Vacances d'été : mais pourquoi les Français évitent-ils les hôtels ?

Tout comme l’été est une bonne partie de l’amour des vacances, la désaffection l’est aussi. 29% des vacanciers français séjourneront « uniquement » dans un hôtel durant leur séjour cet été, contre une moyenne européenne de 46%, selon le dernier baromètre Europ Assistance*. La France est également en position de dernier mort. Une différence notable et une tendance qui se poursuit depuis plusieurs années, selon l’agence. Alors quoi, les Français n’aimeraient pas les Sofitels, parce que le pot de confiture d’abricot au petit déjeuner ce n’est plus la fraise, les lits king size et les room services ? Pas certain. Essayer d’expliquer.

Plutôt que de renoncer à l’hôtel, il faut sans doute y voir un amour de la location saisonnière, une passion franco-française : 39% des vacanciers du pays font ce choix, contre 30% en moyenne européenne. Et sans raison : le sociologue Jean Viard affirme que la France compte quatre millions de résidences secondaires : « C’est beaucoup plus proportionné que n’importe quel autre pays européen. Comme l’explique ce spécialiste des temps mondains et des vacances, « les Français ont quitté la campagne beaucoup plus tard que dans les autres nations, la plupart conservant leur logement. Sur les quatre millions de fermes qui existaient en 1945, 400 000 ont été transformées en locations saisonnières, sans compter celles qui étaient louées sous le radar.

Vous les copains, je ne vous oublierais jamais

Vous les copains, je ne vous oublierais jamais

Ces nombreuses résidences secondaires mènent à la deuxième partie d’un logement de vacances préféré des Français : un ancien squat entre amis ou en famille. « Là aussi, la tendance en France est bien plus élevée qu’en Europe : 29 % des voyageurs choisissent cette option, ce qui est une tendance à la baisse par rapport à 2021 », indique Francine Abgrall, directrice de l’assistance voyage chez Europ Assistance France. . L’explication est simple : il est plus agréable de dormir chez des amis habitant Nice, Montpellier ou Argelès-sur-Mer qu’à Dresde, Leicester ou Namur. Selon une étude de 2017 du ministère de l’Environnement, 8,1 millions de personnes vivent en France à 10 km des côtes, dont 1,1 million à 500 mètres. Corocic’eau, donc. « La majorité des Français ne quittent pas les frontières et profitent du pays côtier relativement accueillant, où les proches sont bien placés pour faire des économies sur le logement », a ajouté Jean Viard.

Et cela permet d’éviter une restriction hôtelière : fixer des horaires. « Les Français sont très attachés à l’indépendance et aux vacances libres, plus que dans la plupart des pays », reconnaît Danièle Küss, ancienne cheffe de la direction du développement international du tourisme au ministère des Affaires étrangères. Armelle Solelhace, fondatrice de SWiTCH, agence de prospective et de stratégie touristique, explique : « Les hôtels, c’est un petit-déjeuner entre les mêmes heures, heures de retour, heures de départ… Peu de gens aiment les vacances. »

L’argent comme limite

L’argent comme limite

Ajoutez un autre facteur : les Français ont en moyenne des vacances plus longues que les Européens, rapporte Francine Abgrall : 2,1 semaines contre 1,9. « Forcément, plus le séjour est long, plus il est raisonnable de regarder le prix de l’hôtel », admet Danièle Küssek.

La réalité est probablement là : français et hôtel, pas une perte d’amour, mais peut-être un amour impossible. « Parce qu’ils n’y vont pas, ils ne veulent pas y aller, ils ne peuvent tout simplement pas », explique Jean Viard. Beaucoup de Français rêvent de vacances à l’hôtel, souvent entravées par des frais ou des enfants peu compatibles avec ce type d’hébergement. »

Choix contraint

Choix contraint

Par rapport à d’autres pays, « l’hospitalité est plus chère en France car elle est soumise à plus de contraintes techniques et légales. La location saisonnière semble être vraiment plus rentable », poursuit Armelle Solelhac. Sans oublier le coût des repas : Un hôtel dispose rarement d’une cuisine, contrairement à d’autres types d’hébergements saisonniers. Selon une étude Ifop publiée en juin 2022**, le prix du loyer est le premier critère de choix d’un logement (73%), et dans deux types de logement il serait le critère pour moins d’un Français (49%). .

