La centrale solaire photovoltaïque récemment inaugurée a été construite dans le cadre d’un partenariat entre Heineken Afrique du Sud et Sola Group, une société énergétique basée au Cap. Le parc dédié à un usage productif est composé de 14 000 panneaux solaires installés sur un terrain de 19 hectares dans le quartier de Sedibeng. La centrale, opérationnelle depuis mai 2022, a une capacité de 6,5 MWc.

Cette électricité est destinée à alimenter la Brasserie Sedibeng. L’usine en partenariat avec Namibian Breweries (NBL) était également au centre d’un projet d’expansion pour la faire passer de 5,3 millions d’hectolitres à 7,5 millions d’hectolitres de boissons par an. La nouvelle centrale solaire décarbone ses processus industriels avec une capacité de production estimée à 17 000 MWh par an.

Une démarche vertueuse

Le groupe Sola gérera l’installation pendant 25 ans. Sa construction a duré sept mois. Une période au cours de laquelle au moins 127 personnes ont été impliquées dans l’assemblage de l’ensemble du système qui fonctionne avec des agrafeuses unidirectionnelles qui orientent les modules en fonction du mouvement du soleil tout au long de la journée, optimisant ainsi la production du système solaire photovoltaïque.

Lire aussi- AFRIQUE DU SUD : Voltalia vendra 148 MWc d’énergie solaire à Rio Tinto dès 2024

L’installation fournit 30 % de l’électricité nécessaire au fonctionnement de la brasserie Sedibeng. Heineken intègre l’adoption de cette solution dans sa démarche éco-responsable. « Ce projet soutient l’objectif de Heineken d’atteindre le statut net zéro sur tous ses sites de production d’ici 2030. Il s’agit de la dernière étape franchie par l’entreprise dans son cheminement vers un brassage plus durable », explique Richard Kriel, responsable de l’ingénierie, des projets stratégiques et de la durabilité chez Heineken.

À Lire  Le PDG de Heineken partira sur une bonne note

Dans le cadre de cette démarche, la brasserie Sedibeng s’est également dotée d’une station de gestion des eaux usées. L’usine mise en service en 2020 par la société belge Waterleau a une capacité de 6 000 m3 par jour, dont une partie (1 516 m3 par jour) est réutilisée. Les boues d’épuration sont également valorisées sous forme de biogaz. Ce combustible est utilisé pour produire de la chaleur et de l’électricité qui alimentent le processus de traitement des eaux usées.