Voyage Algérie : ces nouveaux "business" qui émergent

Depuis l’annonce du programme des traversées maritimes et des vols estivaux vers l’Algérie, les réseaux sociaux sont en ébullition. Outre les nombreux posts d’internautes dénonçant les prix des billets d’avion et les difficultés de réservation chez Algérie Ferries, d’autres posts ont directement enflammé Facebook et Twitter.

Depuis la poursuite des traversées maritimes et des vols vers l’Algérie et le renforcement du programme pour la saison estivale, les membres de la communauté algérienne à l’étranger, notamment en France, n’ont cessé d’exprimer leur mécontentement face à la situation.

Entre prix des billets jugés trop chers, manque de place sur les bateaux vers l’Algérie et difficultés de réservations, les réseaux sociaux regorgent d’interventions de nombreux internautes algériens qui dénoncent souvent les services moqueurs des compagnies nationales aériennes et maritimes Air Algérie et Algérie Ferries.

Bien que ces plaintes soient encore faites quotidiennement par dizaines sur les réseaux sociaux, on constate que la demande de vols et de traversées vers l’Algérie est toujours élevée. Même à des prix élevés, la destination algérienne est très demandée, notamment en France.

Des billets de bateau et d’avion à vendre sur Facebook

Force est de constater que de nombreux algériens en France ont déjà réservé un rendez-vous avec des compagnies aériennes ou maritimes desservant l’Algérie. Dans ce contexte, un nouveau type de Post (professionnel ?) a fait son apparition sur les réseaux sociaux ces derniers jours.

Ces derniers jours, on assiste à une augmentation significative du nombre d’annonces d’internautes pour la revente de billets d’avion ou de bateaux qu’ils ont déjà achetés. « J’ai un billet aller-retour Alicante-Oran, une personne, une cabine avec une voiture du 7 juillet au 23 août. Je vends », lit-on, par exemple, dans une annonce sur Facebook.

Pour justifier cette vente de billets, certains internautes affirment avoir changé d’avis et ne plus vouloir se rendre dans le pays, où qu’ils souhaitent changer de date. Mais il est évident qu’il y en aura qui profiteront de la situation pour revendre des billets souvent achetés grâce à des « relations » au sein des entreprises. Chose qui a été montrée maintes fois ailleurs.

Des bagages à 3 euros le kg : le business gagnant de la reprise

Des bagages à 3 euros le kg : le business gagnant de la reprise

D’autres passagers agissent comme transitaires et coursiers, offrant des services de fret entre la France et l’Algérie et vice versa. Certains le font occasionnellement, mais d’autres semblent en avoir fait un vrai travail. Ils proposent des collectes de bagages partout en France à partir de 3€ le kg, avec un minimum général de 4 à 5 kg.

Dans un post posté sur Facebook ce dimanche 19 juin, l’internaute écrit : « Je suis transporteur de bagages en région parisienne à 3,5 euros le kg. Je fais toute la wilaya ». Avec le numéro de téléphone attaché à la publication, ce « courrier » recherche des acheteurs potentiels pour les jours à venir.

C’est d’ailleurs un point souligné par le député Emigration Tawfik Khedim sur sa page Facebook ce samedi 18 juin.

« Cette catégorie de voyageurs, les petites entreprises, va et vient plusieurs fois durant l’été, alors que d’autres voyageurs, notamment les familles, ne trouvent pas de billets pour une traversée », a-t-il dénoncé.

Si les acteurs de ce lucratif business ne sont pas en reste, surtout après deux ans de fermeture, c’est que cette activité souffre d’un très grand manque d’encadrement juridique et économique. Par conséquent, les Algériens qui veulent expédier des produits vers le pays n’ont d’autre choix que de se replier sur ces transitaires.

Elle est en tête de liste des meilleures destinations mondiales en 2021, selon le magazine Time.

Quels documents présenter à l’aéroport ?

Quels documents présenter à l'aéroport ?

