Par Sudouest.fr avec AFPP Publié le 2022-10-29 à 16:59

La police mène depuis septembre des opérations d’envergure en Guadeloupe contre le trafic international d’armes à feu.

Les forces de sécurité intérieure et des douanes guadeloupéennes ont procédé à « une cinquantaine d’interpellations » sur l’île lors d’une soixantaine de contrôles effectués dans le cadre d’une opération plus vaste, menée par Interpol et baptisée Trigger VII, a-t-on appris samedi dans un communiqué à la presse de la préfecture de Guadeloupe.

Il s’agissait « d’aider les pays membres à mettre en œuvre des méthodes d’enquête », notamment dans le cadre de la lutte contre « le trafic international d’armes à feu » et « contre la criminalité » qui s’y rapporte, selon le même communiqué.

Entre le 11 septembre et le 1er octobre, 63 opérations ont été réalisées, réparties entre contrôles routiers, contrôles de quartiers dits « sensibles » ou d’établissements recevant du public, ou contrôles de colis, conteneurs, navires de transport ou de plaisance. Ils ont conduit à la découverte de « deux fusils de calibre 12 mm, et d’une arme de poing de calibre 7 9 mm », précisent également les autorités, ainsi que des munitions.

1 250 kilos de cocaïne saisis

50 interpellations ont également été opérées, dont « 8 liées à la détention d’une arme ou de munitions », 15 liées à la possession, vente, offre ou consommation de stupéfiants, et 5 liées à l’immigration clandestine », dont 4 passeurs qui ont été immédiatement présentés,  » dit le communiqué de presse.

Ces opérations guadeloupéennes ont également permis de saisir, en marge de ce dispositif de lutte contre la prolifération des armes, « 1 250 kilogrammes de cocaïne », « 629 cartouches de cigarettes », « 549 litres d’alcool de contrebande » et d’interpeller « 3 individus sous réserve de fiches de suivi », précisent également les autorités.

À Lire  Mgr Michel Santier a été puni pour des exactions dans les années 1990

Dans toute la Caraïbe, 346 armes à feu, 3 328 balles, 10 tonnes de cocaïne, 2,5 tonnes de cannabis et près de 3 800 plants de cannabis, mais aussi 8 200 faux dollars, notamment, ont été retrouvés. Au total, l’opération, à laquelle 19 pays ont participé, a conduit à l’arrestation de près de 500 personnes.