Avant même son élection à la présidence de la République et à plusieurs reprises après, le président Emmanuel Macron a exprimé sa volonté de redonner à la langue française sa place et son rôle dans le monde.

Avec l’aide de sa représentante personnelle pour la Francophonie, Leïle Slimani, et sur la base d’une consultation extraordinaire des citoyens, qui a réuni plus de 5 000 idées, le 20 mars 2018, le président de la République a présenté une stratégie innovante et ambitieuse pour les Français. de la langue et du multilinguisme, qui met l’accent sur l’apprentissage, la communication et la création.

Quatre ans plus tard, beaucoup de progrès ont été réalisés. Le français, cinquième langue la plus parlée au monde, reste l’une des grandes langues mondiales d’aujourd’hui et de demain, porteuse d’une vision d’humanité, d’aspirations et de valeurs partagées. Elle est un atout décisif pour fédérer autour du modèle de mondialisation prôné par la France et contribue concrètement à sa mise en œuvre par l’éducation, l’échange d’informations et de savoirs, par la création et l’innovation.

APPRENDRE

Soutenir les systèmes éducatifs des pays francophones

Le plan pour la langue française et le multilinguisme fixe le soutien de la France aux systèmes éducatifs des pays africains francophones à 350 millions d’euros par an. 356 millions d’euros ont été alloués à cet effet en 2020. Le président de la République a annoncé une contribution historique de 333 millions d’euros au Partenariat mondial pour l’éducation (PME) pour la période 2021-2025. 42,86% de ces financements vont aux pays francophones.

Avec des programmes portés par des opérateurs éducatifs français :

Le programme APPRENDRE, qui fédère l’expertise française mobilisée pour la coopération internationale en éducation, s’est adapté à la crise sanitaire en mettant en place des activités à distance et en développant des contenus liés aux enjeux de continuité. Fin 2021, le programme a aidé plus de 10 000 professionnels à renforcer les compétences des enseignants dans 11 pays. 35 projets de recherche en éducation de 17 pays ont été soutenus.

Le projet « Imaginécole » propose une plateforme régionale de ressources en ligne et de formation des enseignants dans onze pays francophones d’Afrique de l’Ouest et du Centre en collaboration avec l’UNESCO, le Partenariat mondial pour l’éducation, la Conférence francophone des ministres de l’éducation (CONFEMEN) et l’OIF. Ce projet, qui a débuté en décembre 2020, s’adresse à près de 7 millions d’étudiants.

Le programme Ressources pédagogiques vise à renforcer l’accès équitable et inclusif des élèves du primaire et du secondaire d’Afrique subsaharienne francophone aux ressources pédagogiques matérielles et numériques à usage individuel et collectif. En 2020, il a été réalisé par l’UNESCO et l’Institut français avec le soutien de l’AFD.

Les universités d’été et d’hiver de France Education International (FEI) rassemblent chaque année des centaines de formateurs, qui eux-mêmes forment des milliers d’enseignants étrangers à enseigner le français et le français et à l’évaluer. Le dernier a eu lieu en juillet 2022 et a réuni près de 320 participants de 66 pays.

Renforcer la place de la langue française dans les pays où elle est enseignée comme langue étrangère

Les engagements du Président de la République ont été tenus :

Grâce à nos écoles à filière française et nos universités Franco-X, impliquez-vous davantage dans la formation des talents à travers le monde

Le réseau de l’enseignement français à l’étranger continue de se développer pour répondre à la demande croissante d’enseignement en langue française et compte aujourd’hui 567 établissements qui accueillent près de 390 000 étudiants. En mars 2018, malgré la crise, le réseau de l’enseignement français à l’étranger compte 72 établissements et près de 40 000 étudiants dont les deux tiers sont étrangers.

Projet emblématique pour projeter l’excellence de l’enseignement supérieur français, le campus franco-sénégalais de Dakar, officialisé en novembre 2020, continue de se développer. Elle accueille aujourd’hui 1 000 étudiants et propose 30 formations qui permettent aux étudiants du Sénégal et de la sous-région d’accéder à des doubles diplômes. Le réseau des autres campus existants à l’étranger (Université de la Sorbonne Abu Dhabi, Université franco-égyptienne, Université française d’Arménie, Université franco-azerbaïdjanaise, Centre d’enseignement franco-ivoirien, campus des Grandes Ecoles au Maroc) continue de se développer. Depuis 1997, l’Université franco-allemande (UFA) permet chaque année à près de 700 étudiants allemands de suivre des cours de français dans 120 établissements français membres de leur réseau. A partir de 2019, les programmes de l’UFA sont également de plus en plus ouverts aux étudiants en apprentissage et en formation professionnelle.