Le logement a tant souffert du chagrin de certains vacanciers – et surtout, malheureusement, pour les vacanciers : « Le travail ménager est beaucoup plus présent dans les locations saisonnières que dans les hôtels, et est souvent attribué aux femmes », regrette Danièle Küss. Et Jean Viard de conclure : « L’hôtel est un fantasme, si souvent inaccessible. Cependant, tant que la mer est là, la principale est sûre. »

* L’édition 2022 du Baromètre Europ Assistance et Ipsos Holiday a été réalisée dans 15 pays, dont les États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, l’Italie, la France, l’Espagne, la Suisse, l’Allemagne, l’Autriche, le Portugal, la Belgique, la Pologne, la République Tchèque , Thaïlande et Australie. Dans chaque pays, 1 000 consommateurs âgés de 18 ans et plus ont répondu à un questionnaire en ligne. L’enquête a été menée du 26 avril au 16 mai et portait sur les projets de vacances et les préférences de voyage des consommateurs.

** L’enquête a été réalisée auprès d’un échantillon de 1 004 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Lorsque? La plupart des vacances ont lieu en juillet et en août, mais depuis 1979, le quota d’été a diminué au profit de l’hiver. En 1979, 69 % des congés étaient en juillet ou août, contre 57 % en 2004.

Où les gens partent en vacances ?

En tête de la Bretagne, de la Corse et de la Paca en juillet, le taux d’occupation des hôtels était proche de 70 %. Quant aux gîtes, nous les rencontrons également. Le niveau de conformité en juillet est de 80%, soit 14 points de plus qu’en 2019, 100% du 17 au 31 juillet.

Où sont les Français en vacances ? Pourtant, en 2019 on est loin des 52% des départs d’outre-mer ou d’outre-mer. 16 % des Français ont également voyagé en France métropolitaine et à l’étranger ou outre-mer.

Qui sont les Français qui partent en vacances ?

Lecture : En France, 18,8 % de la population âgée de 35 à 49 ans n’a pas voyagé, donc 81,2 % ont voyagé (toutes tranches vertes au total). 67,7% sont partis en vacances, 61,6% en vacances d’été et 53,4% en longues vacances d’été. Source : DGE, enquête SDT 2015.

Où partent les jeunes en vacances en France ?

Voici 10 bonnes adresses pour passer vos vacances en France avec vos ados, pour faire plaisir à toute la famille !

  • Ile de Noirmoutier. …
  • Guéthary (Pyrénées-Atlantiques) …
  • Vallée de la Dordogne. …
  • Presqu’île de Quiberon. …
  • Palais de Laàs et Gave d’Oloro (Pyrénées-Atlantiques) …
  • Lac d’Annecy (Haute Savoie)

Quelles sont les différentes formes de tourisme ?

Quels sont les types de tourisme ?

  • Tourisme culturel. L’un des types de tourisme les plus populaires au monde est le tourisme culturel. …
  • Tourisme de luxe. …
  • Tourisme médical. …
  • tourisme esthétique. …
  • Tourisme urbain. …
  • Tourisme rural. …
  • Tourisme de formation. …
  • Tourisme gastronomique.

Quels sont les nouveaux types de tourisme ? Les nouvelles formes de tourisme : les séjours participatifs Ces séjours conduisent souvent à des modes de déplacement « atypiques ». Les formes les plus populaires de style de vie participatif aujourd’hui sont le couchsurfing et le woofing.

Qu’est-ce qu’une forme de tourisme ?

formes de tourisme. Le tourisme se décline sous plusieurs formes, comme le tourisme côtier, les sports d’hiver ou le tourisme vert, ou encore les affaires, la culture, le sexe, la mémoire, la naissance ou l’écotourisme.

Quelles sont les différentes formes de tourisme durable ?

FormulaireTourisme responsable
La descriptionLe tourisme éthique consiste en la mise en place d’un ensemble d’activités touristiques basées sur les principes du commerce équitable.
FormulaireTourisme lent

Quelle est la forme de tourisme la plus pratiquée dans le monde ?

Le tourisme balnéaire est le tourisme le plus répandu dans le monde et est principalement associé aux stations balnéaires.

Quelle est la destination préférée des Français à l’étranger ?

Selon le comparateur de vols Kayak.fr, le Maroc est la première destination devant tout le monde. Les recherches de Casablanca ont augmenté de 685% par rapport à 2019.

Quelle est la destination préférée des Français en 2021 ? Marianne Chandernagor, directrice de l’événement, a souligné que les « voyages nature » qui ont le vent en poupe cette année sont « sur le marché du sud de l’Europe, notamment en Espagne, en Italie, en Grèce, au Portugal ». A noter que l’Asie peine encore à récupérer les voyageurs français.

Où les Français partent le plus en vacances ?

La France métropolitaine reste la principale destination avec près de 86 % de l’ensemble des déplacements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.