Un couple voyage seul entre Agadir et Paris à bord d'un Airbus de 140 places d'Air France

Même les hôtesses de l’air n’y croyaient pas. Mercredi, un couple de l’Ain a eu la surprise de s’envoler seul d’Agadir vers Paris après leur semaine de vacances au Maroc, rapporte le journal Le Progrès. L’Airbus A319 d’Air France peut accueillir 140 passagers. Ils n’étaient que deux. Une situation exceptionnelle confirmée par l’entreprise parisienne. « Vous êtes l’un des rares au monde à qui cela est arrivé », aurait lancé le capitaine lui-même au couple avec stupéfaction.

« On a été traités comme des VIP »

« On a été traités comme des VIP »

Les heureux gagnants ont bénéficié de prestations exclusives : un repas au champagne, des annonces verbales à la place du micro, sur l’horaire des vols, la météo du voyage ou l’heure d’arrivée à Roissy. « Nous nous sommes vraiment sentis privilégiés, nous avons été traités comme des VIP », a déclaré le passager au journal local.

Au-delà de l’aspect « inédit » de l’expérience, c’est surtout l’empreinte carbone de ce vol qui est catastrophique : selon le calculateur carbone d’Air France, un aller simple Agadir-Paris (Orly), soit 2442 km, produit 319 kg de CO² et 319 kg de CO² éliminés consomment 2,62 litres de kérosène par passager sur 100 km. Ainsi, pour le voyage de ce couple, 8 960 litres de kérosène ont été nécessaires.

Sans entrer dans les détails, le journal régional explique que les deux voyageurs se sont retrouvés accidentellement dans cet avion abandonné après l’annulation de leur vol Transavia. « Transavia avait envoyé un mail aux voyageurs pour les prévenir de ce changement, mais en a oublié une dizaine, dont ce couple qui déambulait dans l’aérogare sans aide et sans contact avec la compagnie aérienne », rapporte Le Progrès.

« Notre priorité était de sauver leurs vacances »

« Notre priorité était de sauver leurs vacances »

A la demande du Parisien, Air France confirme un soutien « extraordinaire et rapide » en raison de la grève, qui touche particulièrement Transavia, la filiale low-cost du groupe Air France-KLM. « Dans un premier temps, un vol a été mis en place pour récupérer les clients de Transavia dont le vol entre Paris et Agadir a été annulé. Nous voulions réagir avant tout à ce vol aller afin de sauver leurs vacances, explique le groupe Air France. Si le vol était complet à l’aller, assure-t-il, le nombre de passagers bloqués pour le vol retour serait « inférieur ».

VIDÉO. Air France présente l’A220, son nouvel avion « moins polluant »

« Il n’y avait pas d’autre solution que de mettre en place des vols spéciaux, puisque les vols Transavia ont été annulés et qu’Air France n’a pas de liaison régulière entre Paris et Agadir », poursuit la compagnie aérienne, reconnaissant l’aspect « problématique » de ce trajet presque à vide. tandis que « Air France est pleinement engagée dans la conversion de la transition écologique ». Le transfert du couple était-il possible vers un autre aéroport marocain où opère Air France ? « Je ne sais pas si cela a été envisagé », admettent les deux sociétés.

Transavia affirme avoir opéré 75% des vols prévus jeudi, 85% la veille. L’entreprise ne semble pas non plus avoir pris la décision de payer une nuit d’hôtel aux clients blessés en attendant de leur trouver une place dans une autre entreprise. « Nous essayons de coller au maximum au programme d’origine, de nous adapter aux contraintes des passagers », explique le groupe Transavia. Il est important de faire ce que nous pouvons. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.