Université d'enseignement hybride : problèmes et perspectives (Une andragogie dans le design)

Depuis le début de la crise du Covid-19, les interrogations sur l’avenir de l’éducation se sont multipliées. De nombreuses voix se sont élevées pour que l’enseignement et la vie universitaire continuent, mais jamais comme avant. Dans les premiers mois, les prévisions ont été confrontées à une incertitude radicale afin de résoudre le réseau des responsabilités et de construire des alternatives possibles.

Dans la période qui a suivi le confinement, l’enseignement supérieur s’est attaché à assurer la continuité des cours qui se chevauchent entre l’enseignement en présentiel et/ou à distance, en changeant les vagues d’enseignement en présentiel et à distance. Ce choix imposé par la crise sanitaire a réorganisé et bouleversé l’enseignement et conduit à la réinvention des pratiques enseignantes et de leur regard socio-pédagogique, encore fondamental dans l’enseignement à distance, dit aussi hybride.

L’enseignement hybride, aussi appelé Blended learning, est une approche qui résulte d’une combinaison ouverte d’activités d’apprentissage proposées en présence, en temps réel et à distance, en mode synchrone ou asynchrone, elle met l’accent sur l’expérience des enseignants tout en intégrant les nouvelles technologies.

La question clé de cet appel à contributions est la suivante : Face aux exigences dues à assurer la continuité de l’enseignement universitaire pendant la pandémie : Quels scénarios mettre en œuvre pour favoriser une pédagogie hybride ? En d’autres termes, comment concevoir une ingénierie andragogique dans les systèmes d’enseignement hybrides et développer en même temps une professionnalisation de la formation des enseignants ?

Pourquoi l’andragogie pour un enseignement hybride ?

L’andragogie appliquée à cette formation universitaire hybride permettrait d’impliquer activement et efficacement les étudiants/adultes dans leurs apprentissages, tout en sensibilisant les acteurs à l’utilité et aux modalités de ces derniers. D’autre part, la pédagogie est pensée pour les élèves en même temps que leur relation avec les enseignants est privilégiée.

L’enseignement hybride est basé sur la scénarisation, c’est-à-dire la planification de la séquence chronologique d’activités que les élèves doivent réaliser au cours d’une séquence d’apprentissage. Le choix du mot scénarisation est justifié, car ce type d’enseignement prédit ce que chacun des acteurs (enseignant ou élèves) doit faire dans le processus d’enseignement-apprentissage, tout comme le concept de « scénario » cinématographique. Chaque scène d’entraînement est basée sur ses propres dispositifs et accessoires, qui facilitent la tâche et la perception des indicateurs de réussite.

A travers cet appel à communication, nous tenterons d’analyser et de comprendre comment l’université a répondu à cette pandémie en l’absence d’études concrètes sur les possibilités d’enseignement à distance ou de solution alternative. Cette autopsie de la situation se veut un remède à la situation actuelle en la comparant à des situations antérieures de crise sévère (sanitaire ou non), qui ont miné le fonctionnement de tout le système universitaire.

Une formation universitaire hybride impose, d’une part, une ingénierie andragogique, puisqu’il faut questionner les théories de l’apprentissage des adultes ; qui renvoie à l’autonomie et à l’indépendance de ces derniers (Wedemeyer, 11 : 1971).

L’enseignement hybride se place dans ce troisième espace entre enseignement à distance et enseignement présentiel, c’est une approche prospective qui cherche à brouiller les frontières entre ces deux doctrines et à amener les étudiants à acquérir de nouvelles compétences en traitant les caractéristiques et les déterminants de la ligne pour conceptualiser et formaliser les dispositifs de cette hybridation. Cette hybridation permet donc de mener conjointement la production et la diffusion des enseignements.

