J’organise mon frigo par zones

Afin de stocker sans perte, vous devez d’abord adapter l’achat de denrées périssables à vos besoins et à la place disponible dans le réfrigérateur ou le congélateur. Même si le prix au kilo est attractif, gare aux rafles sur les lots promotionnels ou produits périmés qui risqueraient sinon de finir à la poubelle… ou à l’envers dans l’estomac.

– Au retour des courses, prenez 5 minutes pour trier les familles de produits par date de consommation, au plus près du devant de chaque étagère du réfrigérateur.

– Pour optimiser la conservation, stocker en zone froide.

Je prolonge sainement la vie de mes produits

En tête (0 à 4°C) : viandes, charcuteries, volailles, poissons, crèmes, desserts lactés, produits frais ouverts ou décongelés, salades conditionnées, plats cuisinés, fromages laitiers frais et crus

A cœur (4 à 6°C) : préparations maison, légumes, fruits, charcuterie et poisson, yaourt.

En dessous et dans la porte (6 à 10°C) : fruits, légumes crus et fromages affinés dans le tiroir ; œuf, beurre, lait, jus de fruit commencé à la porte.

Lire aussi > Diététique : « Comment savoir si le produit que j’achète est vraiment sain » ? et 5 règles d’or pour l’entretien de votre frigo

Tout dépend du produit et de la mention affichée. La DLC (Use Limitation Date = à consommer jusqu’au…) présente sur le pack frais est une garantie fabricant contre le risque bactériologique. De son côté, la DDM (Date de Durabilité Minimum = A consommer idéalement avant…) stipule qu’au-delà, le produit (sec, stérilisé, déshydraté…), une perte de qualité organoleptique (goût, texture…) , mais sans danger pour la santé.

À Lire  La moitié des Français oublient de réclamer cette aide financière très utile

Pratiquement

– Même s’il y a une petite marge de sécurité, notamment sur les yaourts, on ne plaisante pas avec la date limite de consommation des viandes, poissons, crustacés, rillettes, lait cru… Ou si l’emballage est troué, gonflé, que le le produit coule, dégage une mauvaise odeur… Idem avec un bidon qui gonfle malgré un DDM éloigné.

Je transforme correctement les restes

– Dans le cas des œufs : ils se conservent environ 3 semaines après la ponte. Mais parfois, le DCR (Recommended Best Before Date) est supprimé. Pour vérifier l’état de fraîcheur, trempez chaque œuf dans un bol d’eau salée. S’il reste en bas horizontalement, c’est frais. S’il touche le fond et se redresse, il est préférable de le manger cuit (gâteaux, œufs durs, etc.). S’il remonte à la surface, on s’en débarrasse.

– Cas de laitue : à conserver 5-6 jours de plus, après épluchage, lavage et étalement, conserver les feuilles au frais dans un torchon ou un grand sac congélation. Pour rajeunir les feuilles fanées, faites-les tremper toute la nuit dans un bol d’eau au réfrigérateur.

– Cas des fruits : certains dégagent une substance (éthylène) accélérant la maturation de ceux qui y sont sensibles. Ne mettez pas les bananes (émettrices) et les oranges (sensibles) dans le même panier, même si c’est joli.