Le budget que nous débloquons pour la R&D est en croissance de 30%

Le budget que nous débloquons pour la R&D est en croissance de 30%

Le PDG Amadeus SAS, Denis Lacroix et Bertrand Poey, DG d’Amadeus France, ont fait leur rentrée, à Paris, lundi 4 septembre. Les deux responsables, qui viennent d’endosser leurs nouveaux habits, même « s’ils ont appris à être prudents », avancent des chiffres de croissance encourageants et se disent prêts à distribuer la norme NDC d’Air France.

Bertrand Poey (à gauche), CEO d’Amadeus France et Denis Lacroix, CEO d’Amadeus SAS lors du déjeuner de rentrée. GDS sera présent au prochain IFTM où les visiteurs pourront se familiariser avec les nouveaux produits.

Pour des raisons de « gestion », Amadeus SAS, qui gère les sites de Sophia Antipolis et de Villeneuve-Loubet, a déjà repris Amadeus France et Gestour, dont le siège est à Issy-Les-Moulineaux – un déménagement qui aura lieu dans cette ville cet automne . – et Schiltigheim, Alsace.& # xD;

& # xD;

Denis Lacroix, avec plus de 30 ans chez Amadeus, dirige Amadeus SAS tandis que Bertrand Poey dirige Amadeus France. Le duo a déjà présenté des chiffres encourageants : « Au deuxième trimestre, Amadeus a récupéré 75 % de ses opérations et juillet est très bon. & # xD ;

À Lire  Croisières de luxe : la construction des navires Explora Journeys avance

Mieux connaître Cytric Easy à l’occasion de l’IFTM

Mieux connaître Cytric Easy à l'occasion de l'IFTM

& # xD;

En particulier, les marchés européens et français, ont reculé en 2020 et 2021, ce qui a dépassé les autres marchés de 4 points.

& # xD;

La NDC, un « investissement colossal »

La NDC, un « investissement colossal »

En particulier, les marchés européens et français, ont reculé en 2020 et 2021, ce qui a dépassé les autres marchés de 4 points.

En particulier, « le secteur du divertissement domine le prix moyen du panier, qui est tiré par le réel désir de voyager. C’est aussi mieux dans le secteur des entreprises, qui repart en partie grâce au secteur Mice. Les entreprises ont besoin d’intégrer leurs salariés qui travaillent à domicile, c’est une situation nouvelle à prendre en compte ». & # xD ;

& # xD;

Aussi, Bertrand Poey a souligné que les entreprises expriment des besoins importants en matière d’exigences RSE : « Ce sera un vrai enjeu lors du prochain IFTM ». & # xD;

& # xD;