« Tirons un trait »

Pour lutter contre les discriminations dont sont encore victimes les personnes vivant avec le VIH, le laboratoire Gilead a lancé « Tirons un trait », une opération dont le concept est de tirer un trait sur les maladies de ces personnes. Le 1er décembre, Journée mondiale de lutte contre le sida, la campagne est venue pirater la station de métro parisienne Concorde, célèbre pour ses 44 000 tuiles portant la Déclaration universelle des droits de l’homme. Un trompe-l’oeil de plus de 70 m de long a mis la station de la ligne 8 aux couleurs de celle de la ligne 12, reprenant, avec son accord, les codes de l’oeuvre de Françoise Shein. Les murs étaient couverts de témoignages authentiques, sur lesquels un trait était tracé, pour ne révéler que des affirmations positives et rappeler à tous que la qualité de vie des personnes vivant avec le VIH est un droit naturel.

À Lire  Vosgien. Le Val-d'Ajol : on connaît la date d'ouverture de ...