Vous devez vous munir de votre carte électronique (à imprimer) et de votre document personnel, ainsi que de tous les documents nécessaires à l’accomplissement des formalités douanières (passeports, visas, etc.) et sanitaires (vaccins, etc.).

Quelles sont les étapes avant de prendre l’avion ? Formalités de départ avant l’embarquement Vous devez vous munir de vos documents personnels (passeport, titre de séjour, carte nationale d’identité), billet d’avion et éventuellement des attestations d’autorisation de sortie.

Quels documents présenter à l’aéroport Covid ?

Les documents à présenter sont : carte d’identité/passeport, carte d’embarquement et, selon votre pays d’origine (vert ou orange), éventuelle attestation de déplacement pour motif impérieux, éventuelle attestation de remise des sanitaires par les règles de retour sur le territoire français .

Quel document pour voyager en avion en France ?

Connaître les 5 documents de voyage indispensables permet de profiter pleinement de son séjour et de partir sereinement.

  • Passeport. Étymologiquement, le mot passeport vient de « passe » et « port ». …
  • Visa. …
  • Assurance voyage. …
  • Carnet de vaccination. …
  • Permis de conduire.

Est-ce que l’Algérie est un pays riche ?

Est-ce que l'Algérie est un pays riche ?

L’Algérie est un pays riche… au niveau macroéconomique. Son PIB est supérieur au PIB de pays comme le Portugal, le Danemark, les Emirats Arabes Unis ou la Hongrie. Le gaz naturel et, dans une moindre mesure, le pétrole ont permis au pays de se désendetter et de constituer des réserves de change.

Quel est le pays le plus riche entre la France et l’Algérie ? Le Nigeria s’impose une nouvelle fois comme le pays africain le plus riche du monde, selon le Fonds monétaire international, avec un PIB de 555 milliards de dollars en 2022. Ce chiffre est supérieur de 2,7% par an et permet au pays de se classer 26ème sur la liste des nations les plus riches du monde.

Est-ce que l’Algérie est un pays développé ?

L’Algérie, pays sous-développé, s’est engagée sur la voie du progrès économique, social et culturel.

Quel est le pays le plus riche entre le Maroc et l’Algérie ?

AlgérieMaroc
PIB (nominal) (milliards de dollars)193 601133 062
PIB (PPA) milliards de dollars586 175 e le plus courant331 542
PIB (nominal) par habitant USD4 345 e le plus courant3 077 e le plus courant
PIB (PPA) par habitant USD14 163 ème le plus courant8 194 ème le plus courant

Comment s’appelle l’Algérie avant 1830 ?

Comment s'appelle l'Algérie avant 1830 ?

En français, le pays est désigné, avant 1830, par diverses expressions : « barbarie », « El Djezaïr », « Numidie », « Afrique », « Ifrikyia », « Royaume d’Algérie », etc.

Quel est l’ancien nom de l’Algérie ? Le nom « Algérie » vient du catalan Aljer, lui-même tiré de Dzeyair, nom donné par Bologhine ibn Ziri, fils de Ziri Ibn Menad, fondateur de la dynastie berbère Zirida, lorsqu’il construisit la ville en 960 sur les ruines de une ville antique avec le nom romain Icosium, Djaza’ir Beni Mezghenna.

Comment s’appelait l’Algérie au temps des Romains ?

La Numidie orientale retrouve alors son statut de province romaine appelée Afrique nouvelle. Juba II fut alors placé sur le trône de Mauritanie, qui conserva les territoires de la Numidie occidentale et y régna jusqu’à l’âge de 23 ans.

Comment s’appelle l’Algérie avant la colonisation française ?

Algérie ottomane, de 1516 à 1830.

Qui sont les premiers habitants de l’Algérie ?

Gabriel Martinez-Gros : Il est de tradition que les Berbères* soient considérés comme les premiers habitants de l’Afrique du Nord, ceux qui sont sortis de l’ombre lorsque l’écriture y est apparue, dans la première moitié du premier millénaire avant notre ère, avec Carthage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.