Dans le cadre de l’accident qui a entraîné la mort de deux personnes, le 16 novembre, à l’arrivée de la Route du Rhum, la Région Guadeloupe a été perquisitionnée jeudi.

La région de Guadeloupe a été perquisitionnée jeudi, a appris l’AFP de sources bien informées, dans le cadre de l’enquête sur l’accident mortel survenu le 16 novembre à Charles Caudrelier, vainqueur de la Route du Rhum. La perquisition a été effectuée jeudi après-midi dans un hôtel régional de Basse-Terre, la capitale de la Guadeloupe, a indiqué une source gendarmerie.

Le 16 novembre, vers 5 heures du matin, le bateau accompagnant le bateau vainqueur de la course, alors qu’il transportait des membres de l’association Route du Rhum, coule entraînant la mort de deux de ses passagers. , âgé de 35 ans. et 38 salariés du Groupe Télégramme. Quelques jours plus tard, le procureur de la République de Pointe-à-Pitre annonçait l’ouverture d’une information judiciaire pour « homicide par négligence et blessures involontaires par imprudence et non-respect des textes de sécurité ».

Le pilote du bateau mis en examen

Joseph Bizard, directeur général d’OC Sport Pen Duick (filiale du Groupe Télégramme) – l’organisateur de la course – a indiqué qu’il avait signé une convention avec la région de Guadalupe pour recevoir les bateaux et qu’il avait « communiqué un cahier des charges précis décrivant précisément les spécificités que nous demandons pour les bateaux et leurs équipages répondent 24h/24 ». Suite à l’appel à projets lancé par la Région, « une liste des vedettes rapides programmées sur le plan d’eau (a été) soumise au Département de la Mer pour permettre accès à divers domaines réglementés », précise Joseph Weird.

À Lire  Croisière sur la Seine de Paris à la Normandie dans le luxe

Le pilote du naufrage a également été inculpé, et l’enquête, confiée au juge d’instruction, est toujours en cours.