A l’occasion des fêtes de fin d’année, un petit rappel s’impose, sur ce que vous risquez, si jamais vous buvez de l’alcool avant de conduire.

Saint-Sylvestre, Noël, Jour de l’An, 1er janvier, autant de fêtes à célébrer en si peu de temps. Ce n’est pas un mythe, cette période est particulièrement propice à la consommation d’alcool. Cependant, il ne faut pas oublier de célébrer avec « modération ».

Et pour cause, vu le chiffre des accidents en Guadeloupe, déjà 47 tués depuis le début de l’année, c’est de bon augure de rappeler quelques règles avant de prendre le volant.

Car si les causes des accidents de la route sont nombreuses, l’une des principales reste l’alcool. De plus, il est impliqué dans près d’un tiers des accidents mortels. Or, conduire en état d’ébriété est une pratique totalement interdite, en plus d’être extrêmement dangereuse pour tout le monde.

En France, il est strictement interdit de conduire un véhicule dont le taux est supérieur ou égal à 0,5 g/l de sang ou 0,25 mg/l d’air expiré. Pour les conducteurs en période d’essai, la limite est abaissée à 0,2 g/l de sang ou 0,10 mg/l d’air expiré.

L’erreur la plus importante à ne pas commettre est de refuser de se soumettre à un test d’alcoolémie effectué par la police. Et pour cause, les sanctions sont les mêmes que pour une personne ayant conduit avec un taux d’alcoolémie supérieur à 0,8 g/l de sang.

Conclusion, avant de conduire assurez-vous que le résultat du test d’alcoolémie est dans le vert.

À Lire  Sur un yacht de luxe [VIDEO]

EN SAVOIR PLUS : https://www.securite-routiere.gouv.fr/reglementation-liee-aux-risques/reglementation-de-lalcool-au-volant