En tant que propriétaire ou partenaire d’une petite entreprise, vous vous inquiétez peut-être de ce qui arriverait à votre entreprise si quelque chose devait vous arriver. Comment votre famille s’en sortirait-elle si vous perdiez votre emploi ? Qu’en est-il du bien-être de vos employés et de leurs familles? Que se passe-t-il si les dettes de l’entreprise deviennent ingérables après le décès ?

Vous avez probablement anticipé certaines de ces questions, mais avant de faire ce saut dans l’inconnu et de voir l’importance de l’assurance-vie pour une petite entreprise, passons en revue certains mythes et réalités courants.

1-Si je décède, mon conjoint peut gérer l’entreprise

Dans de nombreux cas, le conjoint ne veut pas ou ne peut pas gérer l’entreprise. Les petites entreprises dépendent souvent des compétences marketing, techniques ou de gestion du propriétaire. Enlevez-les et l’entreprise peut s’effondrer.

2-Un concurrent achètera l’entreprise

Probablement, mais ce n’est peut-être pas bon pour la famille du défunt. La concurrence peut essayer de voler des clients, d’acheter des équipements et des installations bon marché ou d’acheter l’entreprise à bon marché.

3-Mon décès ou celui de mon associé n’aura pas d’impact financier sur l’entreprise

Chaque propriétaire de petite entreprise apporte généralement une contribution importante et très spécifique à l’entreprise ou possède un ensemble de compétences uniques difficiles à remplacer.

À Lire  TPE/PME Prospection commerciale & Gestion des processus commerciaux : réflexion et formalisme au service de la performance

4-Un employé clé peut diriger l’entreprise

Bien sûr, mais si l’employé gère réellement l’entreprise, il peut exiger un salaire qui reflète les exigences accrues de son travail. Les ressources financières nécessaires pour faire tout ce travail peuvent dépasser les moyens de l’entreprise. C’est là que l’assurance-vie devient essentielle.

L’assurance vie peut protéger votre petite entreprise de trois façons importantes

1-Assurance personne clé

Il s’agit d’une politique prise par l’entreprise sur la vie d’un employé clé et payable à l’entreprise. Si un employé clé décède, l’assurance aidera à couvrir la perte de ventes ou de revenus et couvrira les frais de recrutement et de formation d’un remplaçant.

2-Une convention d’achat-vente financée par une assurance vie

Cet accord permet aux propriétaires restants de l’entreprise d’acheter les intérêts commerciaux du propriétaire décédé à un prix convenu à l’avance, garantissant que les membres survivants de la famille sont indemnisés équitablement et rapidement pour leur part de l’entreprise.

3-Assurance vie individuelle

Les polices individuelles peuvent fournir à votre famille des ressources supplémentaires pour rembourser la dette personnelle, couvrir les frais de subsistance actuels et financer les besoins futurs tels que l’université ou la retraite.

Pour les propriétaires de petites entreprises, l’assurance-vie peut être une bouée de sauvetage financière indispensable. Un professionnel de l’assurance peut vous aider à déterminer la police la mieux adaptée à vos besoins. Si vous avez des questions sur l’assurance-vie, contactez les professionnels.