Abris, sirènes et train sûr : Dans les coulisses du voyage de Macron, Scholz et Draghi en Ukraine

Publié le

Vendredi 17 juin 2022 à 18h17

Emmanuel Macron, Olaf Scholz et Mario Draghi sont rentrés d’Ukraine ce vendredi, après un voyage en train endormi vers Kyiv, où ils ont rencontré le président roumain Klaus Iohannis. Un voyage surprise et soigneusement préparé, côté français, a été organisé par les gardes du corps du Président.

Trois d’entre eux sont arrivés en train : Emmanuel Macron, le chancelier allemand Olaf Scholz et le président du Parlement italien Mario Draghi ont passé jeudi en Ukraine, accompagnés du président roumain Klaus Iohannis. Tous les quatre se sont dits prêts à se présenter « immédiatement » aux élections de l’Union européenne.

Le train, « moyen de transport le plus sûr »

Le train, "moyen de transport le plus sûr"

Après les événements, ce voyage était bien planifié… mais rapidement, des policiers de l’Elysée sont arrivés à Kyiv il y a dix jours. Pour chaque site web visité, on leur attribuait un emplacement, ou à défaut, une « méthode de suppression » comme le dit le jargon. A Irpin, par exemple, des entrepôts ont été retrouvés, dans les piliers d’immeubles endommagés, pour transporter Emmanuel Macron et ses collègues en urgence.

Trois fois jeudi, la sirène a retenti à Kyiv : trois fausses alertes. Mais quand on parle de « danger », il ne s’agit pas forcément d’un attentat à la bombe ou d’un attentat militant. Cela peut aussi être une indication. Dans la ville martyre d’Irpin, au même moment, la police française a trouvé des habitants protestant contre l’arrivée de quatre dirigeants. Les militaires ukrainiens sont intervenus rapidement, nous a-t-on assuré, pour « tuer la violence ».

À Lire  Covid Travel : France, Espagne, Portugal, Maroc, Italie, règles