Quant aux étudiants internationaux en France, à la rentrée 2021, le flux d’étudiants étrangers venus étudier en France a augmenté de 3% par rapport à la crise pré-pandémique de 2019. En 2022, une nette reprise de la mobilité est observé, avec une augmentation d’environ 18 % par rapport à 2019.

Par ailleurs, en 2019, une marque a été créée pour certifier la qualité de l’accueil et de la mise en œuvre de l’enseignement du français langue étrangère (FLE) dans les établissements d’enseignement supérieur français, appelée Bienvenue en France : à ce jour, 138 établissements l’ont obtenue.

Le label « Qualité FLE », qui sera attribué à 116 centres sur le territoire français en 2022, vise à identifier, reconnaître et promouvoir – notamment dans les locaux de Campus France – les centres de français langue étrangère dont l’offre et les services linguistiques garantissent la qualité.

A Paris, au sein de la Cité internationale universitaire, la Maison des Etudiants de la Francophonie a ouvert ses portes le 1er janvier 2021 et accueille 300 étudiants en master et chercheurs internationaux, francophones ou francophiles.

COMMUNIQUER

Consolider la place du français sur Internet

Le Dictionnaire des francophones (DDF), dictionnaire numérique et collaboratif, a été lancé le 16 mars 2021. Il vise à refléter la diversité des expressions et des usages du français parlé dans le monde francophone. Il est déjà riche de plus de 600 000 termes avec une ambition d’atteindre le million. Sous la forme d’une application et d’un site internet, il cartonne avec en moyenne 100 000 visiteurs par mois.

La France et le Québec travaillent ensemble pour favoriser la « découverte » des contenus francophones en ligne dans les domaines de la culture et du savoir, enjeu clé de la souveraineté numérique francophone. Il s’agit de la disponibilité de ce contenu en ligne et de sa capacité à être reconnu parmi le grand nombre d’autres sources.

Dès 2020, la Réunion Alternative des Premiers Ministres de la France et du Québec a lancé une mission sur la « Découverte des Contenus Culturels Francophones » (CCI), qui a abouti à une stratégie commune de découverte des contenus culturels francophones. Il est envisagé d’étendre cette coopération bilatérale à d’autres partenaires francophones et d’étendre ces réflexions au sein de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’UNESCO. Une nouvelle étape de ce partenariat permettra de travailler dès 2023 sur la « découverte en ligne des savoirs et des sciences en français », qui sera proposée dans le cadre du plan de la 21e réunion alternée des Premiers ministres français et québécois. &#xD ;

À Lire  Appel : Recrutement pour vérifier la formation en Analyse de Données (Data Analyst) 2ème promotion.

&#xD ;

Par ailleurs, la Bibliothèque nationale de France préside actuellement le Réseau numérique francophone et, dans ce cadre, contribue au développement de la Bibliothèque numérique francophone, un nouvel outil qui concrétise les ambitions des principales institutions documentaires francophones. de présenter en ligne une offre commune francophone représentative de l’ensemble de leur patrimoine.

Promouvoir les médias francophones

L’objectif fixé par le président de la République de 150 millions de personnes atteintes par les médias de Médias Monde français a été largement dépassé, avec une moyenne de 244 millions de contacts par semaine en 2021 dans près de 15 langues, contre 203 millions de contacts par semaine en France. en 2019 En 2021, plus de 400 millions de foyers, soit 1,2 milliard de téléspectateurs potentiels, sont connectés à l’une des chaînes du groupe TV5 Monde.

La plateforme numérique francophone TV5MONDEplus, annoncée par le Président de la République lors du Sommet de l’OIF à Erevan, a démarré ses activités en septembre 2020. Gratuite et accessible quasiment dans le monde entier, avec des programmes sous-titrés en 6 langues, elle promeut la culture francophone dans la sphère numérique. La plateforme a enregistré 17,7 millions de visites en 2021, soit une moyenne de 1,5 million de visites par mois.

Aujourd’hui, France Médias Monde répond également aux problématiques liées à la désinformation en proposant une couverture fiable et vérifiée de l’actualité internationale, notamment de la guerre russo-ukrainienne.

