Le crowdfunding (financement participatif en français) permet aux particuliers de financer directement les projets de leur choix en échange de diverses contreparties. Voici 6 conseils pour une campagne réussie.

Travailler son pitch

Pour réussir votre campagne de financement participatif, il est important de préparer votre storytelling (raconter une histoire en français) et de manière générale tous vos éléments de présentation. Le discours doit être clair et structuré, le titre et les slogans accrocheurs, les visuels attractifs et variés (photos, vidéos, etc.). Vous devez fournir une vraie proposition de valeur et expliquer en toute transparence à quoi serviront les fonds levés. Le porteur de projet doit être inspirant et pouvoir générer l’envie de contribuer à la campagne.

Choisir méticuleusement sa plateforme de crowdfunding

Ensuite, vous devez bien sûr choisir votre plateforme de financement participatif avec le plus grand soin. Les plates-formes sont nombreuses, mais toutes ne se valent pas. Prenez le temps d’identifier le projet qui correspond le mieux à votre projet, considérez son envergure (locale, nationale, internationale) et notez les taux de réussite des projets référencés similaires au vôtre.

Communiquer auprès de son réseau

S’il y a bien un élément à ne pas négliger avant, pendant et après votre campagne de crowdfunding, c’est bien la communication. Utilisez toutes les ressources à votre disposition pour promouvoir votre projet. Rédigez un communiqué de presse, créez une page spéciale sur les réseaux sociaux, voire une landing page, et participez aux différents événements organisés dans votre secteur d’activité. Le succès de votre campagne de financement participatif dépend de votre capacité à créer une dynamique autour de celle-ci. Essayez donc de mobiliser votre communauté, en particulier les personnes qui vous entourent. Demandez-leur de contribuer à votre projet à leur échelle pour inciter votre réseau professionnel et le grand public à faire de même.

À Lire  (RSE) Responsabilité Sociétale des Entreprises en Assurance

Gérer son budget et son timing

Le succès de votre campagne de financement participatif dépend également de l’anticipation des coûts et du strict respect des délais. Le lancement d’un tel projet nécessite plusieurs dépenses telles que la production d’éléments de communication, la diffusion de communiqués de presse, la gestion de la présence en ligne, les frais de plateforme, les frais juridiques, les frais liés aux événements d’organisation… évitez d’en manquer, ne menez pas votre campagne de crowdfunding trop longtemps. Cependant, il doit être suffisamment long pour créer une véritable dynamique et ainsi récolter la somme souhaitée. En outre, la période de lancement doit être cohérente avec le produit ou le service proposé.

Proposer des contreparties intéressantes

Si rien ne vous oblige à récompenser vos investisseurs, offrir quelque chose en retour ne peut que contribuer au succès de votre campagne de crowdfunding, surtout si vous sollicitez des dons. Qu’elles soient matérielles ou immatérielles, les contreparties doivent être originales et exclusives : une carte postale, un t-shirt à l’effigie de l’entreprise… Mettez-vous à la place de votre public : qu’aimeriez-vous recevoir si vous étiez à la place ?

Analyser les données de la campagne de crowdfunding

Pour que votre campagne de financement participatif soit réussie, la dernière étape consiste à analyser les données par la suite. Enfin, n’oubliez pas de remercier toutes les personnes qui ont contribué à votre projet de manière personnelle. Tenez-les au courant des progrès et continuez à motiver votre communauté même après que l’objectif initial a été atteint en fixant de nouveaux objectifs.