La réflexion dans cet ouvrage collectif donnera donc aux chercheurs l’occasion de présenter leurs expériences/résultats acquis lors de la scénarisation et de la mise en œuvre de leurs enseignements et de vouloir ouvrir un débat pour élaborer un bilan et répondre aux questions concernant la réalité de l’enseignement mixte à l’université :

Les contributions doivent en quelque sorte répondre aux questions :

Comment l’université a-t-elle réagi à la pandémie et au shutdown, et comment ses acteurs ont-ils géré de telles situations ?

Quelles ont été les conséquences socio-pédagogiques, notamment pour les élèves ? Peut-on dire que l’université algérienne a su assurer une continuité pédagogique grâce à un enseignement hybride ?

Peut-on actuellement opérationnaliser la pédagogie mixte ? (Les auteurs doivent illustrer par des études de terrain menées après l’emprisonnement.

Cet ouvrage collectif vise donc à apporter une compréhension des processus déclenchés par la pandémie dans le domaine de l’éducation, et cherche à décrypter et éclairer la stratégie de terrain d’opportunité adoptée par l’Université algérienne.

Il s’agit avant tout d’une tentative de compréhension de ce nouveau modèle interdisciplinaire construit sur la complémentarité entre e-learning/enseignement présentiel (synchrone et/ou asynchrone), enseignement à distance, enseignement hybride, ingénierie andragogique, formation des enseignants, financement et Des ressources NTC (nouvelles technologies de communication) qui répondraient à la demande de la société et aux exigences de la transition imposée par la pandémie.

– Crise sanitaire et éducation hybride.

Questions et perspectives de l’éducation hybride (télé-enseignement & présentiel).

Problèmes de formation des enseignants (Apprendre à enseigner).

– L’impact de l’enseignement hybride sur la charge de travail des enseignants.

La réalité des équipements et des financements dans le contexte sanitaire actuel : quelles sont les limites de l’application du blended learning ?

– Expérimentations pédagogiques avec des dispositifs hybrides, réalisées en post-confinement.

– Réinventer la professionnalisation des enseignants par l’andragogie et la pédagogie hybride.

– Défis andragogiques et technologiques dans la pédagogie mixte.

– Conception de scénarios et de stratégies réalisables dans le contexte algérien.

– La proposition d’un vade-mecum sur l’éducation hybride

BENFLIS Khadidja, Université Batna 1

MOUFFOUK Samia, Université Batna 2

MAZOUZ Barkou, Université Batna 1

BENSAHAL Lakhdar, Université de Batna1

KHADROUI Saïd, Université Batna 2

BENGUESMIA Mahdia, Université Batna2

BOUBAKOUR Samira, Université Batna 2

BENSELIM Abdelkrim, Université Ain Temouchent

BOUTERFAS Belabbas, Université Ain Temouchent

BAHLOUL Amel, Université Batna 2

BOUTAMINE Leïla, Université Batna 2

BIBIMOUNE Keltoum, Université Batna 1

BECHKA Sameh, Université Batna 1

BENLAMBAREK Soumia, Université de Batna1

BELKACEM Mohamed Amine, Université Batna 2

AMRANI Salima, Université Batna 2

BOUDJIR Ilhem, Université Batna 2

HADJ ARAB Souria, Université Batna 2

ABDESSEMED Nadjiba, Université Batna 2

BENZEROUAL Tarek, Université, Batna 2

MEZIANI Amina, Université Batna 2

ZEGHBA Lynda, Université de M’sila

BAGDADI Assia, Université de M’sila

BENKHELIL Rima, Université de M’sila

FRADJ Radia, Université Batna 2

IBECHENINENE Samira, Université Batna 2

MRAIM Malika, Université de Tiaret

KAHLAT Messaoud, Université Batna 2

BENABES Souad, Université Oum El Bouaghi

BENHARRA Souad, Université Batna 2

BOUSSAD Assia, Université Batna2

SOUALAH Keltoum, Université Bord Bou Areridj

SAHLI Farida, Université Batna2

HELLALET Souhila, Université Batna 2

MOUAS Samia, Université Batna 2

KHADROUI Fatima Zohra, Université Batna 2

BENDERRAH Baya, Université de Djelfa

KHENDOUDI Nassima, Université Batna 2

BELKACEM Dalila, Université Oran 2

– Les propositions de contribution doivent être envoyées à l’adresse e-mail suivante : enseignementhybride2022@gmail.com

