Dans certains cas, notamment lorsque les dégâts sont mineurs, certains automobilistes préfèrent ne pas porter plainte auprès de leur assurance auto. est-ce une bonne idée?

Si vous êtes victime d’un accident ou si vous subissez un sinistre mineur comme un vandalisme ou une collision, vous vous demandez peut-être si vous devez déclarer ce sinistre afin de pouvoir utiliser votre assurance auto.

En effet, même si vous êtes assuré tous risques et bénéficiez d’une prime, si vous déclarez des dommages superficiels à votre assureur, vous risquez une pénalité qui peut augmenter le coût de votre assurance auto.

Assurance auto : que dit la loi ?

Selon l’article L113-2 de la loi sur les assurances, l’assuré doit « informer l’assureur, dès qu’il en a connaissance, et au plus tard dans le délai prévu au contrat, de tout sinistre pouvant comporter la garantie de l’assureur » .

Déclarer un sinistre est donc une obligation légale qui relève de votre couverture d’assurance auto, mais il existe des exceptions. Par exemple, si vous avez une assurance responsabilité civile, certains dommages ne sont pas couverts : le vandalisme, par exemple, est souvent exclu des polices d’assurance « responsabilité civile ».

Utiliser un comparateur d’assurances vous aide à trouver un contrat qui répond à vos besoins. Quelles garanties attendre d’une assurance ? https://t.co/cfCFVyKYIg

– AutoPlus (@AutoPlusMag) 1er juillet 2022

Faire jouer son assurance : combien ça coûte ?

L’assurance auto permet de prendre en charge financièrement la réparation des dégâts, mais n’oubliez pas que l’assureur consignera tous les événements de votre vie de conducteur dans un dossier : vos sinistres apparaîtront donc dans le relevé d’informations, document qui vous devez présenter en cas de changement d’assureur. En cas de sinistres élevés, vous risquez d’être résilié par votre assureur et également d’être rejeté par un autre assureur si vous souhaitez changer.

À Lire  5 conseils pour trouver une assurance auto pour les jeunes conducteurs

Lorsque vous avez un sinistre responsable, vous encourrez une pénalité qui affectera votre ratio réduction/augmentation : cela vous permet de définir le prix de votre assurance auto, qui peut augmenter si vous avez une pénalité. De plus, en cas de sinistre, vous devez souvent payer une franchise pour que la réparation soit prise en charge par votre assurance auto.

A lire aussi : • Lavage auto : peut-on le faire devant chez soi ? • Radars de circulation : types, fonctionnement, pénalités… tout ce qu’il faut savoir ! • Parler au téléphone en conduisant : ceux-ci ont sans doute des idées à ce sujet

Assurance auto : quand faire jouer son assurance auto ?

Toutes ces contraintes financières doivent être prises en compte avant de décider de « jouer son assurance » en cas de problème : en effet, l’éventuelle amende et le montant de la franchise est un coût qui peut être assumé, qui peut être supérieur au coût d’une petite réparation.

En cas d’accident, il est recommandé dans tous les cas d’établir un constat même si vous décidez de ne pas déclarer le dommage à l’assurance : cela permettra de déterminer la responsabilité de chacun. Au garage, il faut estimer le coût financier des dégâts à réparer, et c’est notamment le cas si vous avez vous-même endommagé la voiture ou été victime de vandalisme sans tiers identifié. Avec le devis du mécanicien en main, vous pouvez décider d’utiliser ou non votre assurance, d’un commun accord avec l’autre partie en cas, par exemple, d’une petite collision.

Afin d’éviter les délits de la route, il est nécessaire de souscrire une assurance auto pour votre voiture auprès de l’institution compétente. https://t.co/FuMUIEyw21

– AutoJournalMag (@AutoJournalMag) 11 juillet 2022