Il y a exactement 10 ans, le 4 octobre 2012, Anne-Céline

Grolleau, Morgan Magnin, Jean-Marie Gilliot et moi-même avons ouvert le premier&xD;

La volonté de rénover la pédagogie

MOOC francophone, produit en France, le MOOC ITyPA.

Il était consacré à la compréhension et à l’analyse de l’environnement d’apprentissage personnel,

surtout en ligne. Il était librement accessible.

Tout a commencé par un webinaire auquel ont assisté Dave&#xD ;

Le connectivisme : vous vous souvenez ? 

Cormier, créateur de l’acronyme MOOC et infatigable explorateur de l’innovation pédagogique.

Rénover la pédagogie : c’est ce que nous

motivé à l’époque. En tant que rédacteur en chef de Thot Course, j’avais vu cela se produire

ces MOOC aux États-Unis, l’enthousiasme et l’espoir fou qu’ils ont suscités,

maintenu par une narration approfondie : c’est maintenant&#xD ;

Et le MOOC est rentré dans le rang… 

possible d’étudier ce que vous voulez, avec les meilleurs professeurs du monde,

dans des universités prestigieuses, sans quitter la maison.

Du côté des professeurs, certains étaient déjà prêts à

Accueillir les apprenants, une utopie réalisée… en présence

mâcher la pilule rouge popularisée par le film Matrix…

Nous aussi. Avec un parcours professionnel

sinon (j’étais le seul à ne pas être universitaire), nous&#xD ;

a vu dans la création d’un MOOC une opportunité unique de développer un&xD;

cours comme nous le voulions, en appliquant ce que nous faisions depuis des années

pour laisser briller en nous l’étincelle de la formation : la mise en page du&xD;

À Lire  Paris : Enquête ouverte pour harcèlement et menaces de mort par un fonctionnaire d'un lycée parisien

sérendipité, autonomie des participants, gestion horizontale des ressources,

coopération, non-jugement. Aimez travailler aussi :

4 manivelles réunies dans leur garage virtuel, avec 50 euros de & # xD ;

budget, un parcours comme ils n’en avaient jamais vu, comme ils le souhaitaient

regardez-les se multiplier.