La Centrale de Financement est spécialisée dans les prêts professionnels (création, développement, reprise d’entreprise), le regroupement de crédit, le crédit à la consommation, l’assurance emprunteur et bien sûr le crédit immobilier. Ce domaine représente près de 90% de l’activité de l’agence.

Proposer les meilleures solutions aux clients 

« Dans tous les cas, nous pouvons faire économiser beaucoup de temps et d’argent à nos clients », annonce Olivier Corne, gestionnaire et courtier en financement, entouré de son équipe de trois personnes. Nous venons tous du secteur bancaire et nous travaillons avec toutes les banques. Nous avons des ententes avec ceux qui ont pignon sur rue. Pour tous les projets de nos clients, même immobiliers, l’équipe est en mesure de réaliser des simulations, que ce soit pour trouver une assurance de prêt ou un crédit immobilier moins cher. Notre rôle est de comparer les offres et de proposer les meilleures solutions à nos clients. »

La Centrale de Financement fait de sa réactivité un atout : « Le temps c’est de l’argent, assure Olivier Corne. Ainsi, si une personne se présente avec un dossier complet et si l’un de nous est libre, nous pouvons le recevoir tout de suite. »

Passer par un courtier pour boucler son dossier, même auprès de sa propre banque, peut être utile : « Nous avons un exemple concret, illustre Olivier Corne. Une femme de 45 ans, divorcée, voulait racheter la moitié de sa maison à son ex- mari. Elle n’avait besoin que de 70 000 euros sur dix ans mais sa banque a refusé car elle atteignait le taux d’attrition. Nous avons réduit les intérêts, les assurances, les frais de garantie, les frais administratifs et nos frais pour rester dans et en dessous de ce taux d’usure. »

À Lire  Qu'est-ce que le CROUS ?

Du coup, le dossier est parti vers un autre établissement bancaire : « Je vous laisse imaginer son soulagement, souligne Olivier Corne. C’est aussi notre métier : accompagner et écouter les personnes lorsque leurs projets tiennent le coup, même s’ils sont primo-accédants. S’ils n’ont pas assez d’apport, nous expliquons comment y remédier. Nous pouvons également effectuer un calcul d’enveloppe, cela arrive souvent, notamment pour les constructions. Les clients ne sont pas des numéros de dossier, nous leur proposons également des montages adaptés, comme la création d’une société civile immobilière (SCI). »

Les courtiers mettent un point d’honneur à ne pas envoyer de mauvais fichiers aux banques : « Ça leur permet de gagner du temps, insiste-t-il. Quant à nous, nous entretenons notre bonne réputation auprès des agences immobilières, des notaires, des comptables, de ceux qui donnent leur avis sur Google, sur les réseaux. On arrive à bien négocier car on a du volume. Le prix moyen de l’immobilier se situe entre 190 et 200 000 euros. Une banque est là pour faire du profit, on optimise. »

La Centrale de Financement est très impliquée localement. Elle a par exemple participé au financement des maillots du Sporting club Abbevillois foot Côte Picarde. Elle a également parrainé (aides financières et dons) un parcours urbain à Abbeville… « Je souhaite que notre agence reste dans une ambiance familiale, confie la gérante. Je suis content car nous avons une super équipe. Je le répète, même si le contexte est tendu, notamment parce que les tarifs ne baisseront pas, notre métier est basé sur l’écoute. Parfois, les gens nous confient le projet de leur vie ! »