Canal France International contribue également à cet objectif en formant des journalistes francophones pour promouvoir un modèle d’information libre et indépendant résistant au fléau de la manipulation. En 2021, plus de 1 000 journalistes francophones ont suivi ces formations.

Encourager l’usage du français dans la vie économique et diplomatique

Le label L a été créé en collaboration avec l’AFNOR pour reconnaître et reconnaître les entreprises qui respectent le multilinguisme au niveau international. Le label, déjà utilisé sur le territoire marocain, est également en test dans d’autres zones.

Dans le cadre de la Présidence française du Conseil de l’Union européenne (PFUE) au premier semestre 2022, qui a fait de l’usage du français dans les instances européennes une priorité, la France a intensifié ses actions de formation linguistique des fonctionnaires et diplomates européens.

La France a également saisi l’opportunité du PFUE pour promouvoir le multilinguisme dans l’UE en développant des actions de plaidoyer pour inciter les pays à s’engager en faveur de l’enseignement d’une deuxième langue étrangère (LVB). Ainsi, un plan d’action pour la diversité linguistique dans l’Union européenne et ses institutions (2022-2027) a été élaboré, et en mars 2022 une manifestation consacrée à « la diversité linguistique et la langue française dans l’Union européenne » a été organisée.

CREER

Promouvoir le multilinguisme dans l’environnement numérique européen

Dans le cadre du PFUE, un forum en ligne « Innovations, technologies et multilinguisme » a été organisé les 7 et 9 février. Dans le prolongement du forum, les décisions du Conseil de l’UE (2022/C 160/07), qui font référence au « renforcement des échanges interculturels dans l’espace européen par la mobilité des artistes et des travailleurs culturels et le multilinguisme à l’ère numérique », ont été adoptées le Le 4 avril.

Soutenir la créativité dans le monde francophone

De nouveaux instruments ont été mis en place pour soutenir les industries culturelles et la créativité dans le monde francophone. Le programme Afrique créative de l’Agence française de développement, initialement doté de 1,5 million d’euros, a montré son importance et a été reconduit. Après le nouveau sommet franco-africain, ce dispositif a été complété de 2,5 millions d’euros.

Le Fonds Jeune Création Francophone soutient les auteurs et producteurs émergents d’Afrique francophone, de l’Océan Indien et d’Haïti. Le projet régional « Livres des deux rives », piloté par l’Institut français et doté d’un million d’euros pour la période 2021-2021, renforce le dialogue entre les sociétés civiles en Méditerranée occidentale par la coopération du livre et de la traduction. Enfin, l’Institut français a créé un fonds spécial pour soutenir la production et la diffusion internationale de l’écriture dramatique française, en valorisant les auteurs résidant sur le continent africain et dans les Caraïbes.

Le soutien aux artistes de la francophonie en France s’est également concrétisé par la mise en place de trois « centres nationaux de référence de la création francophone ». Il s’agit du festival Les Francophonies, écriture sur scène, du Centre national d’écriture pour le spectacle de La Chartreuse à Villeneuve-lez-Avignon et de la Cité internationale des arts à Paris. Leur vocation est de servir de plateforme de promotion des jeunes talents et de lieu d’émergence pour les artistes francophones qui sont invités à faire circuler et diffuser leurs créations dans le monde francophone.

Partager les espaces culturels des pays francophones et favoriser la mobilité des talents

La saison Africa 2020 a accueilli en France des créateurs de 54 pays du continent africain, francophones ou non, et a invité le public à voir le monde d’un point de vue africain à travers 1 500 événements culturels, scientifiques et pédagogiques. . Il a réuni 4 millions de téléspectateurs dans 210 villes de France métropolitaine et d’outre-mer.

Afin de partager le monde du livre et de la littérature dans les différents pays francophones, le Domaine général du livre en français a réuni 500 experts, dont la moitié à distance, du 23 au 24 septembre 2021 à Tunis. L’événement s’est déroulé en présence du Congrès mondial des écrivains français. Cette manifestation grand public a réuni plus d’une trentaine d’écrivains francophones à Tunis. Ces deux événements ont également été conçus comme des jalons dans la direction du Sommet de la Francophonie, qui se tiendra les 19 et 20 novembre 2022 à Djerba et dont l’ouverture se fera en présence du Président de la République.

Autre engagement dans le domaine de la production littéraire, le Grand Prix National de la Traduction, institué en 2019 et décerné annuellement, récompense le travail d’un traducteur méritant toutes langues confondues.