L’hiver n’est pas exactement le meilleur moment pour les petits pieds sensibles. En hiver, sortez sandales, tongs et tennis légères pour temps doux : c’est le retour de l’association chaussures fermées et chaussettes chaudes qui respirent difficilement. Sans parler du froid qui les desséchait et les agressait. Plein de bonnes raisons pour nos jambes de trois mois. Conseils de Jean-Loup Lafeuillade, infirmier et président de l’Association des Podologues

La cause principale de la tension des pieds pendant l’hiver est de les maintenir dans des chaussures fermées et souvent étroites, surtout pour les femmes. « Lorsque le pied est bloqué et tendu toute la journée, il est plus sujet aux maladies de la peau – comme les cors, les callosités ou les callosités – et aux blessures aux ongles », explique le podologue. De plus, si nos pieds sont fermés, ils ne vont pas très bien et peuvent transpirer, ce qui favorise la propagation des maladies fongiques.

Deuxième menace de l’hiver : le froid. « Les corps plus gros – bras et jambes – sont plus sujets aux problèmes de circulation, car les vaisseaux sanguins sont meilleurs, ce qui entraîne une diminution du sang et donc plus de froid » résume Jean-Loup Lafeuillade.

Enfin, le troisième facteur lié à la santé des piétons en hiver est le mode de vie. Entre le froid, la fatigue et les journées plus courtes, nous avons tendance à être inactifs pendant l’hiver, surtout en marchant. Ce qui est pourtant important pour améliorer la circulation, le challenge entre le froid et nos chaussures.

La meilleure façon de cirer ses pieds au début de l’hiver est de les confier à des professionnels. Il peut détecter les petites blessures et les maladies en développement pour les traiter avant qu’elles ne s’aggravent. « Le dermatologue éliminera spécifiquement les peaux mortes, éliminera l’hyperkératose, traitera les éventuels cors et callosités précoces, dégagera les sillons des ongles pour éviter qu’ils ne pénètrent dans l’organisme » a calculé l’expert.

Cette recommandation annuelle est particulièrement indiquée pour les personnes sujettes aux maladies des plantes et même les diabétiques à risque d’accidents des pieds.

Des chaussures pas trop serrées !

Prendre soin de ses pieds, c’est avant tout les mettre dans de bonnes chaussures ! « En hiver, il est plus important que jamais de choisir des chaussures adaptées à sa taille et surtout pas trop étroites » insiste Jean-Loup Lafeuillade, qui rappelle au passage qu’il n’est pas rare de prendre la pointure à la taille de la pousse. . « Je dis souvent que le pied est la seule partie du corps qui grandit tout au long de la vie : techniquement, ils ne grandissent plus vraiment, mais la voûte plantaire a tendance à s’affaisser, et les pieds plats finissent par durer plus longtemps », explique le médecin. podologue .

À Lire  Le look royal du jour : Kate Middleton à pois

Résultat : on continue à porter les mêmes vêtements à 50 ans qu’à 20 ans, et on finit par être serré. Les chaussures serrées favorisent les oignons, les oignons, les problèmes de circulation et les mycoses des ongles. « C’est pourquoi on n’hésite pas à les choisir une demi-pointure pour que le pied soit confortable, même avec de grosses chaussettes d’hiver » précise Jean-Loup Lafeuillage.

Des chaussettes chaudes en fibres naturelles

Le froid réduit le flux sanguin vers les pieds, ce qui contribue à réduire leur capacité à se réchauffer naturellement. Ainsi, un cercle vicieux se crée : plus le pied est froid, moins il y a de circulation et plus il est difficile de s’échauffer. Résultats? « Au début rouge, puis érythème avec sécheresse de la peau, et dernière étape : le froid » explique le podologue.

Les engelures sont causées par des expositions répétées au froid et à la chaleur : la meilleure façon de s’en protéger est de porter des chaussettes chaudes en fibres naturelles pour limiter la chaleur, qu’elle soit liée au vent ou à la transpiration. « Si des dégâts surviennent et que le froid est au rendez-vous, attention à ne pas le passer sous l’eau chaude pour le réchauffer : un échauffement soudain peut aggraver la situation », précise le podologue.

Une bonne hydratation

Plus encore que le reste du corps, les pieds souffrent du froid surtout en hiver. Le résultat est une peau sèche et épaisse, avec des risques élevés de gerçures et de crevasses. Pour prévenir ces problèmes, une bonne qualité de l’eau est importante. « La peau des pieds est particulièrement épaisse, il faut bien l’hydrater au quotidien », précise la podologue, qui préconise des produits naturels et bio, à base de gelée royale, d’huile d’olive ou encore de beurre de karité.

La crème peut être utilisée en massage circulaire, allant des orteils aux chevilles, pour relancer le système veineux. En cas de sécheresse sévère, ces soins quotidiens peuvent être complétés par un masque hydratant, à laisser poser une heure.

De la marche régulière

Sous la voûte plantaire, dans le tissu adipeux qui tapisse le bas du pied, se trouve la plante du pied qui est constituée d’un fin maillage de nerfs. Jean-Loup Lafeuillade précise « Cette semelle veineuse dite de Lejars s’active à chaque pas, en comprimant ce réseau veineux superficiel qui draine rapidement le sang vers le système veineux profond comme une pompe » précise Jean-Loup Lafeuillade. En bref : la marche est la mesure préventive ultime pour les problèmes de circulation sanguine dans les jambes, et plus encore pour les maladies du système cardiovasculaire.

Alors malgré le froid, la fatigue et le manque de soleil, on prend le temps de bien se couvrir et de porter de bonnes chaussures, de marcher au moins 30 minutes par jour comme le recommande l’Organisation Mondiale de la Santé.