internationale, vous n’avez d’autre choix que d’avoir une excellente maîtrise de l’anglais. Selon la définition de l’EF EPI, une très bonne maîtrise de l’anglais permet d’utiliser des propos nuancés et appropriés dans des situations sociales, de lire facilement des textes avancés et surtout de négocier un contrat avec un anglophone.

Si vous souhaitez progresser en anglais, évoluer dans votre carrière et mieux interagir avec des anglophones, le mieux est de partir à l’étranger et de vous immerger hors de votre pays et de votre zone de confort. Par exemple, en partant en séjour linguistique, vous prenez des cours d’anglais le matin et profitez de votre après-midi pour faire du tourisme ou participer à des activités avec des personnes qui sont dans la même situation que vous et qui viennent du monde entier.

Ce séjour vous permet de développer vos compétences, mais pas que ! Vous développerez également vos « soft skills » (compétences relationnelles) : confiance en soi, curiosité, etc. De plus, vous pouvez utiliser votre CPF pour plonger quelques semaines !

Pourquoi ne pas en profiter et partir à la découverte d’une destination dont vous avez toujours rêvé, tout en parlant anglais au quotidien ?

Ce compte est exclusivement réservé à la publication de contenus sponsorisés.