La France maintient l'Algérie sur la liste orange : essaie-t-il de restreindre les voyages vers l'Algérie ?

La France, qui n’a pas mis à jour ses listes sanitaires depuis le 1er avril, maintient l’Algérie sur la liste orange malgré une amélioration sensible de la situation sanitaire du pays. Une situation paradoxale par rapport au Maroc, qui compte chaque jour beaucoup plus de cas que l’Algérie. La Tunisie reste également sur la liste verte, ce qui soulève des questions sur ce classement.

Par exemple, la liste orange établie par la France ne contient que quelques pays. Il s’agit de 4 pays africains dont l’Algérie, la Libye et la Mauritanie, un pays d’Amérique latine et quelques pays d’Europe de l’Est. Cependant, cette liste reste énigmatique, tant on sait que l’Algérie reste sur la liste orange, malgré l’amélioration notable de sa situation sanitaire depuis plusieurs mois. Ces dernières semaines, le nombre de cas de contamination au coronavirus en Algérie a oscillé autour de la dizaine, bien loin des chiffres inquiétants de janvier qui avaient connu un pic à 2.500 cas le 25 du mois.

Ce maintien de l’Algérie sur la liste orange est d’autant plus inexplicable que le Maroc, qui compte un plus grand nombre de contaminations que son voisin oriental, est sur la liste verte de la France depuis plusieurs semaines.

A noter également que les conditions de voyage publiées sur le site du gouvernement français précisent que « le test au départ n’est plus obligatoire pour les voyageurs qui ont été vaccinés conformément à la réglementation européenne. La preuve d’un calendrier de vaccination complet suffit pour se rendre en France, quel que soit le pays d’origine, comme c’était le cas avant la généralisation de la variante Omicron.

Il ajoute que « pour les voyageurs non vaccinés, l’obligation de présenter un test négatif pour voyager en France demeure, mais les mesures à l’arrivée (test, isolement) sont levées s’ils viennent de pays de la liste ‘verte' ». circulation du virus ». « Si les voyageurs non vaccinés proviennent d’un pays de la liste ‘orange’, ils doivent toujours présenter un motif impérieux justifiant leur entrée en France métropolitaine et peuvent encore être soumis à un test aléatoire à leur arrivée. Les voyageurs dont le test est positif doivent s’auto-isoler conformément aux recommandations de la compagnie d’assurance maladie », indique la même source.

Cette dernière disposition concerne les voyageurs algériens et pourrait expliquer le leadership de l’Algérie dans cette liste orange. En effet, par cette procédure, les autorités françaises ne facilitent pas les déplacements des Algériens sur leur territoire et continuent de refuser de délivrer des visas touristiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.