« Selon les professions, l’assurance multirisque peut être obligatoire ou fortement recommandée, explique Sylvain Vetel, responsable des nouvelles offres d’Harmonie Mutuelle dans le Grand Ouest. L’entreprise soutient la famille du dirigeant et les employés ; s’assurer que cette activité est exercée, c’est aussi les protéger. C’est éviter des risques coûteux pour l’entreprise et stressants pour le manager. Malheureusement, même si son activité a beaucoup évolué au fil des années, l’entrepreneur a tendance à négliger ces questions faute de temps.

Revoir son contrat tous les 3 ans

Une activité qui se diversifie, des immeubles qui s’agrandissent, de la location… la vie d’une entreprise est rarement linéaire et les facteurs sociaux, climatiques et économiques sont aussi en constante évolution. « Il est recommandé de mettre à jour régulièrement votre contrat multirisque professionnel pour tenir compte de l’évolution réelle du chiffre d’affaires, des équipements et de la nature du métier ». Par exemple, ces restaurateurs qui ont désormais une activité complémentaire de vente à emporter, ce viticulteur qui s’est lancé dans la vente en ligne ou encore cette PME qui a équipé ses salariés pour le télétravail. « En remettant votre contrat en concurrence, vous pouvez couvrir l’ensemble de votre patrimoine, vos finances immobilières et d’éventuels nouveaux litiges. C’est aussi l’occasion de vérifier les montants des franchises et des exclusions de garanties ! » note Sylvain Vetel.

Quelle est l’étendue de ce contrat ?

Une multirisque professionnelle couvre dans un premier temps les dommages matériels. « Nous assurons le matériel, les locaux et les risques classiques : incendie, inondation, vol… La remise en état des locaux et la garantie des pertes d’exploitation sont indispensables à la survie de l’activité. »

Le contrat inclut également la responsabilité civile professionnelle pour protéger l’entreprise en cas de dommages ou préjudices causés, par exemple, à des tiers.

À Lire  Délit de fuite sans échappatoire..., Forum droit pénal code de la route Accident | Forum automobile

Dans certains cas, la responsabilité pénale de l’administrateur peut être engagée : les frais de recherche d’un règlement amiable et les éventuels frais de justice ont un impact sur la trésorerie de l’entreprise. Choisir une protection juridique adaptée en complément de la multirisque est une option intéressante pour couvrir ces frais et bénéficier d’un accompagnement.

Réviser son contrat, c’est aussi prendre en compte de nouveaux risques. « Aujourd’hui, nous interpellons les entreprises sur les risques cyber (2). Perdre des données clients, se faire pirater et voir leur site bloqué peut paralyser l’entreprise, mais aussi entraîner une perte de confiance… et cela n’arrive jamais. Pas seulement les concurrents ! »

Un sérieux gain de temps

« Une entreprise qui revoit ses contrats d’assurance peut espérer des économies grâce à un tarif adapté à son activité réelle. Mais optimiser son contrat, c’est aussi la certitude de couvertures et de garanties adaptées à son activité. couverture dès le départ, où il est possible d’ajouter des options », conseille Sylvain Vetel. Chez Harmonie Mutuelle, l’offre multirisque pro est particulièrement lisible et adaptable à tout secteur d’activité, permettant un devis instantané et une inscription sans visite à risque. La mutuelle s’appuie également sur un autre atout : sur ses chefs d’entreprise locaux, rompus aux risques de l’entreprise, pour un accompagnement personnalisé des chefs d’entreprise.

Contactez votre conseiller local Harmonie Mutuelle au 0805 50 00 19 ou demandez à être rappelé.

Pour connaître le niveau de risque de votre entreprise, visitez notre outil de diagnostic en ligne.

(1) voir conditions dans la plaquette commerciale Multirisques Professionnels d’Harmonie Mutuelle

(2) option à souscrire en complément du contrat Multirisques Professionnels d’Harmonie Mutuelle.