– La feuille de style sera envoyée aux auteurs sélectionnés après l’annonce de l’acceptation

Diffusion de l’appel à communication : 18/06/2022

Date limite de soumission des résumés : 15/07/2022

Avis d’acceptation : 30/07/2022

Date d’envoi des articles finis : 10/10/2022

En ligneAylwin, U. (2000). Petit guide pédagogique. Montréal : AQPC.

En ligneBasque, J. (2004). « Comment les TIC modifient-elles la pratique de l’ingénierie pédagogique du professeur d’université ? Revue internationale des technologies en pédagogie universitaire », 1 (3), 7-13.

En ligneBertrand, C. (2014). « Appui à la transformation pédagogique dans l’enseignement supérieur ». Rapport sur demande à la DGESIP, BONNAFOUS.

Bloom, BS (1956). Taxonomie des objectifs éducatifs. Ann Arbor, Michigan : Edwards Brothers.

· Boisvert, J. (2002). « Pensée critique et sciences humaines. » Une étude de cas sur le développement de la pensée critique des étudiants dans l’enseignement des sciences humaines au collégial. Québec : Programme d’aide à la recherche du ministère de l’Éducation, de l’Enseignement et de l’Apprentissage (PAREA).

· Boisvert, J. (2004). « Pensée critique et programme d’études collégiales. » Examen de la formation à la pensée critique en sciences naturelles, « Design d’intérieur et soins infirmiers. Québec : Programme d’aide à la recherche du ministère de l’Éducation, de l’Enseignement et de l’Apprentissage (PAREA).

Charlier, B., Deschryver, N. & Peraya, D. (2005). « Apprentissage en présence et à distance – A la recherche des effets des dispositifs hybrides ». Réseau Education Formation (REF), 15.-16.

· Deschryver, N., Charlier, B., De Lièvre, B., Albarello, L., Peraya, D., Burton, R., Mancuso, G., Desaulniers, M. P. et Jutras, F. (2006). L’éthique professionnelle dans l’enseignement : fondements et pratique. Québec : Presses de l’Université du Québec

Desbiens, J.-F. et Cardin, J.-F. (2003). « La gestion de classe : mal nécessaire ou contribution à la professionnalisation de l’enseignement ? ». Dans G. Baillat, P.-A. Martin et D. Niclot (Eds.), Contre quel métier d’enseignant en France ou au Québec ? (pp. 127-138). Documents, actes et rapports pour l’enseignement : CRDP de Champagne-Ardenne.

Desbiens, J.-P. (1999). « Le développement de la pensée critique: un défi éducatif et éthique ». Dans L. Guilbert, J. Boisvert, & amp; N. Ferguson (2015) (éd.), Enseignement et compréhension. Le développement de la pensée critique (pp. 3-15). Sainte-Foy, QC : Presses de l’Université Laval.

· Lebis, A., Humeau, J., Fleury, A. et Vermeulen, M. (2021). Le cursus académique personnalisé dans une approche par compétences de l’érosion : l’étude d’un nouveau problème fondamental. EIAH 2021, Fribourg, Suisse.

· Lebrun, M. (2011). « 5 facettes pour construire une unité hybride : le béton ! » Blog de M@rcels. Le blog de Marcel. En ligne sur : https://lebrunremy.be/WordPress/?p=579. Ouvert le 23 décembre 2021

Lebrun, M., Peltier, C., Lameul, G., Letor, C., Douzet, C., Ronchi, A., Villiot-Leclercq, E., Docq, F., Jézégou, A. et Bonvin, G. (2014). « Les unités hybrides dans l’enseignement supérieur : Enjeux théoriques, méthodologiques et pratiques. ». Éducation & amp; Éducation. En ligne sur https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01478941/document. Consulté le 25/12/2020.

