France: Il n'y a aucun signe de levée des restrictions de voyage pour les non vaccinés

Jean-Baptiste Lemoyne, Ministre Envoyé chargé du Tourisme, a donné ce jour les dernières informations sur le secteur touristique. Il n’y aura pas de levée des restrictions de voyage pour les personnes non vaccinées dans les semaines à venir. Les perspectives de reprise du secteur sont plutôt bonnes en France…

De nombreux pays européens ont levé toutes les restrictions de voyage ces dernières semaines pour les non vaccinés et les vaccinés, comme le Royaume-Uni, l’Islande, l’Irlande, les Pays-Bas, le Danemark, la Suède, la Norvège, les 3 pays baltes, la Suisse, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie. , la Hongrie, la Roumanie, la Moldavie et plus récemment la Croatie, le Luxembourg, la Macédoine du Nord et la Grèce. Interrogé par Business Traveler France quand toutes les restrictions de voyage en France seront levées, le ministre n’a pas répondu. Le classement des pays par couleur restera en vigueur avec des tests d’entrée pour les non vaccinés dans les prochaines semaines. « Nous avons récemment modifié la liste des pays verts et nous nous sommes constamment adaptés à l’épidémie ces derniers mois. » Par conséquent, de bonnes nouvelles dans ce domaine semblent arriver dans les semaines à venir, malgré le fait que de nombreux pays touristiques européens ont levé toutes les restrictions sur le COVID-19 (voir liste ci-dessus).

De plus, le ministre a parlé des bons résultats de la saison de ski cet hiver. « Dès la levée des restrictions fin janvier, les baies ont connu une augmentation des provisions. La France pourrait devenir la première destination ski au monde cette année aussi, alors qu’au début du Covid elle était à la troisième place », a assuré Jean-Baptiste Lemoine, ministre délégué au Tourisme, aux Français de l’étranger, à la Francophonie et aux petites et moyennes entreprises. .

Le week-end de Pâques s’est également très bien passé, ce qui est bien pour cet été : « La reprise s’est fait sentir partout, y compris dans certaines zones délaissées pendant la pandémie, comme les grandes villes. À Paris, le taux d’occupation des hôtels était de 91,7 %, ce qui est supérieur à celui de 2019. On a vu le retour des passagers longue distance comme les Américains et les Canadiens », a-t-il dit. A l’été, de nombreux Français devraient affluer vers le littoral, mais aussi vers les grandes villes, « alors que les secteurs ruraux ont été vantés pendant la pandémie », a précisé le ministre. Le ministre a également pointé le goût des Français pour l’itinérance avec une forte augmentation des déplacements en van/moto cet été.

Quant aux déplacements professionnels, le ministre estime que les habitudes dans la crise ont changé avec la généralisation de la visioconférence et du télétravail. « L’industrie devra s’adapter », a-t-il déclaré. Aux États-Unis en revanche, des études récentes montrent que le besoin de rencontres physiques est intact et que le secteur pourrait se redresser très rapidement. Selon Ed Bastian, PDG de Delta, « la visioconférence va changer la nature des voyages, mais je pense qu’elle l’améliorera et ne conduira pas à une baisse des voyages ».

Au final, les nouvelles sont plutôt bonnes pour le secteur du tourisme français, même si nous voulons que la France soit à la pointe de la levée des restrictions de voyage, pas un suiveur. Le secteur ne pouvait qu’en profiter.

NDLR : les non-vaccinés doivent toujours faire des tests PCR ou antigéniques pour se rendre en France (Français de retour ou étrangers) y compris les pays verts de l’UE.