Voyage en France - Algérie : à quelle heure est-il temps de se faire vacciner ?

La reprise du trafic aérien vers l’Algérie s’accompagne d’un protocole sanitaire, qui s’impose à tous les voyageurs. La dernière mise à jour sur les conditions de voyage en Algérie est entrée en vigueur le 20 mars. Le passager doit présenter un carnet de vaccination valide ou un résultat de test PCR négatif datant de moins de 72 heures. Le test antigénique est terminé à l’arrivée.

Aussi simple que direct, ce protocole suscite régulièrement des interrogations chez certains voyageurs. Sachant que l’Algérie reconnaît tous les vaccins anti-covid-19, un lecteur de visa-algerie.com, qui doit voyager entre la France et l’Algérie, se demande quand est-ce qu’un voyageur est désormais considéré comme totalement vacciné ?

Le protocole sanitaire publié par le gouvernement ne détaille pas les délais. Sur son site internet, Air Algérie ne donne aucune précision : « Les passagers vaccinés doivent avoir un certificat de vaccination au plus tard 270 jours (9 mois) avant l’arrivée », écrit la compagnie aérienne nationale, sans plus de détails.

Nous avons interviewé la compagnie aérienne Transavia, qui nous a référé à son site Traveldoc. Ce dernier précise toutes les conditions de voyage requises pour un retour en Algérie depuis la France.

Dans le cas des voyageurs entièrement vaccinés, en plus de fournir une preuve de vaccination, certains critères doivent être respectés.

À partir de quel délai peut-on considérer un voyageur complètement vacciné ?

À partir de quel délai peut-on considérer un voyageur complètement vacciné ?

A la frontière algérienne, un passager vacciné est jugé sur le retard à recevoir la dernière dose du vaccin. Un autre facteur entre également en jeu, qui est le type de vaccin lui-même.

Selon la même source, les passagers sont considérés comme totalement vaccinés, 28 jours après la première dose du vaccin Janssen (Johnson & Johnson) et 7 jours après la deuxième dose du vaccin AstraZeneca (Vaxzevria, Covishield, R-Covi, Fiocruz), Moderna, Noyavax ou Pfizer-BioNTech.

Les passagers vaccinés avec des vaccins non autorisés en France, mais reconnus par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), tels que Sinovac ou Sinopharm, sont considérés comme totalement vaccinés sept jours après avoir reçu la troisième dose du vaccin chez Messenger RNA (Moderna ou Pfizer- BioNTech), précise la Transavia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.