· Mario Dubé, Jacinthe Tardif. (2010). « L’orientation pédagogique : un petit guide pour les bons enseignants ». En ligne à : https://pedagogie.uquebec.ca/sites/default/files/documents/outils/guide_memento_uqar-_document_final.pdf. Ouvert le 15 décembre 2021.

· Meirieu, Philippe et Guy Avanzini. (1987). Apprendre… oui, mais comment. Paris : ESF.. Mezirow, Jack. (2001). Penser l’expérience: un chemin vers l’auto-apprentissage. Lyon : Chronique sociale.

· Paquette, G. (2002). Technique pédagogique Québec : Puq.

· Prat, M. (2015). Réussir votre projet d’apprentissage numérique. (Édition : 3.). éditions ENI.

· Réponse créative. (2020). « Webinaires sur l’hybridation en collaboration ouverte ». En ligne sur : https://www.ripostecreativepedagogique.xyz/?WebinairesHybridationCooperation Consulté le 16 décembre 2021.

· Robin Jean-Yves et Vinatier Isabelle. (2011). Conseil et coaching : un défi pour la formation des enseignants. Paris : Harmattan.

· Tremblay, Nicole Anne et Joffre Dumazedier. (2003). Autoformation : apprendre autrement. Montréal : Presses de l’Université de Montréal.

En ligneWedemeyer, C. (1971). « L’école ouverte. Supplément au rapport final de la Commission du gouverneur sur l’éducation « (Commission Keltt). Madison, WI : Commission du gouverneur sur l’éducationPitch

Qu’est-ce qu’une modalité de formation ?

Qu'est-ce qu'une modalité de formation ?

Une modalité pédagogique : c’est l’ensemble des éléments pédagogiques utilisés pour construire la situation d’apprentissage. Il existe plusieurs méthodes d’enseignement : Présentiel (présence physique du coach auprès de ces élèves) Télécommande (e-learning, podcast, classe inversée, etc.)

Quelles sont les différentes méthodes pédagogiques ? Les différentes méthodes pédagogiques

  • La méthode expositive, transmissive ou magistrale ;
  • La méthode démonstrative ;
  • La méthode interrogative ou majestueuse ;
  • La « méthode de découverte » active ou dite « méthode de découverte » ;
  • La méthode basée sur l’expérience.

Quelles sont les nouvelles modalités pédagogiques ?

De nouvelles méthodes pédagogiques Grâce aux dernières innovations technologiques, les méthodes pédagogiques numériques se sont encore enrichies : les masques de réalité virtuelle permettent de placer l’apprenant dans une situation concrète d’application, c’est ce qu’on appelle la formation immersive.

Quels sont les supports pédagogiques ?

Le support pédagogique est un moyen matériel utilisé pour illustrer l’exposé, pour aider à la compréhension et à l’apprentissage par cœur, pour animer un cours… Tout peut constituer un support pédagogique : une dégustation, une marionnette, un objet, une photo, une vidéo, un tableau blanc, des documents…

Comment définir un objectif pédagogique ?

L’objectif pédagogique est la formulation explicite de ce que l’enseignant cherche à réaliser pour ses élèves au cours de l’action de formation. Cet objectif s’exprime sous la forme d’un comportement observable que l’élève peut atteindre et qui peut être évalué.

Quelles modalités pédagogiques Utilisez-vous pour adapter la formation ?

Une pédagogie centrée sur l’apprenant Notre coach s’appuie sur les connaissances déjà existantes de l’étudiant. Il combine différentes méthodes pédagogiques : exposés théoriques, temps de discussion, études de cas, ce qui donne à l’étudiant la possibilité d’être acteur de la formation.

