Publié le 20 janvier 2023, 8h00

Après avoir réalisé un bénéfice de 200 000 euros de chiffre d’affaires en six mois, l’antenne du centre de formation d’anglais My English School à Dijon, en Côte-d’Or, lance une offre destinée aux adolescents. « Nous accueillons de nombreuses familles à Dijon et c’est une vraie exigence pour suivre des cours au collège ou au lycée », explique Julie Guillotin, directrice marketing et l’un des trois associés – avec Deborah Guillotin-Thyarion et Fabio Grandi – de cette école. basé sur la méthode d’immersion.

« Notre offre est plus axée sur la prise de parole et la discussion, l’idée est d’être plus ludique que l’école, avec des jeux donc on a envie de venir, il ne s’agit pas d’enseigner », précise-t-elle.

Situé au centre de Dijon, le centre de formation ouvert en juin 2022 emploie quatre et bientôt cinq formateurs. Il revendique déjà 150 étudiants, dont la plupart sont des salariés utilisant son compte formation : des trentenaires qui ont besoin de maîtriser l’anglais pour avancer dans leur carrière, et des seniors qui veulent bien s’exprimer lors de leurs déplacements, principalement.

Les adolescents constituent désormais une troisième catégorie. Le contenu des formations proposées a déjà été développé pour l’école de Lyon, la première de cette marque rachetée par ses fondateurs au groupe italien du même nom et exploitée en « master franchise ».

Quatre centres en 2023

« A Lyon, on a arrêté cette activité, on n’avait plus le temps, mais à Dijon on a plus de place et plus de demandes », raconte Julie Guillotin. « On a commencé des petits groupes en janvier, des groupes par niveau et non par âge », précise-t-elle.

À Lire  Education financière : 4 heures de cours pour apprendre à épargner

Après Lyon et Dijon, une troisième My English School ouvrira prochainement à Bordeaux Mérignac. Les trois partenaires ont signé cette semaine le contrat de leurs premiers franchisés. En 2023, ils prévoient d’ouvrir un quatrième centre, en propre, à Saint-Etienne, et un cinquième, sous forme de franchise, est attendu en 2024 à Toulouse. « Dès 2024, nous visons 5 à 6 ouvertures par an, dont 20 à 30% en propriété. »

My English School a franchi le million d’euros de chiffre d’affaires en 2022. A Lyon, la maison mère, le chiffre d’affaires atteint 950 000 euros, dont 150 000 réalisés en ligne. Il monte à 1,15 million d’euros avec Dijon, qui va bientôt commencer aussi à se diversifier avec des entreprises aux offres adaptées.