1. Remplacez les gels douche et shampoings par des cosmétiques solides

Pour le visage ou le corps, pour les adultes ou les enfants… combien de contenants en plastique s’entassent sur le rebord de la baignoire ? Ils peuvent être remplacés par un pain de savon solide !

Le vrai savon de Marseille est totalement adapté au procédé. Cependant, il ne convient pas forcément à toute la famille. Si les peaux normales peuvent s’en contenter, les peaux sèches ou sensibles préfèrent le savon saponifié à froid. Ce processus de saponification préserve les propriétés hydratantes et nourrissantes des huiles.

Cheveux secs, gras, colorés, cuir chevelu sensible, sujets aux pellicules… Les shampoings et après-shampooings se déclinent également en version solide pour éliminer les flacons jetables. Et entre deux lavages à l’eau, le shampoing sec évapore rapidement les racines.

2. Finissez-en avec les roll-on et sprays déodorant

Les déodorants liquides ou en spray peuvent contenir des perturbateurs endocriniens. Ces substances nocives pour l’organisme sont appliquées sur une zone très fine et très perméable de la peau. Outre leur composition nocive pour la santé, les emballages sont mauvais pour l’environnement : roulages sur plastique, bombes aérosols en aluminium… Pour les remplacer, il existe d’autres options :

Notez que les déodorants naturels ne sont généralement pas des antisudorifiques. En effet, pour favoriser l’élimination des toxines, il vaudrait mieux ne pas arrêter la transpiration, mais simplement lutter contre les mauvaises odeurs qui y sont associées.

3. Halte aux tubes plastiques et aux brosses à dents jetables pour l’hygiène bucco-dentaire

La brosse à dents en plastique est souvent un déchet insignifiant. Mais au rythme d’une personne tous les deux à trois mois, des milliards sont rejetés chaque année et beaucoup finissent leur vie dans les océans.

Cependant, se brosser les dents n’est plus un problème ! L’hygiène bucco-dentaire zéro déchet, c’est choisir une brosse à dents compostable ou interchangeable. Les brosses à dents en bambou ont un manche biodégradable. Quant aux brosses à dents à têtes rechargeables, elles peuvent être en bioplastique ou en bois.

Concernant le dentifrice, vous pouvez choisir un dentifrice aux ingrédients naturels, conservé dans un bocal en verre. D’autres dentifrices se présentent également sous la forme de dentifrices solides qui peuvent être frottés sur la brosse à dents ou en comprimés à croquer.

À Lire  Planter de la mousse pour décontaminer nos intérieurs

4. Pour le démaquillage, optez pour des lingettes réutilisables

Les cotons ou carrés jetables sont également une source importante de pollution. A raison de 3 ou 4 par jour, ils remplissent très rapidement les poubelles de la salle de bain, même si vous choisissez de les rendre biodégradables. La culture du coton nécessite beaucoup d’eau et utilise beaucoup de pesticides.

La solution pour prendre soin de votre peau et de l’environnement en même temps est de passer aux lingettes démaquillantes lavables. Coton, microfibre, eucalyptus, bambou… différentes textures pour répondre à tous les besoins, du simple rajeunissement à l’eau florale au démaquillage des yeux et du visage. Après utilisation, ils se lavent simplement en machine, dans un cycle entre 30 et 60°.

5. Pour le nettoyage des oreilles, préférez un oriculi

La vente de cotons-tiges en plastique est interdite à partir du 1er janvier 2020. Même s’il existe des cotons-tiges biodégradables et réutilisables, ils sont mieux réservés aux retouches de maquillage. En fait, les médecins ORL conviennent que les cotons-tiges ont généralement tendance à pousser le cérumen profondément dans l’oreille plutôt que de le laisser s’écouler naturellement hors du conduit auditif.

L’oriculi ou nettoyant pour oreilles, qui a la forme d’une petite cuillère à son extrémité, permet alors de retirer les décharges disgracieuses qui apparaissent sur le bord de l’oreille sans les pousser à l’intérieur.

6. Le rasoir de sûreté : l’essayer c’est l’adopter

Des copeaux zéro déchet sont également possibles. Il ne vous reste plus qu’à revenir à un accessoire traditionnel, sobre, durable et résistant : le rasoir de sécurité. Avec des modèles entièrement en inox et d’autres avec des manches en bois, il y en a pour tous les goûts.

Pour homme ou femme, complétez cette gamme avec un blaireau en poils naturels et une barre de rasage en remplacement des mousses à raser industrielles.

7. Passez aux protections hygiéniques lavables

Pendant les menstruations, les femmes ont besoin de confort pour pouvoir continuer leurs activités quotidiennes. Si les protections périodiques jetables ont longtemps eu le monopole, ce n’est plus le cas. Non seulement les options réutilisables sont meilleures pour l’environnement, mais elles présentent également de nombreux avantages pour la santé, car elles sont exemptes de toute toxicité.

Ensuite, la coupe menstruelle est remplacée par des tampons, quand la culotte menstruelle est remplacée par des serviettes jetables et des protections hygiéniques lavables.

8. Sans oublier l’entretien de la salle de bain façon zéro déchet

Le zéro déchet dans la salle de bain, c’est aussi apprendre à nettoyer de manière écologique pour ne pas ruiner tous ses efforts. Le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude et le savon noir font parfaitement l’affaire avec une éponge lavable ou du tawashi pour nettoyer les surfaces : baignoire, douche, lavabo, sols, etc.