C’est quoi les modalités pédagogiques ?

méthodes d’enseignement. C’est l’ensemble des éléments pédagogiques utilisés pour construire la situation d’apprentissage (activités élève, activités enseignant, ressources…).

Pourquoi hybrider une formation ?

Pourquoi hybrider une formation ?

Proposer une formation hybride permet de : Proposer une alternance entre activités, échanges, mises en situation, apports théoriques, co-construction de savoirs, … Faire partie d’une communauté vivante avec échanges et interactions sur une durée plus longue.

Quelles sont les caractéristiques de la formation hybride ? Une des caractéristiques les plus importantes de la formation hybride est la flexibilité à plusieurs niveaux : plus grande accessibilité à la formation universitaire (CSE, 2015), moins de contraintes spatio-temporelles (Bédard et Pelletier, 2013), meilleure gestion personnelle études-travail-vie personnelle (Bower, 2014) , bon mélange d’interactions…

Pourquoi l’enseignement hybride ?

CINQ RAISONS D’UTILISER L’APPRENTISSAGE MIXTE Permet aux enseignants d’explorer des éducateurs plus actifs qui stimulent l’engagement des élèves et les aident à développer leur autonomie. Fournit aux étudiants un environnement d’apprentissage plus collaboratif.

C’est quoi un enseignement hybride ?

Définition du blended learning Le blended learning est « une combinaison ouverte d’activités d’apprentissage proposées en présence, en temps réel et à distance, en mode synchrone ou asynchrone » (APOP).

Pourquoi formation hybride ?

L’apprentissage mixte change notre façon de penser à l’apprentissage et supprime de nombreux obstacles qui existaient traditionnellement. Cela peut non seulement donner aux étudiants une plus grande flexibilité et liberté de choisir comment ils veulent étudier, mais cela peut également élargir l’accès à l’éducation.

Qu’est-ce que la multimodalité en formation ?

La formation multimodale combine plusieurs modalités au profit des étudiants, et est particulièrement dépendante des outils et ressources numériques. Il combine des séquences d’apprentissage en présentiel et à distance, en mode transmissif et collaboratif, dirigé et autodirigé, formel et informel…

Comment organiser une formation hybride ?

Pour combiner vos entraînements, il faut souvent penser à bien définir les objectifs principaux. Par rapport à un cours traditionnel en présentiel, il est souvent nécessaire de simplifier. Les objectifs pédagogiques sont généralement présentés aux stagiaires sur le site internet du cours.

C’est quoi un parcours pédagogique ?

Définition. Un cours est un processus guidé et progressif qui donne à l’étudiant individuel l’opportunité, par la découverte collective et individuelle ainsi que par l’expérimentation, de mobiliser, développer et renforcer ses compétences. Elle favorise l’acquisition de compétences, de références et de valeurs partagées.

C’est quoi la formation hybride ?

Définition du blended learning Le blended learning est « une combinaison ouverte d’activités d’apprentissage proposées en présence, en temps réel et à distance, en mode synchrone ou asynchrone » (APOP).

C’est quoi une personne hybride ?

individu qui est le produit de deux espèces différentes, ou parfois de deux races ou variétés différentes.

C’est quoi le Learning ?

Avec le préfixe « e » pour web, numérique ou cyber et « learning » pour apprentissage, e-learning signifie littéralement : formation sur Internet.

Quels sont les inconvénients de l’enseignement à distance ?

Les étudiants qui suivent une formation en ligne passent beaucoup de temps sur leurs ordinateurs et autres appareils similaires ; ce qui peut entraîner une fatigue visuelle, la survenue d’une mauvaise posture ou d’autres problèmes physiques pouvant affecter l’apprenant.

Quels sont les inconvénients de l’enseignement ? Inconvénients C’est un travail épuisant. Les enfants sont toujours en forme. Ils sont nombreux, souvent agités, inattentifs et pas toujours disciplinés. Gérer une classe demande une patience infinie et consomme beaucoup d’énergie.

