Greenpeace a lancé un guide local des vacances !

Greenpeace France lance son tout premier guide de voyage écologique pour faciliter la préparation de vacances écoresponsables et décarbonées. Avec plus de 40 destinations en France et en Europe, ce guide numérique, accompagné d’un site internet interactif, est une véritable mine d’or pour tous ceux qui souhaitent voyager sans avion.

Vous voyagez sans vol en France et en Europe ?

C’est possible grâce à 41 idées éco-vacances, un guide téléchargeable gratuitement et qui permet d’organiser simplement un voyage responsable. Week-end festif ou week-end en famille, séjour sportif ou farniente, séjour gastronomique ou culturel… 41 destinations disponibles sans vols ont été répertoriées, permettant de trouver des idées selon la durée souhaitée et les thématiques envisagées.

Consulter la plateforme de voyage

et téléchargez le guide de voyage vert de Greenpeace France

Pourquoi inciter les gens à voyager sans avion ?

Le transport aérien représente plus de 7 % de l’empreinte CO2 de la France [1], et les émissions mondiales du secteur pourraient tripler d’ici 2050 [2] si l’on repart sur la même trajectoire que celles qui ont précédé la crise du COVID-19.

En 10 ans, les Français ont presque doublé la fréquence de leurs vols pour motif personnel : un voyage tous les 4 ans en 2008 contre un voyage tous les deux ans en 2018 [3].

Alors que la crise du COVID-19 a momentanément mis l’avion en mouvement, la reprise du trafic est déjà « plus rapide et plus forte que prévu » [4], laissant présager le retour d’une croissance débridée qui pourrait causer des dommages irréparables au climat. Sans une réduction majeure du trafic aérien maintenant, nous exacerberons les conséquences du changement climatique et compromettrons ainsi notre avenir et celui des générations futures.

Selon Alexis Chailloux, responsable de l’engagement citoyen chez Greenpeace France :

« L’avion est le mode de transport le plus nocif pour le climat : il émet de nombreux gaz à effet de serre par kilomètre et par passager, il incite aussi à se rendre vers des destinations plus lointaines. Un seul voyage en Thaïlande depuis la France représente ainsi la totalité de notre « budget carbone annuel » dépensé en quelques heures ! [5].

Dans une urgence climatique, nos choix de transport jouent un rôle crucial, et il est important de les remettre en question, voire de reconsidérer notre façon de nous déplacer. La bonne nouvelle, c’est que 70 % des jeunes Français estiment qu’il n’est pas nécessaire de voler pour ressentir le dépaysement [6].

Nous avons donc imaginé un outil de voyage éco-responsable pour aider les personnes qui souhaitent organiser au mieux leur voyage décarboné tout en continuant à fuir et à découvrir le monde. »

Pourquoi un tel guide ? A qui s’adresse t’il?

Face aux urgences écologiques et sociales actuelles, il faut agir maintenant pour changer nos habitudes de déplacements. Cette plateforme et ce guide sont principalement destinés aux particuliers qui effectuent régulièrement des vols de loisirs, hors vols familiaux et professionnels. Il vise à les sensibiliser à l’urgence de revoir notre rapport au voyage et à l’avion. Le but est aussi de montrer, sans culpabiliser, qu’il est possible de profiter de destinations dépaysantes et accessibles sans augmenter son empreinte CO2 individuelle.

Des recommandations de séjours responsables pour tous les goûts

Sur la plateforme, Greenpeace France propose des destinations qui correspondent au temps prévu du voyage : Séjours de quelques jours à une semaine, 2 semaines, 3 semaines et plus. De plus, un guide téléchargeable comprend des pictogrammes thématiques propres à chaque destination qui vous permettent de personnaliser votre voyage (culturel, festif, loisirs, etc.).

. 41 destinations en France et en Europe accessibles sans avion : nature, sports ou loisirs, visites de capitales européennes, découvertes gastronomiques…

. Conseils et bons plans pour un voyage durable : limitation de l’impact environnemental de votre voyage, respect des populations, de l’environnement et de la biodiversité, soutien à l’économie locale…

. Un aperçu de la pollution des différents modes de transport existants

. Des initiatives qui fonctionnent déjà pour un tourisme responsable

. Sites Web et conseils pour construire les meilleurs itinéraires à faible émission de carbone

. Une bibliographie non exhaustive de guides de voyage pour des idées de vacances encore plus écologiques

———————————

[1] Rapport d’évolution BL (2020)

[2] Selon l’OACI (Organisation de l’Aviation Civile Internationale)

[3] Sources : En 2008, les Français ont pris l’avion 0,27 fois par an en moyenne pour motif personnel (5,10 déplacements longue distance pour motif personnel par an et par personne, dont 5,2 % en avion ; cf. Enquête nationale transports et déplacements) ). En 2018, les Français ont pris l’avion 0,49 fois par an en moyenne pour motif personnel (5,10 trajets longue distance pour motif personnel par an et par personne, dont 9,66 % en avion selon l’Enquête Mobilité certaines personnes). Ces chiffres sont moyens et compensent la grande différence d’utilisation de l’avion selon les critères socio-démographiques : Les 10% les plus riches prennent ainsi l’avion plus d’une fois par an pour des raisons personnelles.

[4] « Le transport de voyageurs est arrivé au bout d’une logique de courants massifs et tendus » (Le Monde, juin 2022)

[5] Selon le dernier rapport climat de l’UNEP, afin de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C, l’humanité disposera d’un budget d’émission de 25 Gt CO₂e pour l’année 2030. Rapporté à la population en 2030 (environ 8,5 milliards), cela correspondrait à 3 tonnes de CO₂e par an et par personne en 2030.

[6] Étude ObSoCo pour Greenpeace France sur les pratiques de déplacement des jeunes français (janv. 2022)

Éléonore Thélot | +33 (0)7 72 50 56 36 | eleonore.thelot@greenpeace.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.