Quelles sont les conséquences de l’enseignement en Distanciel chez les étudiants ?

Baisse de la motivation Une autre conséquence de l’enseignement en ligne est la baisse de la motivation scolaire des étudiants. La majorité d’entre eux (68 %) sont moins motivés à participer à leur éducation lorsqu’ils sont donnés en ligne plutôt qu’en personne.

Quels sont les inconvénients de l’enseignement à distance ?

Inconvénients de l’apprentissage à distance Les étudiants qui suivent une formation en ligne passent beaucoup de temps sur les ordinateurs et autres appareils similaires ; ce qui peut entraîner une fatigue visuelle, la survenue d’une mauvaise posture ou d’autres problèmes physiques pouvant affecter l’apprenant.

Quels sont les nouveaux modes d’organisation du travail ?

Quels sont les nouveaux modes d'organisation du travail ?

Avec la transformation numérique des entreprises, l’arrivée des nouvelles générations et la récente crise du COVID, les habitudes de travail changent. Nomadisme, télétravail, collaboration, autonomie : de nouvelles façons de travailler s’imposent et le rapport à l’espace bureau évolue.

Quelles sont les nouvelles formes d’organisation du travail ? Trois concepts caractérisent la nouvelle forme d’organisation du travail (NFOT) : ubiquité, collaboration et virtualité.

Quels sont les nouveaux espaces de travail ?

Tiers-lieux, coworking, fab lab, hacker house : les nouveaux espaces de travail. Mobilité, flexibilité, sociabilité sont les nouveaux paradigmes du monde du travail en ce début de XXIe siècle.

C’est quoi le flex office ?

L’idée du flex office ou Flexispace donne à une entreprise la possibilité d’avoir un espace de travail mieux optimisé. L’idée est que l’espace appartient à tout le monde et que la configuration 1 bureau = 1 employé n’existe plus.

Quels sont les lieux de travail collaboratif ?

Un espace de travail collaboratif est un espace commun qui encourage les professionnels à collaborer, quel que soit leur rôle ou leur statut dans l’entreprise. L’idée est de créer un lieu qui favorise la collaboration et l’interaction.

Quels sont les organisations du travail ?

Il propose alors une organisation scientifique du travail (OST), désormais appelée taylorisme, qui repose sur trois principes : l’optimisation des tâches ; fragmentation des tâches; séparation des tâches.

Quelles sont les organisations de travail ?

Ils sont au nombre de quatre : structure, personnes, systèmes et culture. La structure est similaire à l’épine dorsale de l’organisation.

Quel est la formation professionnelle ?

Quel est la formation professionnelle ?

La formation professionnelle est définie comme une formation qui permet à une personne d’acquérir les connaissances et savoir-faire spécifiques dont elle a besoin pour exercer une profession.

Quelles sont les caractéristiques de la formation professionnelle ? La formation professionnelle donne à chacun, quel que soit son statut, la possibilité de maintenir et d’actualiser ses connaissances et ses compétences, d’augmenter son niveau de qualification et d’optimiser son évolution professionnelle.

Quel est le but de la formation professionnelle ?

Cette formation, à l’initiative de l’employeur ou du salarié, vise à amener les salariés à acquérir de nouvelles compétences en vue d’exercer un autre métier. L’organisme de formation doit pouvoir utiliser les compétences existantes du salarié pour les renforcer en lien avec un nouveau métier.

Quel est l’objet de la formation ?

Désigne l’ensemble des apprentissages que la personne doit faire pour acquérir et mettre en pratique une compétence.

Quels sont les enjeux de la formation professionnelle ?

La mise en place d’un plan de formation professionnelle permet de maintenir la culture d’entreprise. Les salariés auront ainsi tendance à développer une vision commune de la profession et du secteur dans une même perspective. Les RH, quant à elles, auront plus de facilité à mobiliser les équipes autour d’objectifs communs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.